Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Ḥoumaš en français | חומש בצרפתית

Shabbat Rosh ‘Hodesh / שַׁבָּת רֹאשׁ חוֹדֶשׁ

Traduction Samuel Cahen (1831-1851)


La Haftara spécifique au Nouveau mois célébré un shabbat n’est pas lue si le Nouveau mois coïncide avec Shabbat Shékalim (qui précède le 1er Adar), Shabbat ha’Hodesh (qui précède le 1er Nisan) et avec Shabbat Rosh ‘Hodesh ‘Hanoucca (soit le 1er Tevet). Sont lues les haftaroth spécifiques à ces jours spéciaux (R. Jean Schwarz, Les Haftaroth, Association Sefer, 1996, p.402).

Lecture de la parasha hebdomadaire.

 

Maftir (Bamidbar 28:9-15)

 

וְלָ֣קַחְתָּ֔ אֶת־שְׁתֵּ֖י אַבְנֵי־שֹׁ֑הַם וּפִתַּחְתָּ֣ עֲלֵיהֶ֔ם שְׁמ֖וֹת בְּנֵ֥י יִשְׂרָאֵֽל׃

28:9

Et au jour du schabbath (sabbat), (vous offrirez) deux agneaux d’un an, intacts, et deux dixièmes de fine farine, offrande en don, pétrie à l’huile, avec sa libation.

 

שִׁשָּׁה֙ מִשְּׁמֹתָ֔ם עַ֖ל הָאֶ֣בֶן הָאֶחָ֑ת וְאֶת־שְׁמ֞וֹת הַשִּׁשָּׁ֧ה הַנּוֹתָרִ֛ים עַל־הָאֶ֥בֶן הַשֵּׁנִ֖ית כְּתוֹלְדֹתָֽם׃

28:10

Holocauste du schabbath pour chaque schabbath, outre l’holocauste perpétuel avec sa libation.

 

מַעֲשֵׂ֣ה חָרַשׁ֮ אֶ֒בֶן֒ פִּתּוּחֵ֣י חֹתָ֗ם תְּפַתַּח֙ אֶת־שְׁתֵּ֣י הָאֲבָנִ֔ים עַל־שְׁמֹ֖ת בְּנֵ֣י יִשְׂרָאֵ֑ל מֻסַבֹּ֛ת מִשְׁבְּצ֥וֹת זָהָ֖ב תַּעֲשֶׂ֥ה אֹתָֽם׃

28:11

Et au commencement de vos mois, vous offrirez un holocauste à l’Éternel, deux jeunes taureaux, un bélier, des agneaux d’un an, sept, intacts

 

וְשַׂמְתָּ֞ אֶת־שְׁתֵּ֣י הָאֲבָנִ֗ים עַ֚ל כִּתְפֹ֣ת הָֽאֵפֹ֔ד אַבְנֵ֥י זִכָּרֹ֖ן לִבְנֵ֣י יִשְׂרָאֵ֑ל וְנָשָׂא֩ אַהֲרֹ֨ן אֶת־שְׁמוֹתָ֜ם לִפְנֵ֧י יְהֹוָ֛ה עַל־שְׁתֵּ֥י כְתֵפָ֖יו לְזִכָּרֹֽן׃ {ס}        

28:12

Et trois dixièmes de fine farine, offrande pétrie à l’huile, pour l’un des taureaux, et deux dixièmes de fine farine, offrande pétrie à l’huile, pour un bélier

 

וְעָשִׂ֥יתָ מִשְׁבְּצֹ֖ת זָהָֽב׃

28:13

Un dixième, un dixième de fine farine, offrande en don, pétrie à l’huile, pour un agneau ; holocauste, odeur agréable, par feu, à l’Éternel.

 

וּשְׁתֵּ֤י שַׁרְשְׁרֹת֙ זָהָ֣ב טָה֔וֹר מִגְבָּלֹ֛ת תַּעֲשֶׂ֥ה אֹתָ֖ם מַעֲשֵׂ֣ה עֲבֹ֑ת וְנָתַתָּ֛ה אֶת־שַׁרְשְׁרֹ֥ת הָעֲבֹתֹ֖ת עַל־הַֽמִּשְׁבְּצֹֽת׃ {ס}        

28:14

Leur libation (sera) d’un demi-hine pour un taureau, d’un tiers de hine pour un bélier, et d’un quart de hine de vin pour un agneau. Voilà l’holocauste du mois, pour chaque mois des mois de l’année.

 

וְעָשִׂ֜יתָ חֹ֤שֶׁן מִשְׁפָּט֙ מַעֲשֵׂ֣ה חֹשֵׁ֔ב כְּמַעֲשֵׂ֥ה אֵפֹ֖ד תַּעֲשֶׂ֑נּוּ זָ֠הָ֠ב תְּכֵ֨לֶת וְאַרְגָּמָ֜ן וְתוֹלַ֧עַת שָׁנִ֛י וְשֵׁ֥שׁ מׇשְׁזָ֖ר תַּעֲשֶׂ֥ה אֹתֽוֹ׃

28:15

Et un jeune bouc pour le péché, à l’Éternel, sera exécuté, outre l’holocauste et sa libation.

 

Haftara : rites ashkénazes, séfarades et ‘Habad (Isaïe 66:1–24 et 66:23)

 

כֹּ֚ה אָמַ֣ר יְהֹוָ֔ה הַשָּׁמַ֣יִם כִּסְאִ֔י וְהָאָ֖רֶץ הֲדֹ֣ם רַגְלָ֑י אֵי־זֶ֥ה בַ֙יִת֙ אֲשֶׁ֣ר תִּבְנוּ־לִ֔י וְאֵי־זֶ֥ה מָק֖וֹם מְנוּחָתִֽי׃

66:1

Ainsi parle Iehovah : Le ciel est mon trône, et la terre un tabouret pour mes pieds. Quelle est la maison que vous pourriez me bâtir ? où est le lieu de mon repos ?

 

וְאֶת־כׇּל־אֵ֙לֶּה֙ יָדִ֣י עָשָׂ֔תָה וַיִּהְי֥וּ כׇל־אֵ֖לֶּה נְאֻם־יְהֹוָ֑ה וְאֶל־זֶ֣ה אַבִּ֔יט אֶל־עָנִי֙ וּנְכֵה־ר֔וּחַ וְחָרֵ֖ד עַל־דְּבָרִֽי׃

66:2

Et tout cela ma main l’a fait, tout cela est devenu, dit Iehovah. Voici celui vers qui je porte le regard, vers l’humble, d’un esprit contrit et docile à ma parole.

 

שׁוֹחֵ֨ט הַשּׁ֜וֹר מַכֵּה־אִ֗ישׁ זוֹבֵ֤חַ הַשֶּׂה֙ עֹ֣רֵֽף כֶּ֔לֶב מַעֲלֵ֤ה מִנְחָה֙ דַּם־חֲזִ֔יר מַזְכִּ֥יר לְבֹנָ֖ה מְבָ֣רֵֽךְ אָ֑וֶן גַּם־הֵ֗מָּה בָּֽחֲרוּ֙ בְּדַרְכֵיהֶ֔ם וּבְשִׁקּוּצֵיהֶ֖ם נַפְשָׁ֥ם חָפֵֽצָה׃

66:3

Qui immole un bœuf, qui tue un homme ; qui sacrifie un agneau, qui brise la nuque à un chien ; qui offre pour oblation du sang de pourceau ; qui vaporise l’encens1 qui adore l’iniquité ; ceux-là qui se complaisent en leurs voies, leur âme trouve son plaisir dans ses abominations ;

 

גַּם־אֲנִ֞י אֶבְחַ֣ר בְּתַעֲלֻלֵיהֶ֗ם וּמְגֽוּרֹתָם֙ אָבִ֣יא לָהֶ֔ם יַ֤עַן קָרָ֙אתִי֙ וְאֵ֣ין עוֹנֶ֔ה דִּבַּ֖רְתִּי וְלֹ֣א שָׁמֵ֑עוּ וַיַּעֲשׂ֤וּ הָרַע֙ בְּעֵינַ֔י וּבַאֲשֶׁ֥ר לֹא־חָפַ֖צְתִּי בָּחָֽרוּ׃ {ס}        

66:4

Mais moi je me complairai dans leur ruine, je ferai venir sur eux ce qu’ils craignent, parce que j’ai appelé sans que nul répondît, que j’ai parlé et ils n’ont pas écouté. Ils ont fait ce qui est mal à mes yeux, et ils ont choisi ce que je n’ai pas voulu.

 

שִׁמְעוּ֙ דְּבַר־יְהֹוָ֔ה הַחֲרֵדִ֖ים אֶל־דְּבָר֑וֹ אָמְרוּ֩ אֲחֵיכֶ֨ם שֹׂנְאֵיכֶ֜ם מְנַדֵּיכֶ֗ם לְמַ֤עַן שְׁמִי֙ יִכְבַּ֣ד יְהֹוָ֔ה וְנִרְאֶ֥ה בְשִׂמְחַתְכֶ֖ם וְהֵ֥ם יֵבֹֽשׁוּ׃

66:5

Écoutez la parole de Iehovah, vous qui êtes dociles à sa parole : Vos frères qui vous haïssent et qui vous repoussent à cause de mon nom disent : « Que Iehovah se glorifie pour que nous voyions votre joie ; » mais ils seront confondus.

 

ק֤וֹל שָׁאוֹן֙ מֵעִ֔יר ק֖וֹל מֵהֵיכָ֑ל ק֣וֹל יְהֹוָ֔ה מְשַׁלֵּ֥ם גְּמ֖וּל לְאֹיְבָֽיו׃

66:6

Un bruit tumultueux (vient) de la ville, une voix (retentit) du temple, la voix de Iehovah, qui paie à ses ennemis ce qu’ils ont mérité.

 

בְּטֶ֥רֶם תָּחִ֖יל יָלָ֑דָה בְּטֶ֨רֶם יָב֥וֹא חֵ֛בֶל לָ֖הּ וְהִמְלִ֥יטָה זָכָֽר׃

66:7

Avant qu’elle souffre de l’enfantement elle a enfanté, avant que la douleur lui arrive elle est délivrée d’un fils.

 

מִֽי־שָׁמַ֣ע כָּזֹ֗את מִ֤י רָאָה֙ כָּאֵ֔לֶּה הֲי֤וּחַל אֶ֙רֶץ֙ בְּי֣וֹם אֶחָ֔ד אִם־יִוָּ֥לֵֽד גּ֖וֹי פַּ֣עַם אֶחָ֑ת כִּי־חָ֛לָה גַּם־יָלְדָ֥ה צִיּ֖וֹן אֶת־בָּנֶֽיהָ׃

66:8

Qui a entendu cela ? qui a vu rien de semblable ? la terre est-elle produite en un jour, une nation naît-elle en une fois ? Tsione a éprouvé des douleurs et enfanté ses enfants.

 

הַאֲנִ֥י אַשְׁבִּ֛יר וְלֹ֥א אוֹלִ֖יד יֹאמַ֣ר יְהֹוָ֑ה אִם־אֲנִ֧י הַמּוֹלִ֛יד וְעָצַ֖רְתִּי אָמַ֥ר אֱלֹהָֽיִךְ׃ {ס}        

66:9

Moi, préparerais-je l’accouchement sans faire enfanter ? dit Iehovah ; moi qui fais enfanter, j’arrêterais l’enfantement ? dit ton Dieu.

 

שִׂמְח֧וּ אֶת־יְרוּשָׁלַ֛͏ִם וְגִ֥ילוּ בָ֖הּ כׇּל־אֹהֲבֶ֑יהָ שִׂ֤ישׂוּ אִתָּהּ֙ מָשׂ֔וֹשׂ כׇּל־הַמִּֽתְאַבְּלִ֖ים עָלֶֽיהָ׃

66:10

Réjouissez-vous avec Ierouschalaïme et soyez dans l’allégresse au sujet d’elle, vous tous qui l’aimez, réjouissez-vous avec elle de sa joie, vous tous qui êtes en deuil sur elle.

 

לְמַ֤עַן תִּֽינְקוּ֙ וּשְׂבַעְתֶּ֔ם מִשֹּׁ֖ד תַּנְחֻמֶ֑יהָ לְמַ֧עַן תָּמֹ֛צּוּ וְהִתְעַנַּגְתֶּ֖ם מִזִּ֥יז כְּבוֹדָֽהּ׃ {ס}        

66:11

Afin que vous suciez le sein de ses consolations et en soyez rassasiés, pour que vous le pressiez et soyez délectés de l’éclat de sa gloire.

 

כִּי־כֹ֣ה ׀ אָמַ֣ר יְהֹוָ֗ה הִנְנִ֣י נֹטֶֽה־אֵ֠לֶ֠יהָ כְּנָהָ֨ר שָׁל֜וֹם וּכְנַ֧חַל שׁוֹטֵ֛ף כְּב֥וֹד גּוֹיִ֖ם וִֽינַקְתֶּ֑ם עַל־צַד֙ תִּנָּשֵׂ֔אוּ וְעַל־בִּרְכַּ֖יִם תְּשׇׁעֳשָֽׁעוּ׃

66:12

Car ainsi dit Iehovah : Voici que je dirigerai vers elle la paix comme un fleuve, et comme une rivière débordée la gloire des nations dont vous vous nourrirez ; vous serez portés sur le bras et bercés sur les genoux.

 

כְּאִ֕ישׁ אֲשֶׁ֥ר אִמּ֖וֹ תְּנַחֲמֶ֑נּוּ כֵּ֤ן אָֽנֹכִי֙ אֲנַ֣חֶמְכֶ֔ם וּבִירֽוּשָׁלַ֖͏ִם תְּנֻחָֽמוּ׃

66:13

Comme un homme que sa mère console, ainsi je vous consolerai, et en Ierouschalaïme vous serez consolés.

 

וּרְאִיתֶם֙ וְשָׂ֣שׂ לִבְּכֶ֔ם וְעַצְמוֹתֵיכֶ֖ם כַּדֶּ֣שֶׁא תִפְרַ֑חְנָה וְנוֹדְעָ֤ה יַד־יְהֹוָה֙ אֶת־עֲבָדָ֔יו וְזָעַ֖ם אֶת־אֹיְבָֽיו׃ {ס}        

66:14

Vous (le) verrez, votre cœur sera réjoui, vos os se ranimeront comme l’herbe ; la main de Iehovah sera connue de ses serviteurs, mais il s’indigne contre ses ennemis.

 

כִּי־הִנֵּ֤ה יְהֹוָה֙ בָּאֵ֣שׁ יָב֔וֹא וְכַסּוּפָ֖ה מַרְכְּבֹתָ֑יו לְהָשִׁ֤יב בְּחֵמָה֙ אַפּ֔וֹ וְגַעֲרָת֖וֹ בְּלַהֲבֵי־אֵֽשׁ׃

66:15

Car voici que Iehovah arrive dans le feu, ses chars sont comme un tourbillon, pour convertir sa colère en un brasier et sa menace en flammes de feu.

 

כִּ֤י בָאֵשׁ֙ יְהֹוָ֣ה נִשְׁפָּ֔ט וּבְחַרְבּ֖וֹ אֶת־כׇּל־בָּשָׂ֑ר וְרַבּ֖וּ חַֽלְלֵ֥י יְהֹוָֽה׃

66:16

Car Iehovah juge par le feu et par son glaive toute chair ; ils seront nombreux les morts de Iehovah ;

 

הַמִּתְקַדְּשִׁ֨ים וְהַמִּֽטַּהֲרִ֜ים אֶל־הַגַּנּ֗וֹת אַחַ֤ר (אחד) [אַחַת֙] בַּתָּ֔וֶךְ אֹֽכְלֵי֙ בְּשַׂ֣ר הַחֲזִ֔יר וְהַשֶּׁ֖קֶץ וְהָעַכְבָּ֑ר יַחְדָּ֥ו יָסֻ֖פוּ נְאֻם־יְהֹוָֽה׃

66:17

Ceux qui se sanctifient et se purifient pour les bosquets, en suivant une personne au milieu (du bosquet), mangeant la chair de porc, des abominations et des souris ; ils périront ensemble, dit Iehovah.

 

וְאָנֹכִ֗י מַֽעֲשֵׂיהֶם֙ וּמַחְשְׁבֹ֣תֵיהֶ֔ם בָּאָ֕ה לְקַבֵּ֥ץ אֶת־כׇּל־הַגּוֹיִ֖ם וְהַלְּשֹׁנ֑וֹת וּבָ֖אוּ וְרָא֥וּ אֶת־כְּבוֹדִֽי׃

66:18

Moi (je connais) leurs œuvres et leurs pensées ; il est arrivé (le temps) de réunir tous les peuples et les langues ; qu’ils viennent et voient ma gloire.

 

וְשַׂמְתִּ֨י בָהֶ֜ם א֗וֹת וְשִׁלַּחְתִּ֣י מֵהֶ֣ם ׀ פְּ֠לֵיטִ֠ים אֶֽל־הַגּוֹיִ֞ם תַּרְשִׁ֨ישׁ פּ֥וּל וְל֛וּד מֹ֥שְׁכֵי קֶ֖שֶׁת תֻּבַ֣ל וְיָוָ֑ן הָאִיִּ֣ים הָרְחֹקִ֗ים אֲשֶׁ֨ר לֹֽא־שָׁמְע֤וּ אֶת־שִׁמְעִי֙ וְלֹא־רָא֣וּ אֶת־כְּבוֹדִ֔י וְהִגִּ֥ידוּ אֶת־כְּבוֹדִ֖י בַּגּוֹיִֽם׃

66:19

Je ferai un signe parmi eux, et j’enverrai des préservés entre eux vers les peuples, à Tarschisch (Tarsis), à Poul et à Loud, les tireurs d’arc, à Toubal et à Iavane, les plages éloignées, qui n’ont rien entendu de moi et qui n’ont pas vu ma gloire ; ils annonceront ma gloire aux nations.

 

וְהֵבִ֣יאוּ אֶת־כׇּל־אֲחֵיכֶ֣ם מִכׇּל־הַגּוֹיִ֣ם ׀ מִנְחָ֣ה ׀ לַיהֹוָ֡ה בַּסּוּסִ֡ים וּ֠בָרֶ֠כֶב וּבַצַּבִּ֨ים וּבַפְּרָדִ֜ים וּבַכִּרְכָּר֗וֹת עַ֣ל הַ֥ר קׇדְשִׁ֛י יְרוּשָׁלַ֖͏ִם אָמַ֣ר יְהֹוָ֑ה כַּאֲשֶׁ֣ר יָבִ֩יאוּ֩ בְנֵ֨י יִשְׂרָאֵ֧ל אֶת־הַמִּנְחָ֛ה בִּכְלִ֥י טָה֖וֹר בֵּ֥ית יְהֹוָֽה׃

66:20

Ils ramèneront tous leurs frères d’entre toutes les nations, en offrande à l’Éternel, sur des chevaux, dans des chariots, des litières, sur des mulets et des dromadaires, sur ma montagne sainte de Ierouschalaïme, dit Iehovah : comme les enfants d’Israël apportent leur offrande dans un vase pur, à la maison de Iehovah !

 

וְגַם־מֵהֶ֥ם אֶקַּ֛ח לַכֹּהֲנִ֥ים לַלְוִיִּ֖ם אָמַ֥ר יְהֹוָֽה׃

66:21

Et d’eux aussi je prendrai pour cohenime et lévites, dit Iehovah.

 

כִּ֣י כַאֲשֶׁ֣ר הַשָּׁמַ֣יִם הַ֠חֲדָשִׁ֠ים וְהָאָ֨רֶץ הַחֲדָשָׁ֜ה אֲשֶׁ֨ר אֲנִ֥י עֹשֶׂ֛ה עֹמְדִ֥ים לְפָנַ֖י נְאֻם־יְהֹוָ֑ה כֵּ֛ן יַעֲמֹ֥ד זַרְעֲכֶ֖ם וְשִׁמְכֶֽם׃

66:22

Car comme les cieux nouveaux et la terre nouvelle que je fais subsistent devant moi, dit Iehovah, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom.

 

וְהָיָ֗ה מִֽדֵּי־חֹ֙דֶשׁ֙ בְּחׇדְשׁ֔וֹ וּמִדֵּ֥י שַׁבָּ֖ת בְּשַׁבַּתּ֑וֹ יָב֧וֹא כׇל־בָּשָׂ֛ר לְהִשְׁתַּחֲוֺ֥ת לְפָנַ֖י אָמַ֥ר יְהֹוָֽה׃

66:23

Et il arrivera que de mois en mois, de sabbath en sabbath, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit Iehovah.

 

וְיָצְא֣וּ וְרָא֔וּ בְּפִגְרֵי֙ הָאֲנָשִׁ֔ים הַפֹּשְׁעִ֖ים בִּ֑י כִּ֣י תוֹלַעְתָּ֞ם לֹ֣א תָמ֗וּת וְאִשָּׁם֙ לֹ֣א תִכְבֶּ֔ה וְהָי֥וּ דֵרָא֖וֹן לְכׇל־בָּשָֽׂר׃

66:24

Ils sortiront et verront les cadavres des hommes qui ont prévariqué contre moi, car leur ver ne meurt pas et leur feu ne s’éteint pas ; ils seront une horreur à toute chair !

 

וְהָיָ֗ה מִֽדֵּי־חֹ֙דֶשׁ֙ בְּחׇדְשׁ֔וֹ וּמִדֵּ֥י שַׁבָּ֖ת בְּשַׁבַּתּ֑וֹ יָב֧וֹא כׇל־בָּשָׂ֛ר לְהִשְׁתַּחֲוֺ֥ת לְפָנַ֖י אָמַ֥ר יְהֹוָֽה׃

66:23

Et il arrivera que de mois en mois, de sabbath en sabbath, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit Iehovah.

 

Notes sur la traduction de Samuel Cahen

1Suppression de [tous] indiqué dans l’errata du volume.

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Paris (chez l’auteur) : Tome Quatrième. ספר במדבר / Les Nombres [1833]  et Tome Neuvième. ספר ישעיהו / Ieschaïahou (Isaïe) [1838]. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut