Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Ḥoumaš en français | חומש בצרפתית

Haftarat Vaet’hanan / הַפְטָרַת וָאֶתְחַנַּן

Traduction Samuel Cahen (1831-1851)


Première des sept haftarot de consolation après Tisha beAv.

Rites ashkénazes, séfarades et ‘Habad (Isaïe 40:1-26)

 

נַחֲמ֥וּ נַחֲמ֖וּ עַמִּ֑י יֹאמַ֖ר אֱלֹֽהֵיכֶֽם׃

40:1

Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu.

 

דַּבְּר֞וּ עַל־לֵ֤ב יְרוּשָׁלַ֙͏ִם֙ וְקִרְא֣וּ אֵלֶ֔יהָ כִּ֤י מָֽלְאָה֙ צְבָאָ֔הּ כִּ֥י נִרְצָ֖ה עֲוֺנָ֑הּ כִּ֤י לָֽקְחָה֙ מִיַּ֣ד יְהֹוָ֔ה כִּפְלַ֖יִם בְּכׇל־חַטֹּאתֶֽיהָ׃ {ס}

40:2

Parlez au cœur de Ierouschalaïme, et annoncez-lui que sa tâche est accomplie, que son iniquité est pardonnée, car elle a reçu de *YHWH* le double pour tous ses péchés.

 

ק֣וֹל קוֹרֵ֔א בַּמִּדְבָּ֕ר פַּנּ֖וּ דֶּ֣רֶךְ יְהֹוָ֑ה יַשְּׁרוּ֙ בָּעֲרָבָ֔ה מְסִלָּ֖ה לֵאלֹהֵֽינוּ׃

40:3

Une voix crie : Dans le désert frayez le chemin de *YHWH*, aplanissez dans la plaine une route pour notre Dieu.

 

כׇּל־גֶּיא֙ יִנָּשֵׂ֔א וְכׇל־הַ֥ר וְגִבְעָ֖ה יִשְׁפָּ֑לוּ וְהָיָ֤ה הֶֽעָקֹב֙ לְמִישׁ֔וֹר וְהָרְכָסִ֖ים לְבִקְעָֽה׃

40:4

Que chaque vallée soit exhaussée, chaque montagne et (chaque) colline abaissée ; que chaque ravin devienne une plaine et toute aspérité un vallon.

 

וְנִגְלָ֖ה כְּב֣וֹד יְהֹוָ֑ה וְרָא֤וּ כׇל־בָּשָׂר֙ יַחְדָּ֔ו כִּ֛י פִּ֥י יְהֹוָ֖ה דִּבֵּֽר׃ {פ}

40:5

La gloire de *YHWH* se manifeste, toute chair verra ensemble que la bouche de *YHWH* a parlé.

 

ק֚וֹל אֹמֵ֣ר קְרָ֔א וְאָמַ֖ר מָ֣ה אֶקְרָ֑א כׇּל־הַבָּשָׂ֣ר חָצִ֔יר וְכׇל־חַסְדּ֖וֹ כְּצִ֥יץ הַשָּׂדֶֽה׃

40:6

Une voix proclame : Annonce ! — Je dis : Que dois-je annoncer ? (Elle reprit 🙂 toute chair est (comme) l’herbe, et toute sa puissance, comme la fleur des champs.

 

יָבֵ֤שׁ חָצִיר֙ נָ֣בֵֽל צִ֔יץ כִּ֛י ר֥וּחַ יְהֹוָ֖ה נָ֣שְׁבָה בּ֑וֹ אָכֵ֥ן חָצִ֖יר הָעָֽם׃

40:7

L’herbe dessèche, la fleur tombe quand le vent de *YHWH* souffle contre elle ; certes le peuple est (comme) l’herbe.

 

יָבֵ֥שׁ חָצִ֖יר נָ֣בֵֽל צִ֑יץ וּדְבַר־אֱלֹהֵ֖ינוּ יָק֥וּם לְעוֹלָֽם׃ {ס}

40:8

L’herbe dessèche, la fleur tombe, mais la parole de notre Dieu subsistera toujours.

 

עַ֣ל הַר־גָּבֹ֤הַּ עֲלִי־לָךְ֙ מְבַשֶּׂ֣רֶת צִיּ֔וֹן הָרִ֤ימִי בַכֹּ֙חַ֙ קוֹלֵ֔ךְ מְבַשֶּׂ֖רֶת יְרוּשָׁלָ֑͏ִם הָרִ֙ימִי֙ אַל־תִּירָ֔אִי אִמְרִי֙ לְעָרֵ֣י יְהוּדָ֔ה הִנֵּ֖ה אֱלֹהֵיכֶֽם׃

40:9

Messagère de Tsione, monte sur une haute montagne ; élève fortement la voix, messagère de Ierouschalaïme, élève-la et ne crains rien, dis aux villes de Iehouda : Voici [votre]1 Dieu.

 

הִנֵּ֨ה אֲדֹנָ֤י יֱהֹוִה֙ בְּחָזָ֣ק יָב֔וֹא וּזְרֹע֖וֹ מֹ֣שְׁלָה ל֑וֹ הִנֵּ֤ה שְׂכָרוֹ֙ אִתּ֔וֹ וּפְעֻלָּת֖וֹ לְפָנָֽיו׃

40:10

Voilà que le Seigneur *YHWH* vient avec puissance, son bras domine pour lui ; voilà, la récompense est avec lui, et ses œuvres (sont) devant lui.

 

כְּרֹעֶה֙ עֶדְר֣וֹ יִרְעֶ֔ה בִּזְרֹעוֹ֙ יְקַבֵּ֣ץ טְלָאִ֔ים וּבְחֵיק֖וֹ יִשָּׂ֑א עָל֖וֹת יְנַהֵֽל׃ {ס}

40:11

Comme un pasteur gouverne son troupeau, dans ses bras il rassemble les agneaux, dans son sein il les porte, il dirige les brebis pleines.

 

מִֽי־מָדַ֨ד בְּשׇׁעֳל֜וֹ מַ֗יִם וְשָׁמַ֙יִם֙ בַּזֶּ֣רֶת תִּכֵּ֔ן וְכָ֥ל בַּשָּׁלִ֖שׁ עֲפַ֣ר הָאָ֑רֶץ וְשָׁקַ֤ל בַּפֶּ֙לֶס֙ הָרִ֔ים וּגְבָע֖וֹת בְּמֹאזְנָֽיִם׃

40:12

Qui a mesuré l’eau dans le creux de sa main, affermi les cieux avec son pouce, comprimé avec une phalange (du doigt) la poussière terrestre, pesé les montagnes avec un trébuchet et les collines dans des balances ?

 

מִֽי־תִכֵּ֥ן אֶת־ר֖וּחַ יְהֹוָ֑ה וְאִ֖ישׁ עֲצָת֥וֹ יוֹדִיעֶֽנּוּ׃

40:13

Qui a approfondi l’esprit de Dieu ? quel est l’homme qui lui donne un conseil ?

 

אֶת־מִ֤י נוֹעָץ֙ וַיְבִינֵ֔הוּ וַֽיְלַמְּדֵ֖הוּ בְּאֹ֣רַח מִשְׁפָּ֑ט וַיְלַמְּדֵ֣הוּ דַ֔עַת וְדֶ֥רֶךְ תְּבוּנ֖וֹת יוֹדִיעֶֽנּוּ׃

40:14

Avec qui a-t-il délibéré, pour que celui-ci le rendit intelligent et lui enseignât la voie de la justice, lui enseignât l’intelligence, et lui fît connaître la voie de la sagesse ?

 

הֵ֤ן גּוֹיִם֙ כְּמַ֣ר מִדְּלִ֔י וּכְשַׁ֥חַק מֹאזְנַ֖יִם נֶחְשָׁ֑בוּ הֵ֥ן אִיִּ֖ים כַּדַּ֥ק יִטּֽוֹל׃

40:15

Certes ! les nations (sont pour lui) comme une goutte d’un vase, considérées comme des grains dans une balance ; certes, les îles (sont) comme une fine poudre qui s’envole.

 

וּלְבָנ֕וֹן אֵ֥ין דֵּ֖י בָּעֵ֑ר וְחַ֨יָּת֔וֹ אֵ֥ין דֵּ֖י עוֹלָֽה׃ {פ}

40:16

Le Libanône ne (lui) suffit pas pour faire du feu, ni son gibier pour faire des holocaustes.

 

כׇּל־הַגּוֹיִ֖ם כְּאַ֣יִן נֶגְדּ֑וֹ מֵאֶ֥פֶס וָתֹ֖הוּ נֶחְשְׁבוּ־לֽוֹ׃

40:17

Tous les peuples sont comme rien devant lui ; devant lui ils sont du néant et du vide.

 

וְאֶל־מִ֖י תְּדַמְּי֣וּן אֵ֑ל וּמַה־דְּמ֖וּת תַּ֥עַרְכוּ לֽוֹ׃

40:18

Et à qui voulez-vous comparer Dieu ? quelle ressemblance établir avec lui ?

 

הַפֶּ֙סֶל֙ נָסַ֣ךְ חָרָ֔שׁ וְצֹרֵ֖ף בַּזָּהָ֣ב יְרַקְּעֶ֑נּוּ וּרְתֻק֥וֹת כֶּ֖סֶף צוֹרֵֽף׃

40:19

L’artiste fond l’idole, l’orfèvre la couvre d’or et y soude des chaînes d’argent.

 

הַֽמְסֻכָּ֣ן תְּרוּמָ֔ה עֵ֥ץ לֹא־יִרְקַ֖ב יִבְחָ֑ר חָרָ֤שׁ חָכָם֙ יְבַקֶּשׁ־ל֔וֹ לְהָכִ֥ין פֶּ֖סֶל לֹ֥א יִמּֽוֹט׃ {ס}

40:20

Celui qui est pauvre en don choisit un bois incorruptible, se procure un artiste habile pour fabriquer une image qui ne branle pas.

 

הֲל֤וֹא תֵֽדְעוּ֙ הֲל֣וֹא תִשְׁמָ֔עוּ הֲל֛וֹא הֻגַּ֥ד מֵרֹ֖אשׁ לָכֶ֑ם הֲלוֹא֙ הֲבִ֣ינוֹתֶ֔ם מוֹסְד֖וֹת הָאָֽרֶץ׃

40:21

Ne savez-vous pas, n’avez-vous pas appris, ne l’a-t-on pas annoncé dès le commencement, n’avez-vous pas compris la fondation de la terre ?

 

הַיֹּשֵׁב֙ עַל־ח֣וּג הָאָ֔רֶץ וְיֹשְׁבֶ֖יהָ כַּחֲגָבִ֑ים הַנּוֹטֶ֤ה כַדֹּק֙ שָׁמַ֔יִם וַיִּמְתָּחֵ֥ם כָּאֹ֖הֶל לָשָֽׁבֶת׃

40:22

Il est assis sur le cercle (horizon) de la terre, dont les habitants (sont pour lui) comme des sauterelles, il abaisse les cieux comme un tapis, et les étend comme une tente pour servir de demeure.

 

הַנּוֹתֵ֥ן רוֹזְנִ֖ים לְאָ֑יִן שֹׁ֥פְטֵי אֶ֖רֶץ כַּתֹּ֥הוּ עָשָֽׂה׃

40:23

C’est lui qui réduit les princes au néant, les dominateurs de la terre à rien.

 

אַ֣ף בַּל־נִטָּ֗עוּ אַ֚ף בַּל־זֹרָ֔עוּ אַ֛ף בַּל־שֹׁרֵ֥שׁ בָּאָ֖רֶץ גִּזְעָ֑ם וְגַם־נָשַׁ֤ף בָּהֶם֙ וַיִּבָ֔שׁוּ וּסְעָרָ֖ה כַּקַּ֥שׁ תִּשָּׂאֵֽם׃ {ס}

40:24

Ils sont comme non plantés, non semés, comme des troncs sans racines dans la terre ; il souffle contre eux, et ils dessèchent, un tourbillon les enlève comme de la paille.

 

וְאֶל־מִ֥י תְדַמְּי֖וּנִי וְאֶשְׁוֶ֑ה יֹאמַ֖ר קָדֽוֹשׁ׃

40:25

Et à qui me comparez-vous pour que je lui ressemble ? dit le saint.

 

שְׂאוּ־מָר֨וֹם עֵינֵיכֶ֤ם וּרְאוּ֙ מִי־בָרָ֣א אֵ֔לֶּה הַמּוֹצִ֥יא בְמִסְפָּ֖ר צְבָאָ֑ם לְכֻלָּם֙ בְּשֵׁ֣ם יִקְרָ֔א מֵרֹ֤ב אוֹנִים֙ וְאַמִּ֣יץ כֹּ֔חַ אִ֖ישׁ לֹ֥א נֶעְדָּֽר׃ {ס}

40:26

Levez vos yeux en haut et considérez qui a créé les cieux, qui fait sortir leur armée par le nombre ; tous il les appelle par leur nom, par sa grande force et sa puissance extrême, aucun ne manque.

 

Notes sur l’édition en ligne (biblioj)

1Correction à la place de « notre » indiquée dans l’errata du volume.

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Tome Neuvième. Les Prophètes. Tome Quatrième. ספר ישעיהו – Ieschaïahou (Isaïe). Paris (chez l’auteur), 1838. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut