Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Office de Min’ha de Yom Kippour / (מִנחָה) יוֹם כִּפּוּר

(traduction Samuel Cahen, 1832 et 1843)

Première portion (18:1-5)

 

וַיְדַבֵּ֥ר יְהֹוָ֖ה אֶל־מֹשֶׁ֥ה לֵּאמֹֽר׃

18:1

L’Éternel parla à Mosché en ces termes:

 

דַּבֵּר֙ אֶל־בְּנֵ֣י יִשְׂרָאֵ֔ל וְאָמַרְתָּ֖ אֲלֵהֶ֑ם אֲנִ֖י יְהֹוָ֥ה אֱלֹהֵיכֶֽם׃

18:2

Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur: je suis l’Éternel, votre Dieu.

 

כְּמַעֲשֵׂ֧ה אֶֽרֶץ־מִצְרַ֛יִם אֲשֶׁ֥ר יְשַׁבְתֶּם־בָּ֖הּ לֹ֣א תַעֲשׂ֑וּ וּכְמַעֲשֵׂ֣ה אֶֽרֶץ־כְּנַ֡עַן אֲשֶׁ֣ר אֲנִי֩ מֵבִ֨יא אֶתְכֶ֥ם שָׁ֙מָּה֙ לֹ֣א תַעֲשׂ֔וּ וּבְחֻקֹּתֵיהֶ֖ם לֹ֥א תֵלֵֽכוּ׃

18:3

Comme les actions du pays d’Égypte, où vous étiez établis, ne faites pas; comme les actions du pays de Kenâane, où je vous amène, ne faites pas, et selon leurs statuts ne marchez pas.

 

אֶת־מִשְׁפָּטַ֧י תַּעֲשׂ֛וּ וְאֶת־חֻקֹּתַ֥י תִּשְׁמְר֖וּ לָלֶ֣כֶת בָּהֶ֑ם אֲנִ֖י יְהֹוָ֥ה אֱלֹהֵיכֶֽם׃

18:4

Vous exécuterez mes jugements, et vous observerez mes statuts, pour marcher selon eux; moi l’Éternel, votre Dieu.

 

וּשְׁמַרְתֶּ֤ם אֶת־חֻקֹּתַי֙ וְאֶת־מִשְׁפָּטַ֔י אֲשֶׁ֨ר יַעֲשֶׂ֥ה אֹתָ֛ם הָאָדָ֖ם וָחַ֣י בָּהֶ֑ם אֲנִ֖י יְהֹוָֽה׃ {ס}

18:5

Observez mes statuts et mes jugements, que l’homme les exécute et vive par eux; moi l’Éternel.

 

Deuxième portion (18:6-21)

 

אִ֥ישׁ אִישׁ֙ אֶל־כׇּל־שְׁאֵ֣ר בְּשָׂר֔וֹ לֹ֥א תִקְרְב֖וּ לְגַלּ֣וֹת עֶרְוָ֑ה אֲנִ֖י יְהֹוָֽה׃ {ס}

18:6

Que nul ne s’approche de sa parente consanguine, pour découvrir la nudité; moi l’Éternel.

 

עֶרְוַ֥ת אָבִ֛יךָ וְעֶרְוַ֥ת אִמְּךָ֖ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה אִמְּךָ֣ הִ֔וא לֹ֥א תְגַלֶּ֖ה עֶרְוָתָֽהּ׃ {ס}

18:7

Tu ne découvriras point la nudité de ton père, la nudité de ta mère; c’est ta mère, ne découvre pas sa nudité.

 

עֶרְוַ֥ת אֵֽשֶׁת־אָבִ֖יךָ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה עֶרְוַ֥ת אָבִ֖יךָ הִֽוא׃ {ס}

18:8

Ne découvre pas la nudité de la femme de ton père, c’est la nudité de ton père.

 

עֶרְוַ֨ת אֲחֽוֹתְךָ֤ בַת־אָבִ֙יךָ֙ א֣וֹ בַת־אִמֶּ֔ךָ מוֹלֶ֣דֶת בַּ֔יִת א֖וֹ מוֹלֶ֣דֶת ח֑וּץ לֹ֥א תְגַלֶּ֖ה עֶרְוָתָֽן׃ {ס}

18:9

La nudité de ta sœur, fille de ton père ou fille de ta mère, née (dans la) maison ou née dehors, ne découvre pas sa nudité.

 

עֶרְוַ֤ת בַּת־בִּנְךָ֙ א֣וֹ בַֽת־בִּתְּךָ֔ לֹ֥א תְגַלֶּ֖ה עֶרְוָתָ֑ן כִּ֥י עֶרְוָתְךָ֖ הֵֽנָּה׃ {ס}

18:10

La nudité de la fille de ton fils ou de la fille de ta fille, ne découvre pas leurs nudités, car elles sont ta nudité.

 

עֶרְוַ֨ת בַּת־אֵ֤שֶׁת אָבִ֙יךָ֙ מוֹלֶ֣דֶת אָבִ֔יךָ אֲחוֹתְךָ֖ הִ֑וא לֹ֥א תְגַלֶּ֖ה עֶרְוָתָֽהּ׃ {ס}

18:11

La nudité de la fille de la femme de ton père, née de ton père, c’est ta sœur, n’en découvre pas la nudité.

 

עֶרְוַ֥ת אֲחוֹת־אָבִ֖יךָ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה שְׁאֵ֥ר אָבִ֖יךָ הִֽוא׃ {ס}

18:12

Ne découvre pas la nudité de la sœur de ton père; c’est la parente de ton père.

 

עֶרְוַ֥ת אֲחֽוֹת־אִמְּךָ֖ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה כִּֽי־שְׁאֵ֥ר אִמְּךָ֖ הִֽוא׃ {ס}

18:13

Ne découvre pas la nudité de la sœur de ta mère, car c’est la parente de ta mère.

 

עֶרְוַ֥ת אֲחִֽי־אָבִ֖יךָ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה אֶל־אִשְׁתּוֹ֙ לֹ֣א תִקְרָ֔ב דֹּדָֽתְךָ֖ הִֽוא׃ {ס}

18:14

Ne découvre pas la nudité du frère de ton père, ne t’approche pas de sa femme; c’est ta tante.

 

עֶרְוַ֥ת כַּלָּֽתְךָ֖ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה אֵ֤שֶׁת בִּנְךָ֙ הִ֔וא לֹ֥א תְגַלֶּ֖ה עֶרְוָתָֽהּ׃ {ס}

18:15

Ne découvre pas la nudité de ta bru, c’est la femme de ton fils; ne découvre pas sa nudité.

 

עֶרְוַ֥ת אֵֽשֶׁת־אָחִ֖יךָ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה עֶרְוַ֥ת אָחִ֖יךָ הִֽוא׃ {ס}

18:16

Ne découvre pas la nudité de la femme de ton frère; c’est la nudité de ton frère.

 

עֶרְוַ֥ת אִשָּׁ֛ה וּבִתָּ֖הּ לֹ֣א תְגַלֵּ֑ה אֶֽת־בַּת־בְּנָ֞הּ וְאֶת־בַּת־בִּתָּ֗הּ לֹ֤א תִקַּח֙ לְגַלּ֣וֹת עֶרְוָתָ֔הּ שַׁאֲרָ֥ה הֵ֖נָּה זִמָּ֥ה הִֽוא׃

18:17

Ne découvre pas la nudité d’une femme et de sa fille; ne prends pas la fille de son fils, ni la fille de sa fille, pour en découvrir la nudité; c’est une consanguinité; c’est une intention (coupable).

 

וְאִשָּׁ֥ה אֶל־אֲחֹתָ֖הּ לֹ֣א תִקָּ֑ח לִצְרֹ֗ר לְגַלּ֧וֹת עֶרְוָתָ֛הּ עָלֶ֖יהָ בְּחַיֶּֽיהָ׃

18:18

Ne prends point une femme avec sa sœur, pour faire de la peine, et pour en découvrir la nudité, avec elle, pendant sa vie.

 

וְאֶל־אִשָּׁ֖ה בְּנִדַּ֣ת טֻמְאָתָ֑הּ לֹ֣א תִקְרַ֔ב לְגַלּ֖וֹת עֶרְוָתָֽהּ׃

18:19

N’approche pas d’une femme, dans la séparation de son impureté, pour découvrir sa nudité.

 

וְאֶל־אֵ֙שֶׁת֙ עֲמִֽיתְךָ֔ לֹא־תִתֵּ֥ן שְׁכׇבְתְּךָ֖ לְזָ֑רַע לְטׇמְאָה־בָֽהּ׃

18:20

Ne te livre pas à une cohabitation maritale avec la femme de ton prochain pour devenir impur par elle.

 

וּמִֽזַּרְעֲךָ֥ לֹא־תִתֵּ֖ן לְהַעֲבִ֣יר לַמֹּ֑לֶךְ וְלֹ֧א תְחַלֵּ֛ל אֶת־שֵׁ֥ם אֱלֹהֶ֖יךָ אֲנִ֥י יְהֹוָֽה׃

18:21

Ne donne pas de ta postérité pour (la) faire passer à Molech (Moloch), et ne profane pas le nom de ton Dieu; moi l’Éternel.

 

Troisième portion (18:22-30)

 

וְאֶ֨ת־זָכָ֔ר לֹ֥א תִשְׁכַּ֖ב מִשְׁכְּבֵ֣י אִשָּׁ֑ה תּוֹעֵבָ֖ה הִֽוא׃

18:22

Ne cohabite pas avec un mâle une cohabitation de femme; c’est une abomination.

 

וּבְכׇל־בְּהֵמָ֛ה לֹא־תִתֵּ֥ן שְׁכׇבְתְּךָ֖ לְטׇמְאָה־בָ֑הּ וְאִשָּׁ֗ה לֹֽא־תַעֲמֹ֞ד לִפְנֵ֧י בְהֵמָ֛ה לְרִבְעָ֖הּ תֶּ֥בֶל הֽוּא׃

18:23

Ne te livre pas à une cohabitation avec une bête, pour devenir impur par elle; qu’une femme ne se place pas en prostitution devant une bête, c’est une confusion.

 

אַל־תִּֽטַּמְּא֖וּ בְּכׇל־אֵ֑לֶּה כִּ֤י בְכׇל־אֵ֙לֶּה֙ נִטְמְא֣וּ הַגּוֹיִ֔ם אֲשֶׁר־אֲנִ֥י מְשַׁלֵּ֖חַ מִפְּנֵיכֶֽם׃

18:24

Ne vous rendez pas impurs par toutes ces (choses-là), car toutes ces (choses) se sont rendues impures les nations que je chasse devant vous.

 

וַתִּטְמָ֣א הָאָ֔רֶץ וָאֶפְקֹ֥ד עֲוֺנָ֖הּ עָלֶ֑יהָ וַתָּקִ֥א הָאָ֖רֶץ אֶת־יֹשְׁבֶֽיהָ׃

18:25

[La terre (en) est devenue impure, j’ai puni son crime (commis) sur elle, et la terre a vomi ses habitants.]1

 

וּשְׁמַרְתֶּ֣ם אַתֶּ֗ם אֶת־חֻקֹּתַי֙ וְאֶת־מִשְׁפָּטַ֔י וְלֹ֣א תַעֲשׂ֔וּ מִכֹּ֥ל הַתּוֹעֵבֹ֖ת הָאֵ֑לֶּה הָֽאֶזְרָ֔ח וְהַגֵּ֖ר הַגָּ֥ר בְּתוֹכְכֶֽם׃

18:26

Ainsi observez mes statuts et mes jugements, et ne faites pas de ces abominations; l’indigène, comme l’étranger qui séjourne parmi vous ;

 

כִּ֚י אֶת־כׇּל־הַתּוֹעֵבֹ֣ת הָאֵ֔ל עָשׂ֥וּ אַנְשֵֽׁי־הָאָ֖רֶץ אֲשֶׁ֣ר לִפְנֵיכֶ֑ם וַתִּטְמָ֖א הָאָֽרֶץ׃

18:27

car toutes ces abominations-là, les gens du pays qui étaient avant vous les ont faites, et la terre est devenue impure ;

 

וְלֹֽא־תָקִ֤יא הָאָ֙רֶץ֙ אֶתְכֶ֔ם בְּטַֽמַּאֲכֶ֖ם אֹתָ֑הּ כַּאֲשֶׁ֥ר קָאָ֛ה אֶת־הַגּ֖וֹי אֲשֶׁ֥ר לִפְנֵיכֶֽם׃

18:28

(Pour que) la terre ne vous vomisse pas quand vous la rendrez impure, comme elle a vomi la nation qui était avant vous.

 

כִּ֚י כׇּל־אֲשֶׁ֣ר יַעֲשֶׂ֔ה מִכֹּ֥ל הַתּוֹעֵבֹ֖ת הָאֵ֑לֶּה וְנִכְרְת֛וּ הַנְּפָשׁ֥וֹת הָעֹשֹׂ֖ת מִקֶּ֥רֶב עַמָּֽם׃

18:29

Car quiconque fera de ces abominations, les personnes qui les exécuteront, seront retranchées de leur peuple.

 

וּשְׁמַרְתֶּ֣ם אֶת־מִשְׁמַרְתִּ֗י לְבִלְתִּ֨י עֲשׂ֜וֹת מֵחֻקּ֤וֹת הַתּֽוֹעֵבֹת֙ אֲשֶׁ֣ר נַעֲשׂ֣וּ לִפְנֵיכֶ֔ם וְלֹ֥א תִֽטַּמְּא֖וּ בָּהֶ֑ם אֲנִ֖י יְהֹוָ֥ה אֱלֹהֵיכֶֽם׃ {פ}

18:30

Observez mon observance, pour ne pas faire de ces statuts abominables qui furent faits avant vous, ne vous en rendez pas impurs; moi l’Éternel, votre Dieu.

 

Haftara des rites ashkénazes et séfarades

 

Livre de Jonas

 

וַֽיְהִי֙ דְּבַר־יְהֹוָ֔ה אֶל־יוֹנָ֥ה בֶן־אֲמִתַּ֖י לֵאמֹֽר׃

1:1

La parole de *YHWH* fut à Ionah, fils d’Amitaï, savoir :

 

ק֠וּם לֵ֧ךְ אֶל־נִֽינְוֵ֛ה הָעִ֥יר הַגְּדוֹלָ֖ה וּקְרָ֣א עָלֶ֑יהָ כִּֽי־עָלְתָ֥ה רָעָתָ֖ם לְפָנָֽי׃

1:2

Lève-toi, et va à Ninvé (Ninive), la grande ville, et crie (malheur) sur elle, parce que sa malice est montée jusqu’à moi.

 

וַיָּ֤קׇם יוֹנָה֙ לִבְרֹ֣חַ תַּרְשִׁ֔ישָׁה מִלִּפְנֵ֖י יְהֹוָ֑ה וַיֵּ֨רֶד יָפ֜וֹ וַיִּמְצָ֥א אֳנִיָּ֣ה ׀ בָּאָ֣ה תַרְשִׁ֗ישׁ וַיִּתֵּ֨ן שְׂכָרָ֜הּ וַיֵּ֤רֶד בָּהּ֙ לָב֤וֹא עִמָּהֶם֙ תַּרְשִׁ֔ישָׁה מִלִּפְנֵ֖י יְהֹוָֽה׃

1:3

Ionah se leva pour fuir à Tarschisch (Tarsis), de devant *YHWH* ; il descendit à Iapho (Joppé) ; là, il trouva un vaisseau qui allait à Tarschisch, il en paya le passage, entra dans le navire pour aller avec eux (les passagers) à Tarschisch, (fuyant) de devant *YHWH*.

 

וַֽיהֹוָ֗ה הֵטִ֤יל רֽוּחַ־גְּדוֹלָה֙ אֶל־הַיָּ֔ם וַיְהִ֥י סַֽעַר־גָּד֖וֹל בַּיָּ֑ם וְהָ֣אֳנִיָּ֔ה חִשְּׁבָ֖ה לְהִשָּׁבֵֽר׃

1:4

Mais *YHWH* souleva un grand vent sur la mer, et il s’éleva sur cette mer une grande tempête, et le vaisseau menaçait de se briser.

 

וַיִּֽירְא֣וּ הַמַּלָּחִ֗ים וַֽיִּזְעֲקוּ֮ אִ֣ישׁ אֶל־אֱלֹהָיו֒ וַיָּטִ֨לוּ אֶת־הַכֵּלִ֜ים אֲשֶׁ֤ר בָּֽאֳנִיָּה֙ אֶל־הַיָּ֔ם לְהָקֵ֖ל מֵֽעֲלֵיהֶ֑ם וְיוֹנָ֗ה יָרַד֙ אֶל־יַרְכְּתֵ֣י הַסְּפִינָ֔ה וַיִּשְׁכַּ֖ב וַיֵּרָדַֽם׃

1:5

Les matelots eurent peur, et ils invoquèrent chacun son Dieu, et ils jetèrent dans la mer tous les objets qui étaient dans le vaisseau, pour se le rendre plus léger. Mais Ionah descendit au fond du navire, se coucha, et s’endormit profondément.

 

וַיִּקְרַ֤ב אֵלָיו֙ רַ֣ב הַחֹבֵ֔ל וַיֹּ֥אמֶר ל֖וֹ מַה־לְּךָ֣ נִרְדָּ֑ם ק֚וּם קְרָ֣א אֶל־אֱלֹהֶ֔יךָ אוּלַ֞י יִתְעַשֵּׁ֧ת הָאֱלֹהִ֛ים לָ֖נוּ וְלֹ֥א נֹאבֵֽד׃

1:6

Le pilote s’approcha de lui et lui dit : Pourquoi dors-tu ? lève-toi, invoque ton Dieu, peut-être Dieu s’occupera-t-il de nous, et nous ne périrons pas.

 

וַיֹּאמְר֞וּ אִ֣ישׁ אֶל־רֵעֵ֗הוּ לְכוּ֙ וְנַפִּ֣ילָה גֽוֹרָל֔וֹת וְנֵ֣דְעָ֔ה בְּשֶׁלְּמִ֛י הָרָעָ֥ה הַזֹּ֖את לָ֑נוּ וַיַּפִּ֙לוּ֙ גּֽוֹרָל֔וֹת וַיִּפֹּ֥ל הַגּוֹרָ֖ל עַל־יוֹנָֽה׃

1:7

Et ils dirent l’un à l’autre : Venez, tirons au sort, pour que nous sachions à cause de qui ce malheur est sur nous. Ils tirèrent au sort et, le sort tomba sur Ionah.

 

וַיֹּאמְר֣וּ אֵלָ֔יו הַגִּידָה־נָּ֣א לָ֔נוּ בַּאֲשֶׁ֛ר לְמִי־הָרָעָ֥ה הַזֹּ֖את לָ֑נוּ מַה־מְּלַאכְתְּךָ֙ וּמֵאַ֣יִן תָּב֔וֹא מָ֣ה אַרְצֶ֔ךָ וְאֵֽי־מִזֶּ֥ה עַ֖ם אָֽתָּה׃

1:8

Et ils lui dirent : Dis-nous donc, (toi), à cause de qui ce malheur nous arrive, quelle est ta profession ? D’où viens-tu ? Quel est ton pays et de quel peuple es-tu ?

 

וַיֹּ֥אמֶר אֲלֵיהֶ֖ם עִבְרִ֣י אָנֹ֑כִי וְאֶת־יְהֹוָ֞ה אֱלֹהֵ֤י הַשָּׁמַ֙יִם֙ אֲנִ֣י יָרֵ֔א אֲשֶׁר־עָשָׂ֥ה אֶת־הַיָּ֖ם וְאֶת־הַיַּבָּשָֽׁה׃

1:9

Il leur dit : Je suis Hébreu, et je crains *YHWH*, Dieu du ciel, qui a fait la mer et la terre.

 

וַיִּֽירְא֤וּ הָֽאֲנָשִׁים֙ יִרְאָ֣ה גְדוֹלָ֔ה וַיֹּאמְר֥וּ אֵלָ֖יו מַה־זֹּ֣את עָשִׂ֑יתָ כִּֽי־יָדְע֣וּ הָאֲנָשִׁ֗ים כִּֽי־מִלִּפְנֵ֤י יְהֹוָה֙ ה֣וּא בֹרֵ֔חַ כִּ֥י הִגִּ֖יד לָהֶֽם׃

1:10

Les hommes furent saisis d’un grand effroi, et lui dirent : Qu’as-tu fait ? car les hommes savaient qu’il fuyait de devant *YHWH*, parce qu’il le leur avait dit.

 

וַיֹּאמְר֤וּ אֵלָיו֙ מַה־נַּ֣עֲשֶׂה לָּ֔ךְ וְיִשְׁתֹּ֥ק הַיָּ֖ם מֵֽעָלֵ֑ינוּ כִּ֥י הַיָּ֖ם הוֹלֵ֥ךְ וְסֹעֵֽר׃

1:11

Ils lui dirent : Que te ferons-nous pour que la mer s’apaise sur nous ? car la mer continuait à être orageuse.

 

וַיֹּ֣אמֶר אֲלֵיהֶ֗ם שָׂא֙וּנִי֙ וַהֲטִילֻ֣נִי אֶל־הַיָּ֔ם וְיִשְׁתֹּ֥ק הַיָּ֖ם מֵֽעֲלֵיכֶ֑ם כִּ֚י יוֹדֵ֣עַ אָ֔נִי כִּ֣י בְשֶׁלִּ֔י הַסַּ֧עַר הַגָּד֛וֹל הַזֶּ֖ה עֲלֵיכֶֽם׃

1:12

Il leur dit : Saisissez-moi et jetez-moi à la mer, alors la mer s’apaisera sur vous, car je sais que c’est à cause de moi que cette grande tempête est (venue) sur vous.

 

וַיַּחְתְּר֣וּ הָאֲנָשִׁ֗ים לְהָשִׁ֛יב אֶל־הַיַּבָּשָׁ֖ה וְלֹ֣א יָכֹ֑לוּ כִּ֣י הַיָּ֔ם הוֹלֵ֥ךְ וְסֹעֵ֖ר עֲלֵיהֶֽם׃

1:13

Les hommes ramaient pour regagner la terre, mais ils ne le purent, car la mer continuait à être orageuse sur eux.

 

וַיִּקְרְא֨וּ אֶל־יְהֹוָ֜ה וַיֹּאמְר֗וּ אָנָּ֤ה יְהֹוָה֙ אַל־נָ֣א נֹאבְדָ֗ה בְּנֶ֙פֶשׁ֙ הָאִ֣ישׁ הַזֶּ֔ה וְאַל־תִּתֵּ֥ן עָלֵ֖ינוּ דָּ֣ם נָקִ֑יא כִּֽי־אַתָּ֣ה יְהֹוָ֔ה כַּאֲשֶׁ֥ר חָפַ֖צְתָּ עָשִֽׂיתָ׃

1:14

Ils invoquèrent *YHWH*, et dirent : De grâce, *YHWH*, ne permets pas que nous périssions pour la vie de cet homme, et ne fais pas tomber sur nous le sang innocent, car tu (es) *YHWH*, tu fais comme il te plaît.

 

וַיִּשְׂאוּ֙ אֶת־יוֹנָ֔ה וַיְטִלֻ֖הוּ אֶל־הַיָּ֑ם וַיַּעֲמֹ֥ד הַיָּ֖ם מִזַּעְפּֽוֹ׃

1:15

Ils saisirent Ionah et le jetèrent à la mer, et la fureur de la mer se calma.

 

וַיִּֽירְא֧וּ הָאֲנָשִׁ֛ים יִרְאָ֥ה גְדוֹלָ֖ה אֶת־יְהֹוָ֑ה וַיִּֽזְבְּחוּ־זֶ֙בַח֙ לַֽיהֹוָ֔ה וַֽיִּדְּר֖וּ נְדָרִֽים׃

1:16

Les hommes furent saisis d’un grand effroi devant *YHWH* ; ils immolèrent des victimes à *YHWH*, et ils firent des vœux.

 

וַיְמַ֤ן יְהֹוָה֙ דָּ֣ג גָּד֔וֹל לִבְלֹ֖עַ אֶת־יוֹנָ֑ה וַיְהִ֤י יוֹנָה֙ בִּמְעֵ֣י הַדָּ֔ג שְׁלֹשָׁ֥ה יָמִ֖ים וּשְׁלֹשָׁ֥ה לֵילֽוֹת׃

2:1

*YHWH* avait préparé un grand poisson pour engloutir Ionah, et Ionah fut dans les entrailles du poisson trois jours et trois nuits.

 

וַיִּתְפַּלֵּ֣ל יוֹנָ֔ה אֶל־יְהֹוָ֖ה אֱלֹהָ֑יו מִמְּעֵ֖י הַדָּגָֽה׃

2:2

Et Ionah pria *YHWH* son Dieu, des entrailles du poisson,

 

וַיֹּ֗אמֶר קָ֠רָ֠אתִי מִצָּ֥רָה לִ֛י אֶל־יְהֹוָ֖ה וַֽיַּעֲנֵ֑נִי מִבֶּ֧טֶן שְׁא֛וֹל שִׁוַּ֖עְתִּי שָׁמַ֥עְתָּ קוֹלִֽי׃

2:3

Et dit : (Du sein) de ma tribulation j’ai appelé *YHWH*, et il m’a exaucé ; du ventre du scheol j’ai crié : tu as écouté ma voix.

 

וַתַּשְׁלִיכֵ֤נִי מְצוּלָה֙ בִּלְבַ֣ב יַמִּ֔ים וְנָהָ֖ר יְסֹבְבֵ֑נִי כׇּל־מִשְׁבָּרֶ֥יךָ וְגַלֶּ֖יךָ עָלַ֥י עָבָֽרוּ׃

2:4

Tu m’as jeté dans la profondeur, dans le cœur de la mer, et le courant m’entoure ; tes brisants et tes vagues ont passé sur moi.

 

וַאֲנִ֣י אָמַ֔רְתִּי נִגְרַ֖שְׁתִּי מִנֶּ֣גֶד עֵינֶ֑יךָ אַ֚ךְ אוֹסִ֣יף לְהַבִּ֔יט אֶל־הֵיכַ֖ל קׇדְשֶֽׁךָ׃

2:5

Et j’ai dit : Je suis rejeté de la présence de tes yeux ; mais je verrai encore ton saint temple.

 

אֲפָפ֤וּנִי מַ֙יִם֙ עַד־נֶ֔פֶשׁ תְּה֖וֹם יְסֹבְבֵ֑נִי ס֖וּף חָב֥וּשׁ לְרֹאשִֽׁי׃

2:6

Les eaux m’ont assailli jusqu’à l’âme, l’abîme m’a enveloppé, le roseau a été un turban pour ma tête.

 

לְקִצְבֵ֤י הָרִים֙ יָרַ֔דְתִּי הָאָ֛רֶץ בְּרִחֶ֥יהָ בַעֲדִ֖י לְעוֹלָ֑ם וַתַּ֧עַל מִשַּׁ֛חַת חַיַּ֖י יְהֹוָ֥ה אֱלֹהָֽי׃

2:7

Je suis descendu aux extrémités des montagnes ; la terre… ses verrous (étaient) autour de moi pour toujours ; alors *YHWH*, mon Dieu, a fait monter de la fosse ma vie.

 

בְּהִתְעַטֵּ֤ף עָלַי֙ נַפְשִׁ֔י אֶת־יְהֹוָ֖ה זָכָ֑רְתִּי וַתָּב֤וֹא אֵלֶ֙יךָ֙ תְּפִלָּתִ֔י אֶל־הֵיכַ֖ל קׇדְשֶֽׁךָ׃

2:8

Quand mon âme s’est obscurcie en moi, je me suis souvenu de *YHWH*, ma prière est venue à toi, dans ton saint temple.

 

מְשַׁמְּרִ֖ים הַבְלֵי־שָׁ֑וְא חַסְדָּ֖ם יַעֲזֹֽבוּ׃

2:9

Ceux qui tiennent à de vaines superstitions abandonneront leur ignominie ;

 

וַאֲנִ֗י בְּק֤וֹל תּוֹדָה֙ אֶזְבְּחָה־לָּ֔ךְ אֲשֶׁ֥ר נָדַ֖רְתִּי אֲשַׁלֵּ֑מָה יְשׁוּעָ֖תָה לַיהֹוָֽה׃ {פ}

2:10

Mais moi je t’immolerai (des victimes), avec la voix de la reconnaissance, je payerai les vœux que j’ai faits ; le secours est auprès de *YHWH*.

 

וַיֹּ֥אמֶר יְהֹוָ֖ה לַדָּ֑ג וַיָּקֵ֥א אֶת־יוֹנָ֖ה אֶל־הַיַּבָּשָֽׁה׃ {ס}

2:11

*YHWH* parla au poisson, et il rendit Ionah sur le sec.

 

וַיְהִ֧י דְבַר־יְהֹוָ֛ה אֶל־יוֹנָ֖ה שֵׁנִ֥ית לֵאמֹֽר׃

3:1

La parole de *YHWH* fut pour la seconde fois à Ionah, savoir :

 

ק֛וּם לֵ֥ךְ אֶל־נִֽינְוֵ֖ה הָעִ֣יר הַגְּדוֹלָ֑ה וּקְרָ֤א אֵלֶ֙יהָ֙ אֶת־הַקְּרִיאָ֔ה אֲשֶׁ֥ר אָנֹכִ֖י דֹּבֵ֥ר אֵלֶֽיךָ׃

3:2

Lève-toi, va à Ninvé, la grande ville, et publie chez elle la publication que je te dis.

 

וַיָּ֣קׇם יוֹנָ֗ה וַיֵּ֛לֶךְ אֶל־נִֽינְוֵ֖ה כִּדְבַ֣ר יְהֹוָ֑ה וְנִֽינְוֵ֗ה הָיְתָ֤ה עִיר־גְּדוֹלָה֙ לֵֽאלֹהִ֔ים מַהֲלַ֖ךְ שְׁלֹ֥שֶׁת יָמִֽים׃

3:3

Ionah se leva et alla à Ninvé, selon la parole de *YHWH*. Mais Ninvé était une très grande ville, de trois jours de marche.

 

וַיָּ֤חֶל יוֹנָה֙ לָב֣וֹא בָעִ֔יר מַהֲלַ֖ךְ י֣וֹם אֶחָ֑ד וַיִּקְרָא֙ וַיֹּאמַ֔ר ע֚וֹד אַרְבָּעִ֣ים י֔וֹם וְנִֽינְוֵ֖ה נֶהְפָּֽכֶת׃

3:4

Et Ionah commença à entrer dans la ville, (l’espace) d’un jour de marche, et il proclama et dit : Quarante jours encore, et Ninvé est détruite.

 

וַֽיַּאֲמִ֛ינוּ אַנְשֵׁ֥י נִֽינְוֵ֖ה בֵּֽאלֹהִ֑ים וַיִּקְרְאוּ־צוֹם֙ וַיִּלְבְּשׁ֣וּ שַׂקִּ֔ים מִגְּדוֹלָ֖ם וְעַד־קְטַנָּֽם׃

3:5

Les gens de Ninvé crurent en Dieu, et publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits.

 

וַיִּגַּ֤ע הַדָּבָר֙ אֶל־מֶ֣לֶךְ נִֽינְוֵ֔ה וַיָּ֙קׇם֙ מִכִּסְא֔וֹ וַיַּעֲבֵ֥ר אַדַּרְתּ֖וֹ מֵֽעָלָ֑יו וַיְכַ֣ס שַׂ֔ק וַיֵּ֖שֶׁב עַל־הָאֵֽפֶר׃

3:6

La chose parvint au roi de Ninvé ; il se leva de son trône, se dépouilla du manteau qu’il avait sur lui, se couvrit d’un sac et s’assit sur la cendre.

 

וַיַּזְעֵ֗ק וַיֹּ֙אמֶר֙ בְּנִֽינְוֵ֔ה מִטַּ֧עַם הַמֶּ֛לֶךְ וּגְדֹלָ֖יו לֵאמֹ֑ר הָאָדָ֨ם וְהַבְּהֵמָ֜ה הַבָּקָ֣ר וְהַצֹּ֗אן אַֽל־יִטְעֲמוּ֙ מְא֔וּמָה אַ֨ל־יִרְע֔וּ וּמַ֖יִם אַל־יִשְׁתּֽוּ׃

3:7

Il fit crier et dire dans Ninvé, par ordre du roi et de ses grands, comme il suit : Que l’homme, le bétail, les bœufs, les brebis, ne goûtent rien, n’aillent pas dans les pâturages et ne boivent pas d’eau.

 

וְיִתְכַּסּ֣וּ שַׂקִּ֗ים הָֽאָדָם֙ וְהַבְּהֵמָ֔ה וְיִקְרְא֥וּ אֶל־אֱלֹהִ֖ים בְּחׇזְקָ֑ה וְיָשֻׁ֗בוּ אִ֚ישׁ מִדַּרְכּ֣וֹ הָֽרָעָ֔ה וּמִן־הֶחָמָ֖ס אֲשֶׁ֥ר בְּכַפֵּיהֶֽם׃

3:8

Que les hommes et le bétail soient couverts de sacs, qu’ils invoquent Dieu avec force, qu’ils reviennent chacun de sa mauvaise voie, et de la violence qui est entre leurs mains.

 

מִֽי־יוֹדֵ֣עַ יָשׁ֔וּב וְנִחַ֖ם הָאֱלֹהִ֑ים וְשָׁ֛ב מֵחֲר֥וֹן אַפּ֖וֹ וְלֹ֥א נֹאבֵֽד׃

3:9

Qui sait ? (Dieu) reviendra et se repentira, il reviendra de l’ardeur de sa colère, et nous ne périrons pas.

 

וַיַּ֤רְא הָֽאֱלֹהִים֙ אֶֽת־מַ֣עֲשֵׂיהֶ֔ם כִּי־שָׁ֖בוּ מִדַּרְכָּ֣ם הָרָעָ֑ה וַיִּנָּ֣חֶם הָאֱלֹהִ֗ים עַל־הָרָעָ֛ה אֲשֶׁר־דִּבֶּ֥ר לַעֲשׂוֹת־לָהֶ֖ם וְלֹ֥א עָשָֽׂה׃

3:10

Dieu vit leurs œuvres, qu’ils étaient revenus de leur mauvaise voie, et Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et ne l’exécuta pas.

 

וַיֵּ֥רַע אֶל־יוֹנָ֖ה רָעָ֣ה גְדוֹלָ֑ה וַיִּ֖חַר לֽוֹ׃

4:1

Ionah éprouva une grande affliction, et il s’irrita.

 

וַיִּתְפַּלֵּ֨ל אֶל־יְהֹוָ֜ה וַיֹּאמַ֗ר אָנָּ֤ה יְהֹוָה֙ הֲלוֹא־זֶ֣ה דְבָרִ֗י עַד־הֱיוֹתִי֙ עַל־אַדְמָתִ֔י עַל־כֵּ֥ן קִדַּ֖מְתִּי לִבְרֹ֣חַ תַּרְשִׁ֑ישָׁה כִּ֣י יָדַ֗עְתִּי כִּ֤י אַתָּה֙ אֵֽל־חַנּ֣וּן וְרַח֔וּם אֶ֤רֶךְ אַפַּ֙יִם֙ וְרַב־חֶ֔סֶד וְנִחָ֖ם עַל־הָרָעָֽה׃

4:2

Et il supplia *YHWH* et dit : Ô *YHWH*, n’est-ce pas ce que j’ai dit quand j’étais encore dans mon pays ? C’est pour cela que j’ai voulu le prévenir en fuyant à Tarschisch, car je savais que tu es un Dieu clément et miséricordieux, patient, plein de bonté, se repentant du mal.

 

וְעַתָּ֣ה יְהֹוָ֔ה קַח־נָ֥א אֶת־נַפְשִׁ֖י מִמֶּ֑נִּי כִּ֛י ט֥וֹב מוֹתִ֖י מֵחַיָּֽי׃ {פ}

4:3

Et maintenant, *YHWH*, prends-moi donc la vie, car la mort m’est préférable à la vie.

 

וַיֹּ֣אמֶר יְהֹוָ֔ה הַהֵיטֵ֖ב חָ֥רָה לָֽךְ׃

4:4

*YHWH* dit : Cela t’irrite-t-il bien ?

 

וַיֵּצֵ֤א יוֹנָה֙ מִן־הָעִ֔יר וַיֵּ֖שֶׁב מִקֶּ֣דֶם לָעִ֑יר וַיַּ֩עַשׂ֩ ל֨וֹ שָׁ֜ם סֻכָּ֗ה וַיֵּ֤שֶׁב תַּחְתֶּ֙יהָ֙ בַּצֵּ֔ל עַ֚ד אֲשֶׁ֣ר יִרְאֶ֔ה מַה־יִּהְיֶ֖ה בָּעִֽיר׃

4:5

[Ionah était sorti de la ville et s’était assis à l’orient de la ville. Là, il s’était fait une cabane et s’y était assis à l’ombre, jusqu’à ce qu’il vît ce qui arriverait dans la ville.]

 

וַיְמַ֣ן יְהֹוָֽה־אֱ֠לֹהִ֠ים קִיקָי֞וֹן וַיַּ֣עַל ׀ מֵעַ֣ל לְיוֹנָ֗ה לִֽהְי֥וֹת צֵל֙ עַל־רֹאשׁ֔וֹ לְהַצִּ֥יל ל֖וֹ מֵרָֽעָת֑וֹ וַיִּשְׂמַ֥ח יוֹנָ֛ה עַל־הַקִּֽיקָי֖וֹן שִׂמְחָ֥ה גְדוֹלָֽה׃

4:6

*YHWH* fit pousser un kikaïone, qui s’éleva au-dessus de la tête de Ionah pour projeter de l’ombre sur sa tête et le préserver de la souffrance ; et Ionah éprouva une grande joie du kikaïone.

 

וַיְמַ֤ן הָֽאֱלֹהִים֙ תּוֹלַ֔עַת בַּעֲל֥וֹת הַשַּׁ֖חַר לַֽמׇּחֳרָ֑ת וַתַּ֥ךְ אֶת־הַקִּֽיקָי֖וֹן וַיִּיבָֽשׁ׃

4:7

Puis Dieu fit venir un ver à la levée de l’aurore, le lendemain ; il rongea le kikaïone, qui se dessécha.

 

וַיְהִ֣י ׀ כִּזְרֹ֣חַ הַשֶּׁ֗מֶשׁ וַיְמַ֨ן אֱלֹהִ֜ים ר֤וּחַ קָדִים֙ חֲרִישִׁ֔ית וַתַּ֥ךְ הַשֶּׁ֛מֶשׁ עַל־רֹ֥אשׁ יוֹנָ֖ה וַיִּתְעַלָּ֑ף וַיִּשְׁאַ֤ל אֶת־נַפְשׁוֹ֙ לָמ֔וּת וַיֹּ֕אמֶר ט֥וֹב מוֹתִ֖י מֵחַיָּֽי׃

4:8

Et il arriva au lever du soleil que Dieu fît souffler un vent oriental étouffant, et le soleil darda sur la tête de Ionah, il défaillit, il se souhaita la mort, et dit : La mort m’est préférable à la vie.

 

וַיֹּ֤אמֶר אֱלֹהִים֙ אֶל־יוֹנָ֔ה הַהֵיטֵ֥ב חָרָֽה־לְךָ֖ עַל־הַקִּֽיקָי֑וֹן וַיֹּ֕אמֶר הֵיטֵ֥ב חָֽרָה־לִ֖י עַד־מָֽוֶת׃

4:9

Dieu dit à Ionah : Es-tu bien irrité à cause du kikaïone ? Il dit : Cela m’irrite beaucoup jusqu’à la mort.

 

וַיֹּ֣אמֶר יְהֹוָ֔ה אַתָּ֥ה חַ֙סְתָּ֙ עַל־הַקִּ֣יקָי֔וֹן אֲשֶׁ֛ר לֹא־עָמַ֥לְתָּ בּ֖וֹ וְלֹ֣א גִדַּלְתּ֑וֹ שֶׁבִּן־לַ֥יְלָה הָיָ֖ה וּבִן־לַ֥יְלָה אָבָֽד׃

4:10

*YHWH* dit : Tu as des ménagements pour le kikaïone, avec lequel tu ne t’es pas fatigué et que tu n’as pas élevé ; produit pendant une nuit, pendant une nuit il a péri.

 

וַֽאֲנִי֙ לֹ֣א אָח֔וּס עַל־נִינְוֵ֖ה הָעִ֣יר הַגְּדוֹלָ֑ה אֲשֶׁ֣ר יֶשׁ־בָּ֡הּ הַרְבֵּה֩ מִֽשְׁתֵּים־עֶשְׂרֵ֨ה רִבּ֜וֹ אָדָ֗ם אֲשֶׁ֤ר לֹֽא־יָדַע֙ בֵּין־יְמִינ֣וֹ לִשְׂמֹאל֔וֹ וּבְהֵמָ֖ה רַבָּֽה׃

4:11

Et moi je n’aurais pas de ménagement pour Ninvé, la grande ville, dans laquelle il y a plus de douze mille myriades d’hommes qui ne savent (distinguer) entre la droite et la gauche, et beaucoup de bétail !

 

Michée 7:18-20

 

מִי־אֵ֣ל כָּמ֗וֹךָ נֹשֵׂ֤א עָוֺן֙ וְעֹבֵ֣ר עַל־פֶּ֔שַׁע לִשְׁאֵרִ֖ית נַחֲלָת֑וֹ לֹֽא־הֶחֱזִ֤יק לָעַד֙ אַפּ֔וֹ כִּֽי־חָפֵ֥ץ חֶ֖סֶד הֽוּא׃

7:18

Qui est un Dieu comme toi, ôtant l’iniquité et passant par-dessus le péché du reste de son héritage ? Il ne conserve pas toujours sa colère, parce qu’il veut la miséricorde.

 

יָשׁ֣וּב יְרַחֲמֵ֔נוּ יִכְבֹּ֖שׁ עֲוֺנֹתֵ֑ינוּ וְתַשְׁלִ֛יךְ בִּמְצֻל֥וֹת יָ֖ם כׇּל־חַטֹּאותָֽם׃

7:19

De nouveau il aura compassion de nous, il vaincra notre iniquité ; tu jetteras dans les profondeurs de la mer tous leurs péchés.

 

תִּתֵּ֤ן אֱמֶת֙ לְיַֽעֲקֹ֔ב חֶ֖סֶד לְאַבְרָהָ֑ם אֲשֶׁר־נִשְׁבַּ֥עְתָּ לַאֲבֹתֵ֖ינוּ מִ֥ימֵי קֶֽדֶם׃

7:20

Tu donneras la vérité à Jacob, la piété à Abraham, comme tu l’as juré à nos pères dans les jours anciens.

 

Notes sur la traduction de Samuel Cahen (biblioj)

1Ce verset est manquant dans la première édition de 1832. Nous le restituons ici à partir de la seconde édition parue en 1855.

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Paris (chez l’auteur) : Tome Troisième. ספר ויקרא – Le Lévitique [1832] et Tome Douzième. תרי עשר – Les Douze petits prophètes [1843]. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut