Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Haftarat Shoftim / הַפְטָרַת שׁוֹפְטִים

(traduction Samuel Cahen, 1838)

Quatrième des sept haftarot de consolation après Tisha beAv.

Rites ashkénazes, séfarades et ‘Habad (Isaïe 51:12-52:12)

 

אָנֹכִ֧י אָנֹכִ֛י ה֖וּא מְנַחֶמְכֶ֑ם מִי־אַ֤תְּ וַתִּֽירְאִי֙ מֵאֱנ֣וֹשׁ יָמ֔וּת וּמִבֶּן־אָדָ֖ם חָצִ֥יר יִנָּתֵֽן׃

51:12

Moi, moi, je suis celui qui ai pitié de vous ; qui es-tu pour avoir crainte de l’homme qui est mortel, du fils de l’homme qui périt comme l’herbe ?

 

וַתִּשְׁכַּ֞ח יְהֹוָ֣ה עֹשֶׂ֗ךָ נוֹטֶ֣ה שָׁמַ֘יִם֮ וְיֹסֵ֣ד אָ֒רֶץ֒ וַתְּפַחֵ֨ד תָּמִ֜יד כׇּל־הַיּ֗וֹם מִפְּנֵי֙ חֲמַ֣ת הַמֵּצִ֔יק כַּאֲשֶׁ֥ר כּוֹנֵ֖ן לְהַשְׁחִ֑ית וְאַיֵּ֖ה חֲמַ֥ת הַמֵּצִֽיק׃

51:13

Et tu oublierais *YHWH* ton créateur, qui a étendu les cieux et fondé la terre ! et tu aurais peur constamment, tout le jour de la colère de l’oppresseur, quand il s’établit pour détruire ! et où est donc la colère de l’oppresseur ?

 

מִהַ֥ר צֹעֶ֖ה לְהִפָּתֵ֑חַ וְלֹא־יָמ֣וּת לַשַּׁ֔חַת וְלֹ֥א יֶחְסַ֖ר לַחְמֽוֹ׃

51:14

L’enchaîné a hâte d’être délivré, il ne mourra pas dans la fosse ; son pain ne lui manquera pas.

 

וְאָנֹכִי֙ יְהֹוָ֣ה אֱלֹהֶ֔יךָ רֹגַ֣ע הַיָּ֔ם וַיֶּהֱמ֖וּ גַּלָּ֑יו יְהֹוָ֥ה צְבָא֖וֹת שְׁמֽוֹ׃

51:15

Car je suis *YHWH*, ton Dieu, qui dompte la mer quand ses vagues sont agitées, *YHWH* Tsebaoth est son nom.

 

וָאָשִׂ֤ם דְּבָרַי֙ בְּפִ֔יךָ וּבְצֵ֥ל יָדִ֖י כִּסִּיתִ֑יךָ לִנְטֹ֤עַ שָׁמַ֙יִם֙ וְלִיסֹ֣ד אָ֔רֶץ וְלֵאמֹ֥ר לְצִיּ֖וֹן עַמִּי־אָֽתָּה׃ {ס}

51:16

Je mets mes paroles dans ta bouche, je te couvre avec l’ombre de ma main, pour implanter les cieux, fonder la terre et dire à Tsione : « Tu es mon peuple. »

 

הִתְעוֹרְרִ֣י הִֽתְעוֹרְרִ֗י ק֚וּמִי יְר֣וּשָׁלַ֔͏ִם אֲשֶׁ֥ר שָׁתִ֛ית מִיַּ֥ד יְהֹוָ֖ה אֶת־כּ֣וֹס חֲמָת֑וֹ אֶת־קֻבַּ֜עַת כּ֧וֹס הַתַּרְעֵלָ֛ה שָׁתִ֖ית מָצִֽית׃

51:17

Réveille-toi, réveille-toi, lève-toi, Ierouschalaïme, qui a bu hors de la main de *YHWH* le calice de sa colère, tu as bu et sucé la lie du calice du vertige.

 

אֵין־מְנַהֵ֣ל לָ֔הּ מִכׇּל־בָּנִ֖ים יָלָ֑דָה וְאֵ֤ין מַחֲזִיק֙ בְּיָדָ֔הּ מִכׇּל־בָּנִ֖ים גִּדֵּֽלָה׃

51:18

Elle n’a personne pour la diriger, de tous les enfants qu’elle a enfantés, nul ne la prend par la main, de tous les enfants qu’elle a élevés.

 

שְׁתַּ֤יִם הֵ֙נָּה֙ קֹרְאֹתַ֔יִךְ מִ֖י יָנ֣וּד לָ֑ךְ הַשֹּׁ֧ד וְהַשֶּׁ֛בֶר וְהָרָעָ֥ב וְהַחֶ֖רֶב מִ֥י אֲנַחֲמֵֽךְ׃

51:19

Ces deux choses te sont arrivées, qui t’a plaint ? La dévastation et la rupture, la famine et le glaive ; comment te consolerais-je ?

 

בָּנַ֜יִךְ עֻלְּפ֥וּ שָׁכְב֛וּ בְּרֹ֥אשׁ כׇּל־חוּצ֖וֹת כְּת֣וֹא מִכְמָ֑ר הַֽמְלֵאִ֥ים חֲמַת־יְהֹוָ֖ה גַּעֲרַ֥ת אֱלֹהָֽיִךְ׃

51:20

Tes enfants en défaillance gisaient à tous les coins de rues, comme le cerf dans le filet, pleins de la colère de *YHWH*, de la menace de ton Dieu.

 

לָכֵ֛ן שִׁמְעִי־נָ֥א זֹ֖את עֲנִיָּ֑ה וּשְׁכֻרַ֖ת וְלֹ֥א מִיָּֽיִן׃ {פ}

51:21

C’est pourquoi écoute donc cela, toi, souffrante, ivre, et non de vin.

 

כֹּה־אָמַ֞ר אֲדֹנַ֣יִךְ יְהֹוָ֗ה וֵאלֹהַ֙יִךְ֙ יָרִ֣יב עַמּ֔וֹ הִנֵּ֥ה לָקַ֛חְתִּי מִיָּדֵ֖ךְ אֶת־כּ֣וֹס הַתַּרְעֵלָ֑ה אֶת־קֻבַּ֙עַת֙ כּ֣וֹס חֲמָתִ֔י לֹא־תוֹסִ֥יפִי לִשְׁתּוֹתָ֖הּ עֽוֹד׃

51:22

Ainsi dit ton Seigneur, *YHWH*, et ton Dieu qui défend son peuple : Voici, je prends de ta main le calice du vertige, le fond du calice de ma colère, tu ne le boiras plus.

 

וְשַׂמְתִּ֙יהָ֙ בְּיַד־מוֹגַ֔יִךְ אֲשֶׁר־אָמְר֥וּ לְנַפְשֵׁ֖ךְ שְׁחִ֣י וְנַעֲבֹ֑רָה וַתָּשִׂ֤ימִי כָאָ֙רֶץ֙ גֵּוֵ֔ךְ וְכַח֖וּץ לַעֹבְרִֽים׃ {פ}

51:23

Je le mettrai dans la main de tes tyrans qui ont dit à ta personne : Courbe-toi pour que nous passions sur toi ! et tu as mis ton corps à terre, comme une rue pour les passants.

 

עוּרִ֥י עוּרִ֛י לִבְשִׁ֥י עֻזֵּ֖ךְ צִיּ֑וֹן לִבְשִׁ֣י ׀ בִּגְדֵ֣י תִפְאַרְתֵּ֗ךְ יְרֽוּשָׁלַ֙͏ִם֙ עִ֣יר הַקֹּ֔דֶשׁ כִּ֣י לֹ֥א יוֹסִ֛יף יָבֹא־בָ֥ךְ ע֖וֹד עָרֵ֥ל וְטָמֵֽא׃

52:1

Réveille-toi, réveille-toi, revêts ta force, [Tsione]span class=”footnote”; id=”note1″>1, revêts ta parure, Ierouschalaïme, ville sainte, car il ne viendra plus en toi d’incirconcis ni d’impur.

 

הִתְנַעֲרִ֧י מֵעָפָ֛ר ק֥וּמִי שְּׁבִ֖י יְרוּשָׁלָ֑͏ִם (התפתחו) [הִֽתְפַּתְּחִי֙] מוֹסְרֵ֣י צַוָּארֵ֔ךְ שְׁבִיָּ֖ה בַּת־צִיּֽוֹן׃ {ס}

52:2

Secoue la poussière, lève-toi, captive Ierouschalaïmite, détache les liens de ton cou, fille captive de Tsione.

 

כִּי־כֹה֙ אָמַ֣ר יְהֹוָ֔ה חִנָּ֖ם נִמְכַּרְתֶּ֑ם וְלֹ֥א בְכֶ֖סֶף תִּגָּאֵֽלוּ׃ {ס}

52:3

Car ainsi dit *YHWH* : Vous avez été vendus gratuitement, et sans argent vous serez rachetés.

 

כִּ֣י כֹ֤ה אָמַר֙ אֲדֹנָ֣י יֱהֹוִ֔ה מִצְרַ֛יִם יָֽרַד־עַמִּ֥י בָרִֽאשֹׁנָ֖ה לָג֣וּר שָׁ֑ם וְאַשּׁ֖וּר בְּאֶ֥פֶס עֲשָׁקֽוֹ׃

52:4

Car ainsi dit le Seigneur, *YHWH* : Mon peuple est d’abord descendu en Égypte pour y chercher un asile, et Aschour l’opprima sans motif.

 

וְעַתָּ֤ה מַה־לִּי־פֹה֙ נְאֻם־יְהֹוָ֔ה כִּֽי־לֻקַּ֥ח עַמִּ֖י חִנָּ֑ם מֹשְׁלָ֤ו יְהֵילִ֙ילוּ֙ נְאֻם־יְהֹוָ֔ה וְתָמִ֥יד כׇּל־הַיּ֖וֹם שְׁמִ֥י מִנֹּאָֽץ׃

52:5

Et maintenant qu’ai-je ici (à faire), dit *YHWH*, lorsque mon peuple est gratuitement enlevé ? ses dominateurs poussent des cris, dit *YHWH*, et constamment, tout le jour, mon nom est honni.

 

לָכֵ֛ן יֵדַ֥ע עַמִּ֖י שְׁמִ֑י לָכֵן֙ בַּיּ֣וֹם הַה֔וּא כִּֽי־אֲנִי־ה֥וּא הַֽמְדַבֵּ֖ר הִנֵּֽנִי׃ {ס}

52:6

C’est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom ; c’est pourquoi en ce jour (il saura) que moi, celui qui ai promis, je suis ici.

 

מַה־נָּאו֨וּ עַל־הֶהָרִ֜ים רַגְלֵ֣י מְבַשֵּׂ֗ר מַשְׁמִ֧יעַ שָׁל֛וֹם מְבַשֵּׂ֥ר ט֖וֹב מַשְׁמִ֣יעַ יְשׁוּעָ֑ה אֹמֵ֥ר לְצִיּ֖וֹן מָלַ֥ךְ אֱלֹהָֽיִךְ׃

52:7

Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pas du messager qui annonce la paix ! messager de bonheur, annonçant le salut, qui dit à Tsione : « Ton Dieu est roi ! »

 

ק֥וֹל צֹפַ֛יִךְ נָ֥שְׂאוּ ק֖וֹל יַחְדָּ֣ו יְרַנֵּ֑נוּ כִּ֣י עַ֤יִן בְּעַ֙יִן֙ יִרְא֔וּ בְּשׁ֥וּב יְהֹוָ֖ה צִיּֽוֹן׃

52:8

La voix de tes gardes ! ils élèvent ensemble la voix et sont en allégresse, car de leurs propres yeux ils verront le retour de *YHWH* à Tsione.

 

פִּצְח֤וּ רַנְּנוּ֙ יַחְדָּ֔ו חׇרְב֖וֹת יְרוּשָׁלָ֑͏ִם כִּֽי־נִחַ֤ם יְהֹוָה֙ עַמּ֔וֹ גָּאַ֖ל יְרוּשָׁלָֽ͏ִם׃

52:9

Éclatez en allégresse ensemble, ruines de Ierouschalaïme ! car *YHWH* a pitié de son peuple, il délivre Ierouschalaïme.

 

חָשַׂ֤ף יְהֹוָה֙ אֶת־זְר֣וֹעַ קׇדְשׁ֔וֹ לְעֵינֵ֖י כׇּל־הַגּוֹיִ֑ם וְרָאוּ֙ כׇּל־אַפְסֵי־אָ֔רֶץ אֵ֖ת יְשׁוּעַ֥ת אֱלֹהֵֽינוּ׃ {ס}

52:10

*YHWH* découvre le bras de sa sainteté aux yeux de toutes les nations, toutes les extrémités de la terre voient le salut (qui vient) de notre Dieu.

 

ס֤וּרוּ ס֙וּרוּ֙ צְא֣וּ מִשָּׁ֔ם טָמֵ֖א אַל־תִּגָּ֑עוּ צְא֣וּ מִתּוֹכָ֔הּ הִבָּ֕רוּ נֹשְׂאֵ֖י כְּלֵ֥י יְהֹוָֽה׃

52:11

Détournez-vous, détournez-vous, sortez de là, ne touchez rien d’impur ; sortez du milieu d’elle, purifiez-vous, vous qui portez les armes de *YHWH*.

 

כִּ֣י לֹ֤א בְחִפָּזוֹן֙ תֵּצֵ֔אוּ וּבִמְנוּסָ֖ה לֹ֣א תֵלֵכ֑וּן כִּֽי־הֹלֵ֤ךְ לִפְנֵיכֶם֙ יְהֹוָ֔ה וּמְאַסִּפְכֶ֖ם אֱלֹהֵ֥י יִשְׂרָאֵֽל׃ {ס}

52:12

Car ce n’est pas avec précipitation que vous sortirez, vous ne vous en irez pas en fuyant, mais *YHWH* marche devant vous, et le Dieu d’Israël vous tient ensemble.

 

Notes sur l’édition en ligne (biblioj)

1Ajout indiqué dans l’errata du volume.

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Tome Neuvième. Les Prophètes. Tome Quatrième. ספר ישעיהו – Ieschaïahou (Isaïe). Paris (chez l’auteur), 1838. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut