Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Ḥoumaš en français | חומש בצרפתית

Shabbat Shékalim / שַׁבָּת שְׁקָלִים

Traduction Samuel Cahen (1831-1851)


Lecture de la Parasha hebdomadaire.

 

Maftir (Shemot 30:11-16)

 

וַיְדַבֵּ֥ר יְהֹוָ֖ה אֶל־מֹשֶׁ֥ה לֵּאמֹֽר׃

30:11

L’Éternel parla à Mosché en ces termes :

 

כִּ֣י תִשָּׂ֞א אֶת־רֹ֥אשׁ בְּנֵֽי־יִשְׂרָאֵל֮ לִפְקֻדֵיהֶם֒ וְנָ֨תְנ֜וּ אִ֣ישׁ כֹּ֧פֶר נַפְשׁ֛וֹ לַיהֹוָ֖ה בִּפְקֹ֣ד אֹתָ֑ם וְלֹא־יִהְיֶ֥ה בָהֶ֛ם נֶ֖גֶף בִּפְקֹ֥ד אֹתָֽם׃

30:12

Quand tu feras le recensement des enfants d’Israël, selon leurs inspections, chacun d’eux donnera à l’Éternel le rachat de sa personne, afin qu’il n’y ait point de peste parmi eux, quand on en fera le dénombrement.

 

זֶ֣ה ׀ יִתְּנ֗וּ כׇּל־הָעֹבֵר֙ עַל־הַפְּקֻדִ֔ים מַחֲצִ֥ית הַשֶּׁ֖קֶל בְּשֶׁ֣קֶל הַקֹּ֑דֶשׁ עֶשְׂרִ֤ים גֵּרָה֙ הַשֶּׁ֔קֶל מַחֲצִ֣ית הַשֶּׁ֔קֶל תְּרוּמָ֖ה לַֽיהֹוָֽה׃

30:13

Tous ceux qui passeront par le dénombrement donneront un demi-schekel, selon le schekel du sanctuaire, de vingt guerâ le schekel ; un demi-schekel sera l’oblation à l’Éternel.

 

כֹּ֗ל הָעֹבֵר֙ עַל־הַפְּקֻדִ֔ים מִבֶּ֛ן עֶשְׂרִ֥ים שָׁנָ֖ה וָמָ֑עְלָה יִתֵּ֖ן תְּרוּמַ֥ת יְהֹוָֽה׃

30:14

Tout homme qui passera par le recensement, depuis vingt ans et au-dessus, donnera l’oblation à l’Éternel.

 

הֶֽעָשִׁ֣יר לֹֽא־יַרְבֶּ֗ה וְהַדַּל֙ לֹ֣א יַמְעִ֔יט מִֽמַּחֲצִ֖ית הַשָּׁ֑קֶל לָתֵת֙ אֶת־תְּרוּמַ֣ת יְהֹוָ֔ה לְכַפֵּ֖ר עַל־נַפְשֹׁתֵיכֶֽם׃

30:15

Le riche n’augmentera rien et le pauvre ne diminuera rien du demi-schekel, en donnant cette oblation à l’Éternel pour racheter vos personnes.

 

וְלָקַחְתָּ֞ אֶת־כֶּ֣סֶף הַכִּפֻּרִ֗ים מֵאֵת֙ בְּנֵ֣י יִשְׂרָאֵ֔ל וְנָתַתָּ֣ אֹת֔וֹ עַל־עֲבֹדַ֖ת אֹ֣הֶל מוֹעֵ֑ד וְהָיָה֩ לִבְנֵ֨י יִשְׂרָאֵ֤ל לְזִכָּרוֹן֙ לִפְנֵ֣י יְהֹוָ֔ה לְכַפֵּ֖ר עַל־נַפְשֹׁתֵיכֶֽם׃ {פ}

30:16

Tu prendras l’argent du rachat des enfants d’Israël et tu l’appliqueras à l’œuvre de la tente d’assignation, et il sera pour les enfants d’Israël un souvenir devant l’Éternel, afin de racheter vos personnes.

 

Haftara

 

Rites ashkénazes (II Rois 12:1–17)

 

בֶּן־שֶׁ֥בַע שָׁנִ֖ים יְהוֹאָ֥שׁ בְּמׇלְכֽוֹ׃ {פ}

12:1

Ioasch était âgé de sept ans quand il devint roi.

 

בִּשְׁנַת־שֶׁ֤בַע לְיֵהוּא֙ מָלַ֣ךְ יְהוֹאָ֔שׁ וְאַרְבָּעִ֣ים שָׁנָ֔ה מָלַ֖ךְ בִּירוּשָׁלָ֑͏ִם וְשֵׁ֣ם אִמּ֔וֹ צִבְיָ֖ה מִבְּאֵ֥ר שָֽׁבַע׃

12:2

La septième année de Iehou, Ioasch devint roi, et il régna quarante ans à Ierouschalaïme ; le nom de sa mère était Tsibia, de Béer-Scheba.

 

וַיַּ֨עַשׂ יְהוֹאָ֧שׁ הַיָּשָׁ֛ר בְּעֵינֵ֥י יְהֹוָ֖ה כׇּל־יָמָ֑יו אֲשֶׁ֣ר הוֹרָ֔הוּ יְהוֹיָדָ֖ע הַכֹּהֵֽן׃

12:3

Ioasch fit ce qui était droit aux yeux de l’Éternel, tout le temps que Iehoïada le cohène l’instruisait.

 

רַ֥ק הַבָּמ֖וֹת לֹא־סָ֑רוּ ע֥וֹד הָעָ֛ם מְזַבְּחִ֥ים וּֽמְקַטְּרִ֖ים בַּבָּמֽוֹת׃

12:4

Seulement les hauts lieux ne furent point ôtés ; le peuple sacrifiait et faisait encore des encensements sur les hauts lieux.

 

וַיֹּ֨אמֶר יְהוֹאָ֜שׁ אֶל־הַכֹּהֲנִ֗ים כֹּל֩ כֶּ֨סֶף הַקֳּדָשִׁ֜ים אֲשֶׁר־יוּבָ֤א בֵית־יְהֹוָה֙ כֶּ֣סֶף עוֹבֵ֔ר אִ֕ישׁ כֶּ֥סֶף נַפְשׁ֖וֹת עֶרְכּ֑וֹ כׇּל־כֶּ֗סֶף אֲשֶׁ֤ר יַֽעֲלֶה֙ עַ֣ל לֶב־אִ֔ישׁ לְהָבִ֖יא בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:5

Ioasch dit aux cohenime : Tout l’argent consacré que l’on apporte dans la maison de l’Éternel, soit l’argent de tout homme qui passe (par le dénombrement), soit l’argent d’estimation, tout argent qu’il vient à l’idée de quiconque d’apporter à la maison de l’Éternel.

 

יִקְח֤וּ לָהֶם֙ הַכֹּ֣הֲנִ֔ים אִ֖ישׁ מֵאֵ֣ת מַכָּר֑וֹ וְהֵ֗ם יְחַזְּקוּ֙ אֶת־בֶּ֣דֶק הַבַּ֔יִת לְכֹ֛ל אֲשֶׁר־יִמָּצֵ֥א שָׁ֖ם בָּֽדֶק׃ {פ}

12:6

Que les cohenime le prennent chacun de celui qu’il connaît ; et qu’ils en réparent ce qui est endommagé dans le temple, partout où il se trouvera un dommage.

 

וַיְהִ֗י בִּשְׁנַ֨ת עֶשְׂרִ֧ים וְשָׁלֹ֛שׁ שָׁנָ֖ה לַמֶּ֣לֶךְ יְהוֹאָ֑שׁ לֹא־חִזְּק֥וּ הַכֹּהֲנִ֖ים אֶת־בֶּ֥דֶק הַבָּֽיִת׃

12:7

Il arriva que dans la vingt-troisième année du roi Ioasch, les cohenime n’avaient pas réparé ce qu’il y avait d’endommagé au temple.

 

וַיִּקְרָא֩ הַמֶּ֨לֶךְ יְהוֹאָ֜שׁ לִיהוֹיָדָ֤ע הַכֹּהֵן֙ וְלַכֹּ֣הֲנִ֔ים וַיֹּ֣אמֶר אֲלֵהֶ֔ם מַדּ֛וּעַ אֵינְכֶ֥ם מְחַזְּקִ֖ים אֶת־בֶּ֣דֶק הַבָּ֑יִת וְעַתָּ֗ה אַל־תִּקְחֽוּ־כֶ֙סֶף֙ מֵאֵ֣ת מַכָּרֵיכֶ֔ם כִּֽי־לְבֶ֥דֶק הַבַּ֖יִת תִּתְּנֻֽהוּ׃

12:8

Le roi Ioasch appela Iehoïada le cohène et les (autres) cohenime, et leur dit : Pourquoi n’avez-vous pas réparé ce qu’il y a d’endommagé au temple ? maintenant, ne prenez plus d’argent de ceux que vous connaissez, mais remettez-le pour ce qui est endommagé au temple.

 

וַיֵּאֹ֖תוּ הַכֹּהֲנִ֑ים לְבִלְתִּ֤י קְחַת־כֶּ֙סֶף֙ מֵאֵ֣ת הָעָ֔ם וּלְבִלְתִּ֥י חַזֵּ֖ק אֶת־בֶּ֥דֶק הַבָּֽיִת׃

12:9

Les cohenime consentirent à ne plus prendre de l’argent du peuple et à ne plus réparer (eux-mêmes) ce qu’il y avait d’endommagé au temple.

 

וַיִּקַּ֞ח יְהוֹיָדָ֤ע הַכֹּהֵן֙ אֲר֣וֹן אֶחָ֔ד וַיִּקֹּ֥ב חֹ֖ר בְּדַלְתּ֑וֹ וַיִּתֵּ֣ן אֹתוֹ֩ אֵ֨צֶל הַמִּזְבֵּ֜חַ (בימין) [מִיָּמִ֗ין] בְּבוֹא־אִישׁ֙ בֵּ֣ית יְהֹוָ֔ה וְנָֽתְנוּ־שָׁ֤מָּה הַכֹּֽהֲנִים֙ שֹׁמְרֵ֣י הַסַּ֔ף אֶת־כׇּל־הַכֶּ֖סֶף הַמּוּבָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:10

Iehoïada le cohène prit un coffre, perça un trou à son couvercle, et le plaça près de l’autel à droite, où chacun entrait dans la maison de l’Éternel ; les cohenime qui gardaient le seuil (de la porte) y mettaient tout l’argent qu’on apportait à la maison de l’Éternel.

 

וַֽיְהִי֙ כִּרְאוֹתָ֔ם כִּי־רַ֥ב הַכֶּ֖סֶף בָּאָר֑וֹן וַיַּ֨עַל סֹפֵ֤ר הַמֶּ֙לֶךְ֙ וְהַכֹּהֵ֣ן הַגָּד֔וֹל וַיָּצֻ֙רוּ֙ וַיִּמְנ֔וּ אֶת־הַכֶּ֖סֶף הַנִּמְצָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:11

Et quand ils voyaient qu’il y avait beaucoup d’argent dans le coffre, le secrétaire du roi montait avec le cohène supérieur, ils serraient et comptaient l’argent qui se trouvait à la maison de l’Éternel.

 

וְנָֽתְנוּ֙ אֶת־הַכֶּ֣סֶף הַֽמְתֻכָּ֔ן עַל־[יְדֵי֙] (יד) עֹשֵׂ֣י הַמְּלָאכָ֔ה (הפקדים) [הַמֻּפְקָדִ֖ים] בֵּ֣ית יְהֹוָ֑ה וַיּוֹצִיאֻ֜הוּ לְחׇרָשֵׁ֤י הָעֵץ֙ וְלַבֹּנִ֔ים הָעֹשִׂ֖ים בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:12

Ils remettaient l’argent compté entre les mains de ceux qui faisaient l’ouvrage, qui avaient cette charge dans la maison de l’Éternel ; ceux-ci le distribuaient aux charpentiers et aux architectes qui refaisaient la maison de l’Éternel ;

 

וְלַגֹּֽדְרִים֙ וּלְחֹצְבֵ֣י הָאֶ֔בֶן וְלִקְנ֤וֹת עֵצִים֙ וְאַבְנֵ֣י מַחְצֵ֔ב לְחַזֵּ֖ק אֶת־בֶּ֣דֶק בֵּית־יְהֹוָ֑ה וּלְכֹ֛ל אֲשֶׁר־יֵצֵ֥א עַל־הַבַּ֖יִת לְחׇזְקָֽה׃

12:13

Aux maçons et aux tailleurs de pierre, pour acheter du bois et des pierres de taille, pour réparer le dommage de la maison de l’Éternel, et pour tout ce qu’on dépensait à la réparation de la maison.

 

אַךְ֩ לֹ֨א יֵעָשֶׂ֜ה בֵּ֣ית יְהֹוָ֗ה סִפּ֥וֹת כֶּ֙סֶף֙ מְזַמְּר֤וֹת מִזְרָקוֹת֙ חֲצֹ֣צְר֔וֹת כׇּל־כְּלִ֥י זָהָ֖ב וּכְלִי־כָ֑סֶף מִן־הַכֶּ֖סֶף הַמּוּבָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:14

Toutefois de l’argent qu’on portait à la maison de l’Éternel, on ne faisait pas pour la maison de l’Éternel des coupes d’argent, des couteaux, des tasses, des trompettes, quelques vases d’or et d’argent ;

 

כִּֽי־לְעֹשֵׂ֥י הַמְּלָאכָ֖ה יִתְּנֻ֑הוּ וְחִזְּקוּ־ב֖וֹ אֶת־בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:15

Mais on le donnait à ceux qui faisaient l’ouvrage, qui en réparaient la maison de l’Éternel.

 

וְלֹ֧א יְחַשְּׁב֣וּ אֶת־הָאֲנָשִׁ֗ים אֲשֶׁ֨ר יִתְּנ֤וּ אֶת־הַכֶּ֙סֶף֙ עַל־יָדָ֔ם לָתֵ֖ת לְעֹשֵׂ֣י הַמְּלָאכָ֑ה כִּ֥י בֶאֱמֻנָ֖ה הֵ֥ם עֹשִֽׂים׃

12:16

On ne demandait pas de compte aux hommes entre les mains de qui on remettait l’argent pour le donner à ceux qui faisaient l’ouvrage, car ils agissaient avec fidélité.

 

כֶּ֤סֶף אָשָׁם֙ וְכֶ֣סֶף חַטָּא֔וֹת לֹ֥א יוּבָ֖א בֵּ֣ית יְהֹוָ֑ה לַכֹּהֲנִ֖ים יִֽהְיֽוּ׃ {פ}

12:17

L’argent (des sacrifices) pour le délit, l’argent (de ceux) pour le péché, n’était point apporté dans la maison de l’Éternel ; il appartenait aux cohenime.

 

Rites séfarades et ‘Habad (II Rois 11:17–12:17)

 

וַיִּכְרֹ֨ת יְהֽוֹיָדָ֜ע אֶֽת־הַבְּרִ֗ית בֵּ֤ין יְהֹוָה֙ וּבֵ֤ין הַמֶּ֙לֶךְ֙ וּבֵ֣ין הָעָ֔ם לִהְי֥וֹת לְעָ֖ם לַיהֹוָ֑ה וּבֵ֥ין הַמֶּ֖לֶךְ וּבֵ֥ין הָעָֽם׃

11:17

Iehoïada fit une alliance entre l’Éternel, le roi et le peuple, (lequel s’obligea) à être un peuple de l’Éternel ; et entre le roi et le peuple.

 

וַיָּבֹ֣אוּ כׇל־עַם֩ הָאָ֨רֶץ בֵּית־הַבַּ֜עַל וַֽיִּתְּצֻ֗הוּ אֶת־מִזְבְּחֹתָ֤ו וְאֶת־צְלָמָיו֙ שִׁבְּר֣וּ הֵיטֵ֔ב וְאֵ֗ת מַתָּן֙ כֹּהֵ֣ן הַבַּ֔עַל הָרְג֖וּ לִפְנֵ֣י הַֽמִּזְבְּח֑וֹת וַיָּ֧שֶׂם הַכֹּהֵ֛ן פְּקֻדֹּ֖ת עַל־בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

11:18

Tout le peuple du pays entra dans la maison de Baal ; ils démolirent ses autels, et brisèrent entièrement ses images, et tuèrent devant ses autels Mathane, le cohène de Baal ; le cohène institua des charges dans la maison de l’Éternel.

 

וַיִּקַּ֣ח אֶת־שָׂרֵ֣י הַ֠מֵּא֠וֹת וְאֶת־הַכָּרִ֨י וְאֶת־הָֽרָצִ֜ים וְאֵ֣ת ׀ כׇּל־עַ֣ם הָאָ֗רֶץ וַיֹּרִ֤ידוּ אֶת־הַמֶּ֙לֶךְ֙ מִבֵּ֣ית יְהֹוָ֔ה וַיָּב֛וֹאוּ דֶּרֶךְ־שַׁ֥עַר הָרָצִ֖ים בֵּ֣ית הַמֶּ֑לֶךְ וַיֵּ֖שֶׁב עַל־כִּסֵּ֥א הַמְּלָכִֽים׃

11:19

Il prit les chefs sur cent, les gardes, les coureurs et tout le peuple du pays, et ils firent descendre le roi de la maison de l’Éternel, et entrèrent dans la maison par le chemin de la porte des coureurs, et il (le roi) s’assit sur le trône des rois.

 

וַיִּשְׂמַ֥ח כׇּל־עַם־הָאָ֖רֶץ וְהָעִ֣יר שָׁקָ֑טָה וְאֶת־עֲתַלְיָ֛הוּ הֵמִ֥יתוּ בַחֶ֖רֶב בֵּ֥ית (מלך) [הַמֶּֽלֶךְ]׃ {ס}        

11:20

Tout le peuple du pays se réjouit, et la ville fut en repos ; mais ils avaient fait mourir par le glaive Athaliah, dans la maison du roi.

 

בֶּן־שֶׁ֥בַע שָׁנִ֖ים יְהוֹאָ֥שׁ בְּמׇלְכֽוֹ׃ {פ}

12:1

Ioasch était âgé de sept ans quand il devint roi.

 

בִּשְׁנַת־שֶׁ֤בַע לְיֵהוּא֙ מָלַ֣ךְ יְהוֹאָ֔שׁ וְאַרְבָּעִ֣ים שָׁנָ֔ה מָלַ֖ךְ בִּירוּשָׁלָ֑͏ִם וְשֵׁ֣ם אִמּ֔וֹ צִבְיָ֖ה מִבְּאֵ֥ר שָֽׁבַע׃

12:2

La septième année de Iehou, Ioasch devint roi, et il régna quarante ans à Ierouschalaïme ; le nom de sa mère était Tsibia, de Béer-Scheba.

 

וַיַּ֨עַשׂ יְהוֹאָ֧שׁ הַיָּשָׁ֛ר בְּעֵינֵ֥י יְהֹוָ֖ה כׇּל־יָמָ֑יו אֲשֶׁ֣ר הוֹרָ֔הוּ יְהוֹיָדָ֖ע הַכֹּהֵֽן׃

12:3

Ioasch fit ce qui était droit aux yeux de l’Éternel, tout le temps que Iehoïada le cohène l’instruisait.

 

רַ֥ק הַבָּמ֖וֹת לֹא־סָ֑רוּ ע֥וֹד הָעָ֛ם מְזַבְּחִ֥ים וּֽמְקַטְּרִ֖ים בַּבָּמֽוֹת׃

12:4

Seulement les hauts lieux ne furent point ôtés ; le peuple sacrifiait et faisait encore des encensements sur les hauts lieux.

 

וַיֹּ֨אמֶר יְהוֹאָ֜שׁ אֶל־הַכֹּהֲנִ֗ים כֹּל֩ כֶּ֨סֶף הַקֳּדָשִׁ֜ים אֲשֶׁר־יוּבָ֤א בֵית־יְהֹוָה֙ כֶּ֣סֶף עוֹבֵ֔ר אִ֕ישׁ כֶּ֥סֶף נַפְשׁ֖וֹת עֶרְכּ֑וֹ כׇּל־כֶּ֗סֶף אֲשֶׁ֤ר יַֽעֲלֶה֙ עַ֣ל לֶב־אִ֔ישׁ לְהָבִ֖יא בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:5

Ioasch dit aux cohenime : Tout l’argent consacré que l’on apporte dans la maison de l’Éternel, soit l’argent de tout homme qui passe (par le dénombrement), soit l’argent d’estimation, tout argent qu’il vient à l’idée de quiconque d’apporter à la maison de l’Éternel.

 

יִקְח֤וּ לָהֶם֙ הַכֹּ֣הֲנִ֔ים אִ֖ישׁ מֵאֵ֣ת מַכָּר֑וֹ וְהֵ֗ם יְחַזְּקוּ֙ אֶת־בֶּ֣דֶק הַבַּ֔יִת לְכֹ֛ל אֲשֶׁר־יִמָּצֵ֥א שָׁ֖ם בָּֽדֶק׃ {פ}

12:6

Que les cohenime le prennent chacun de celui qu’il connaît ; et qu’ils en réparent ce qui est endommagé dans le temple, partout où il se trouvera un dommage.

 

וַיְהִ֗י בִּשְׁנַ֨ת עֶשְׂרִ֧ים וְשָׁלֹ֛שׁ שָׁנָ֖ה לַמֶּ֣לֶךְ יְהוֹאָ֑שׁ לֹא־חִזְּק֥וּ הַכֹּהֲנִ֖ים אֶת־בֶּ֥דֶק הַבָּֽיִת׃

12:7

Il arriva que dans la vingt-troisième année du roi Ioasch, les cohenime n’avaient pas réparé ce qu’il y avait d’endommagé au temple.

 

וַיִּקְרָא֩ הַמֶּ֨לֶךְ יְהוֹאָ֜שׁ לִיהוֹיָדָ֤ע הַכֹּהֵן֙ וְלַכֹּ֣הֲנִ֔ים וַיֹּ֣אמֶר אֲלֵהֶ֔ם מַדּ֛וּעַ אֵינְכֶ֥ם מְחַזְּקִ֖ים אֶת־בֶּ֣דֶק הַבָּ֑יִת וְעַתָּ֗ה אַל־תִּקְחֽוּ־כֶ֙סֶף֙ מֵאֵ֣ת מַכָּרֵיכֶ֔ם כִּֽי־לְבֶ֥דֶק הַבַּ֖יִת תִּתְּנֻֽהוּ׃

12:8

Le roi Ioasch appela Iehoïada le cohène et les (autres) cohenime, et leur dit : Pourquoi n’avez-vous pas réparé ce qu’il y a d’endommagé au temple ? maintenant, ne prenez plus d’argent de ceux que vous connaissez, mais remettez-le pour ce qui est endommagé au temple.

 

וַיֵּאֹ֖תוּ הַכֹּהֲנִ֑ים לְבִלְתִּ֤י קְחַת־כֶּ֙סֶף֙ מֵאֵ֣ת הָעָ֔ם וּלְבִלְתִּ֥י חַזֵּ֖ק אֶת־בֶּ֥דֶק הַבָּֽיִת׃

12:9

Les cohenime consentirent à ne plus prendre de l’argent du peuple et à ne plus réparer (eux-mêmes) ce qu’il y avait d’endommagé au temple.

 

וַיִּקַּ֞ח יְהוֹיָדָ֤ע הַכֹּהֵן֙ אֲר֣וֹן אֶחָ֔ד וַיִּקֹּ֥ב חֹ֖ר בְּדַלְתּ֑וֹ וַיִּתֵּ֣ן אֹתוֹ֩ אֵ֨צֶל הַמִּזְבֵּ֜חַ (בימין) [מִיָּמִ֗ין] בְּבוֹא־אִישׁ֙ בֵּ֣ית יְהֹוָ֔ה וְנָֽתְנוּ־שָׁ֤מָּה הַכֹּֽהֲנִים֙ שֹׁמְרֵ֣י הַסַּ֔ף אֶת־כׇּל־הַכֶּ֖סֶף הַמּוּבָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:10

Iehoïada le cohène prit un coffre, perça un trou à son couvercle, et le plaça près de l’autel à droite, où chacun entrait dans la maison de l’Éternel ; les cohenime qui gardaient le seuil (de la porte) y mettaient tout l’argent qu’on apportait à la maison de l’Éternel.

 

וַֽיְהִי֙ כִּרְאוֹתָ֔ם כִּי־רַ֥ב הַכֶּ֖סֶף בָּאָר֑וֹן וַיַּ֨עַל סֹפֵ֤ר הַמֶּ֙לֶךְ֙ וְהַכֹּהֵ֣ן הַגָּד֔וֹל וַיָּצֻ֙רוּ֙ וַיִּמְנ֔וּ אֶת־הַכֶּ֖סֶף הַנִּמְצָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:11

Et quand ils voyaient qu’il y avait beaucoup d’argent dans le coffre, le secrétaire du roi montait avec le cohène supérieur, ils serraient et comptaient l’argent qui se trouvait à la maison de l’Éternel.

 

וְנָֽתְנוּ֙ אֶת־הַכֶּ֣סֶף הַֽמְתֻכָּ֔ן עַל־[יְדֵי֙] (יד) עֹשֵׂ֣י הַמְּלָאכָ֔ה (הפקדים) [הַמֻּפְקָדִ֖ים] בֵּ֣ית יְהֹוָ֑ה וַיּוֹצִיאֻ֜הוּ לְחׇרָשֵׁ֤י הָעֵץ֙ וְלַבֹּנִ֔ים הָעֹשִׂ֖ים בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:12

Ils remettaient l’argent compté entre les mains de ceux qui faisaient l’ouvrage, qui avaient cette charge dans la maison de l’Éternel ; ceux-ci le distribuaient aux charpentiers et aux architectes qui refaisaient la maison de l’Éternel ;

 

וְלַגֹּֽדְרִים֙ וּלְחֹצְבֵ֣י הָאֶ֔בֶן וְלִקְנ֤וֹת עֵצִים֙ וְאַבְנֵ֣י מַחְצֵ֔ב לְחַזֵּ֖ק אֶת־בֶּ֣דֶק בֵּית־יְהֹוָ֑ה וּלְכֹ֛ל אֲשֶׁר־יֵצֵ֥א עַל־הַבַּ֖יִת לְחׇזְקָֽה׃

12:13

Aux maçons et aux tailleurs de pierre, pour acheter du bois et des pierres de taille, pour réparer le dommage de la maison de l’Éternel, et pour tout ce qu’on dépensait à la réparation de la maison.

 

אַךְ֩ לֹ֨א יֵעָשֶׂ֜ה בֵּ֣ית יְהֹוָ֗ה סִפּ֥וֹת כֶּ֙סֶף֙ מְזַמְּר֤וֹת מִזְרָקוֹת֙ חֲצֹ֣צְר֔וֹת כׇּל־כְּלִ֥י זָהָ֖ב וּכְלִי־כָ֑סֶף מִן־הַכֶּ֖סֶף הַמּוּבָ֥א בֵית־יְהֹוָֽה׃

12:14

Toutefois de l’argent qu’on portait à la maison de l’Éternel, on ne faisait pas pour la maison de l’Éternel des coupes d’argent, des couteaux, des tasses, des trompettes, quelques vases d’or et d’argent ;

 

כִּֽי־לְעֹשֵׂ֥י הַמְּלָאכָ֖ה יִתְּנֻ֑הוּ וְחִזְּקוּ־ב֖וֹ אֶת־בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

12:15

Mais on le donnait à ceux qui faisaient l’ouvrage, qui en réparaient la maison de l’Éternel.

 

וְלֹ֧א יְחַשְּׁב֣וּ אֶת־הָאֲנָשִׁ֗ים אֲשֶׁ֨ר יִתְּנ֤וּ אֶת־הַכֶּ֙סֶף֙ עַל־יָדָ֔ם לָתֵ֖ת לְעֹשֵׂ֣י הַמְּלָאכָ֑ה כִּ֥י בֶאֱמֻנָ֖ה הֵ֥ם עֹשִֽׂים׃

12:16

On ne demandait pas de compte aux hommes entre les mains de qui on remettait l’argent pour le donner à ceux qui faisaient l’ouvrage, car ils agissaient avec fidélité.

 

כֶּ֤סֶף אָשָׁם֙ וְכֶ֣סֶף חַטָּא֔וֹת לֹ֥א יוּבָ֖א בֵּ֣ית יְהֹוָ֑ה לַכֹּהֲנִ֖ים יִֽהְיֽוּ׃ {פ}

12:17

L’argent (des sacrifices) pour le délit, l’argent (de ceux) pour le péché, n’était point apporté dans la maison de l’Éternel ; il appartenait aux cohenime.

 

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Paris (chez l’auteur) : Tome Second. ספר שמות – L’Exode [1832] et Tome Huitième. ספר מלכים א׳ וב׳ — Mélachime (Rois) I et II [1836]. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut