Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Premier jour de Rosh haShana (shabbat) / רֹאשׁ הַשָּׁנָה יוֹם א׳ (בְּשַׁבָּת)

(traduction Samuel Cahen, 1831, 1833 et 1836)

Le shabbat, la lecture de Beréshit 21 est divisée en cinq portions contre sept en semaine (voir Rosh haShana/semaine). Le maftir et la haftara ne changent pas.

Première portion (21:1-4)

 

וַֽיהֹוָ֛ה פָּקַ֥ד אֶת־שָׂרָ֖ה כַּאֲשֶׁ֣ר אָמָ֑ר וַיַּ֧עַשׂ יְהֹוָ֛ה לְשָׂרָ֖ה כַּאֲשֶׁ֥ר דִּבֵּֽר׃

21:1

L’Éternel pensa à Sarâ comme il avait dit ; et il fit arriver à Sarâ ce qu’il avait promis.

 

וַתַּ֩הַר֩ וַתֵּ֨לֶד שָׂרָ֧ה לְאַבְרָהָ֛ם בֵּ֖ן לִזְקֻנָ֑יו לַמּוֹעֵ֕ד אֲשֶׁר־דִּבֶּ֥ר אֹת֖וֹ אֱלֹהִֽים׃

21:2

Sarâ devint enceinte, et donna à Abrahame dans la vieillesse, un fils, à l’époque que Dieu avait indiquée.

 

וַיִּקְרָ֨א אַבְרָהָ֜ם אֶֽת־שֶׁם־בְּנ֧וֹ הַנּֽוֹלַד־ל֛וֹ אֲשֶׁר־יָלְדָה־לּ֥וֹ שָׂרָ֖ה יִצְחָֽק׃

21:3

Abrahame nomma Iits’hac (Isaac) le fils qui venait de lui naître, et que Sarâ venait de lui enfanter.

 

וַיָּ֤מׇל אַבְרָהָם֙ אֶת־יִצְחָ֣ק בְּנ֔וֹ בֶּן־שְׁמֹנַ֖ת יָמִ֑ים כַּאֲשֶׁ֛ר צִוָּ֥ה אֹת֖וֹ אֱלֹהִֽים׃

21:4

Abrahame circoncit son fils Iits’hac à l’âge de huit jours, comme Dieu lui avait ordonné.

 

Deuxième portion (21:5-8)

 

וְאַבְרָהָ֖ם בֶּן־מְאַ֣ת שָׁנָ֑ה בְּהִוָּ֣לֶד ל֔וֹ אֵ֖ת יִצְחָ֥ק בְּנֽוֹ׃

21:5

Abrahame avait cent ans lorsque Iits’hac lui naquit.

 

וַתֹּ֣אמֶר שָׂרָ֔ה צְחֹ֕ק עָ֥שָׂה לִ֖י אֱלֹהִ֑ים כׇּל־הַשֹּׁמֵ֖עַ יִֽצְחַק־לִֽי׃

21:6

Sarâ dit : Dieu m’a fait une chose risible ; qui l’entendra se moquera de moi.

 

וַתֹּ֗אמֶר מִ֤י מִלֵּל֙ לְאַבְרָהָ֔ם הֵינִ֥יקָה בָנִ֖ים שָׂרָ֑ה כִּֽי־יָלַ֥דְתִּי בֵ֖ן לִזְקֻנָֽיו׃

21:7

Elle dit : qui eût dit à Abrahame : Sarâ allaitera des enfants ; et maintenant j’ai eu un fils dans sa vieillesse ?

 

וַיִּגְדַּ֥ל הַיֶּ֖לֶד וַיִּגָּמַ֑ל וַיַּ֤עַשׂ אַבְרָהָם֙ מִשְׁתֶּ֣ה גָד֔וֹל בְּי֖וֹם הִגָּמֵ֥ל אֶת־יִצְחָֽק׃

21:8

L’enfant grandit et fut sevré, et Abrahame fit un grand festin le jour que Iits’hac fut sevré.

 

Troisième portion (21:9-12)

 

וַתֵּ֨רֶא שָׂרָ֜ה אֶֽת־בֶּן־הָגָ֧ר הַמִּצְרִ֛ית אֲשֶׁר־יָלְדָ֥ה לְאַבְרָהָ֖ם מְצַחֵֽק׃

21:9

Sarâ vit le fils d’Hagar l’Égyptienne (qu’elle avait enfanté à Abrahame) qui plaisantait.

 

וַתֹּ֙אמֶר֙ לְאַבְרָהָ֔ם גָּרֵ֛שׁ הָאָמָ֥ה הַזֹּ֖את וְאֶת־בְּנָ֑הּ כִּ֣י לֹ֤א יִירַשׁ֙ בֶּן־הָאָמָ֣ה הַזֹּ֔את עִם־בְּנִ֖י עִם־יִצְחָֽק׃

21:10

Elle dit à Abrahame : chasse cette esclave et son fils ; car le fils de cette esclave ne doit pas hériter avec mon fils, avec Iits’hac.

 

וַיֵּ֧רַע הַדָּבָ֛ר מְאֹ֖ד בְּעֵינֵ֣י אַבְרָהָ֑ם עַ֖ל אוֹדֹ֥ת בְּנֽוֹ׃

21:11

Ceci déplut beaucoup à Abrahame, à cause de son fils.

 

וַיֹּ֨אמֶר אֱלֹהִ֜ים אֶל־אַבְרָהָ֗ם אַל־יֵרַ֤ע בְּעֵינֶ֙יךָ֙ עַל־הַנַּ֣עַר וְעַל־אֲמָתֶ֔ךָ כֹּל֩ אֲשֶׁ֨ר תֹּאמַ֥ר אֵלֶ֛יךָ שָׂרָ֖ה שְׁמַ֣ע בְּקֹלָ֑הּ כִּ֣י בְיִצְחָ֔ק יִקָּרֵ֥א לְךָ֖ זָֽרַע׃

21:12

Dieu dit à Abrahame : ne sois pas inquiet du jeune homme ni de ton esclave ; obéis à tout ce que Sarâ te dira ; car c’est par Iits’hac seulement que se nommera ta postérité.

 

Quatrième portion (21:13-17)

 

וְגַ֥ם אֶת־בֶּן־הָאָמָ֖ה לְג֣וֹי אֲשִׂימֶ֑נּוּ כִּ֥י זַרְעֲךָ֖ הֽוּא׃

21:13

Quant au fils de l’esclave, je le ferai aussi devenir une nation, puisqu’il est ta postérité.

 

וַיַּשְׁכֵּ֣ם אַבְרָהָ֣ם ׀ בַּבֹּ֡קֶר וַיִּֽקַּֽח־לֶ֩חֶם֩ וְחֵ֨מַת מַ֜יִם וַיִּתֵּ֣ן אֶל־הָ֠גָ֠ר שָׂ֧ם עַל־שִׁכְמָ֛הּ וְאֶת־הַיֶּ֖לֶד וַֽיְשַׁלְּחֶ֑הָ וַתֵּ֣לֶךְ וַתֵּ֔תַע בְּמִדְבַּ֖ר בְּאֵ֥ר שָֽׁבַע׃

21:14

Abrahame se leva le matin de bonne heure, prit du pain et une outre (remplie) d’eau qu’il donna à Hagar en les lui mettant sur l’épaule ainsi que l’enfant, et la renvoya ; elle s’en alla, et s’égara dans le désert de Beér-Chébâ.

 

וַיִּכְל֥וּ הַמַּ֖יִם מִן־הַחֵ֑מֶת וַתַּשְׁלֵ֣ךְ אֶת־הַיֶּ֔לֶד תַּ֖חַת אַחַ֥ד הַשִּׂיחִֽם׃

21:15

Lorsque l’eau de l’outre fut épuisée, elle jeta l’enfant sous un des arbres.

 

וַתֵּ֩לֶךְ֩ וַתֵּ֨שֶׁב לָ֜הּ מִנֶּ֗גֶד הַרְחֵק֙ כִּמְטַחֲוֵ֣י קֶ֔שֶׁת כִּ֣י אָֽמְרָ֔ה אַל־אֶרְאֶ֖ה בְּמ֣וֹת הַיָּ֑לֶד וַתֵּ֣שֶׁב מִנֶּ֔גֶד וַתִּשָּׂ֥א אֶת־קֹלָ֖הּ וַתֵּֽבְךְּ׃

21:16

Elle alla s’asseoir vis-à-vis de lui, de loin (à la distance) d’un trait d’arc ; car, dit-elle, je ne veux pas voir la mort de l’enfant. Elle s’assit donc vis-à-vis de lui, éleva la voix, et pleura.

 

וַיִּשְׁמַ֣ע אֱלֹהִים֮ אֶת־ק֣וֹל הַנַּ֒עַר֒ וַיִּקְרָא֩ מַלְאַ֨ךְ אֱלֹהִ֤ים ׀ אֶל־הָגָר֙ מִן־הַשָּׁמַ֔יִם וַיֹּ֥אמֶר לָ֖הּ מַה־לָּ֣ךְ הָגָ֑ר אַל־תִּ֣ירְאִ֔י כִּֽי־שָׁמַ֧ע אֱלֹהִ֛ים אֶל־ק֥וֹל הַנַּ֖עַר בַּאֲשֶׁ֥ר הוּא־שָֽׁם׃

21:17

Dieu entendit la voix du jeune homme. Un ange de Dieu appela du ciel Hagar, et lui dit : qu’as-tu Hagar ? ne crains point, car Dieu a entendu la voix du jeune homme, du lieu où il est.

 

Cinquième portion (21:18-21)

 

ק֚וּמִי שְׂאִ֣י אֶת־הַנַּ֔עַר וְהַחֲזִ֥יקִי אֶת־יָדֵ֖ךְ בּ֑וֹ כִּֽי־לְג֥וֹי גָּד֖וֹל אֲשִׂימֶֽנּוּ׃

21:18

Lève-toi ! relève ce jeune homme et serre-le dans tes bras, car je le ferai devenir une grande nation.

 

וַיִּפְקַ֤ח אֱלֹהִים֙ אֶת־עֵינֶ֔יהָ וַתֵּ֖רֶא בְּאֵ֣ר מָ֑יִם וַתֵּ֜לֶךְ וַתְּמַלֵּ֤א אֶת־הַחֵ֙מֶת֙ מַ֔יִם וַתַּ֖שְׁקְ אֶת־הַנָּֽעַר׃

21:19

Dieu lui ouvrit les yeux, elle vit un puits d’eau, elle alla remplir d’eau l’outre, et donna à boire au jeune homme.

 

וַיְהִ֧י אֱלֹהִ֛ים אֶת־הַנַּ֖עַר וַיִּגְדָּ֑ל וַיֵּ֙שֶׁב֙ בַּמִּדְבָּ֔ר וַיְהִ֖י רֹבֶ֥ה קַשָּֽׁת׃

21:20

Dieu fut avec ce jeune homme qui grandit, s’établit dans le désert, et devint tireur d’arc.

 

וַיֵּ֖שֶׁב בְּמִדְבַּ֣ר פָּארָ֑ן וַתִּֽקַּֽח־ל֥וֹ אִמּ֛וֹ אִשָּׁ֖ה מֵאֶ֥רֶץ מִצְרָֽיִם׃ {פ}

21:21

Il s’établit dans le désert de Parane, et sa mère lui prit une femme du pays d’Égypte.

 

Sixième portion (21:22-27)

 

וַֽיְהִי֙ בָּעֵ֣ת הַהִ֔וא וַיֹּ֣אמֶר אֲבִימֶ֗לֶךְ וּפִיכֹל֙ שַׂר־צְבָא֔וֹ אֶל־אַבְרָהָ֖ם לֵאמֹ֑ר אֱלֹהִ֣ים עִמְּךָ֔ בְּכֹ֥ל אֲשֶׁר־אַתָּ֖ה עֹשֶֽׂה׃

21:22

Vers ce temps Abimélech accompagné de Picol, son général, parla ainsi à Abrahame : Dieu est avec toi dans tout ce que tu fais.

 

וְעַתָּ֗ה הִשָּׁ֨בְעָה לִּ֤י בֵֽאלֹהִים֙ הֵ֔נָּה אִם־תִּשְׁקֹ֣ר לִ֔י וּלְנִינִ֖י וּלְנֶכְדִּ֑י כַּחֶ֜סֶד אֲשֶׁר־עָשִׂ֤יתִי עִמְּךָ֙ תַּעֲשֶׂ֣ה עִמָּדִ֔י וְעִם־הָאָ֖רֶץ אֲשֶׁר־גַּ֥רְתָּה בָּֽהּ׃

21:23

Jure-moi donc maintenant, par le (Seigneur), que tu ne démentiras point ton amitié, soit envers moi, soit envers mes enfants ou petits-enfants, et que tu agiras envers moi et le pays où tu t’es arrêté avec la même bonté que je t’ai traité.

 

וַיֹּ֙אמֶר֙ אַבְרָהָ֔ם אָנֹכִ֖י אִשָּׁבֵֽעַ׃

21:24

Abrahame dit : je le jure.

 

וְהוֹכִ֥חַ אַבְרָהָ֖ם אֶת־אֲבִימֶ֑לֶךְ עַל־אֹדוֹת֙ בְּאֵ֣ר הַמַּ֔יִם אֲשֶׁ֥ר גָּזְל֖וּ עַבְדֵ֥י אֲבִימֶֽלֶךְ׃

21:25

Alors Abrahame fit des remontrances à Abimélech au sujet d’un puits d’eau dont les esclaves d’Abimélech s’étaient violemment emparés.

 

וַיֹּ֣אמֶר אֲבִימֶ֔לֶךְ לֹ֣א יָדַ֔עְתִּי מִ֥י עָשָׂ֖ה אֶת־הַדָּבָ֣ר הַזֶּ֑ה וְגַם־אַתָּ֞ה לֹא־הִגַּ֣דְתָּ לִּ֗י וְגַ֧ם אָנֹכִ֛י לֹ֥א שָׁמַ֖עְתִּי בִּלְתִּ֥י הַיּֽוֹם׃

21:26

Abimélech dit : je ne sais pas qui a fait cela ; toi tu ne m’en as rien dit, et moi je n’en ai appris quelque chose qu’aujourd’hui.

 

וַיִּקַּ֤ח אַבְרָהָם֙ צֹ֣אן וּבָקָ֔ר וַיִּתֵּ֖ן לַאֲבִימֶ֑לֶךְ וַיִּכְרְת֥וּ שְׁנֵיהֶ֖ם בְּרִֽית׃

21:27

Abrahame prit des brebis, du bétail, les remit à Abimélech, et ils firent une transaction ensemble.

 

Septième portion (21:28-34)

 

וַיַּצֵּ֣ב אַבְרָהָ֗ם אֶת־שֶׁ֛בַע כִּבְשֹׂ֥ת הַצֹּ֖אן לְבַדְּהֶֽן׃

21:28

Abrahame mit à part sept jeunes brebis.

 

וַיֹּ֥אמֶר אֲבִימֶ֖לֶךְ אֶל־אַבְרָהָ֑ם מָ֣ה הֵ֗נָּה שֶׁ֤בַע כְּבָשֹׂת֙ הָאֵ֔לֶּה אֲשֶׁ֥ר הִצַּ֖בְתָּ לְבַדָּֽנָה׃

21:29

Abimélech dit à Abrahame : que signifient ces sept brebis que tu as mises à part ?

 

וַיֹּ֕אמֶר כִּ֚י אֶת־שֶׁ֣בַע כְּבָשֹׂ֔ת תִּקַּ֖ח מִיָּדִ֑י בַּעֲבוּר֙ תִּֽהְיֶה־לִּ֣י לְעֵדָ֔ה כִּ֥י חָפַ֖רְתִּי אֶת־הַבְּאֵ֥ר הַזֹּֽאת׃

21:30

Celui-ci répondit : c’est pour que tu acceptes ces sept brebis de ma part, afin que cette donation me soit un témoignage que j’ai creusé ce puits.

 

עַל־כֵּ֗ן קָרָ֛א לַמָּק֥וֹם הַה֖וּא בְּאֵ֣ר שָׁ֑בַע כִּ֛י שָׁ֥ם נִשְׁבְּע֖וּ שְׁנֵיהֶֽם׃

21:31

C’est pourquoi l’on nomma cet endroit Beér-Chébâ ; car c’est là qu’ils jurèrent tous deux.

 

וַיִּכְרְת֥וּ בְרִ֖ית בִּבְאֵ֣ר שָׁ֑בַע וַיָּ֣קׇם אֲבִימֶ֗לֶךְ וּפִיכֹל֙ שַׂר־צְבָא֔וֹ וַיָּשֻׁ֖בוּ אֶל־אֶ֥רֶץ פְּלִשְׁתִּֽים׃

21:32

Ils firent donc une transaction à Beér-Chébâ ; Abimélech et son général Picol se levèrent, et s’en retournèrent au pays des Pelichtime (Philistins).

 

וַיִּטַּ֥ע אֶ֖שֶׁל בִּבְאֵ֣ר שָׁ֑בַע וַיִּ֨קְרָא־שָׁ֔ם בְּשֵׁ֥ם יְהֹוָ֖ה אֵ֥ל עוֹלָֽם׃

21:33

Il (Abrahame) planta un bois à Beér-Chébâ, et invoqua dans cet endroit le nom de l’Éternel, Dieu de toute éternité.

 

וַיָּ֧גׇר אַבְרָהָ֛ם בְּאֶ֥רֶץ פְּלִשְׁתִּ֖ים יָמִ֥ים רַבִּֽים׃ {פ}

21:34

Abrahame demeura bien des jours dans le pays de Pélichtime.

 

Maftir (Bamidbar 29:1-6)

 

וּבַחֹ֨דֶשׁ הַשְּׁבִיעִ֜י בְּאֶחָ֣ד לַחֹ֗דֶשׁ מִֽקְרָא־קֹ֙דֶשׁ֙ יִהְיֶ֣ה לָכֶ֔ם כׇּל־מְלֶ֥אכֶת עֲבֹדָ֖ה לֹ֣א תַעֲשׂ֑וּ י֥וֹם תְּרוּעָ֖ה יִהְיֶ֥ה לָכֶֽם׃

29:1

Et le septième mois, au premier du mois, il y aura pour vous une convocation de sainteté ; vous ne ferez aucune œuvre servile, ce sera un jour de teroua (jubilation) pour vous.

 

וַעֲשִׂיתֶ֨ם עֹלָ֜ה לְרֵ֤יחַ נִיחֹ֙חַ֙ לַֽיהֹוָ֔ה פַּ֧ר בֶּן־בָּקָ֛ר אֶחָ֖ד אַ֣יִל אֶחָ֑ד כְּבָשִׂ֧ים בְּנֵי־שָׁנָ֛ה שִׁבְעָ֖ה תְּמִימִֽם׃

29:2

Vous exécuterez un holocauste, pour une odeur agréable à l’Éternel ; un jeune taureau, un bélier, agneaux d’un an, sept, intacts

 

וּמִ֨נְחָתָ֔ם סֹ֖לֶת בְּלוּלָ֣ה בַשָּׁ֑מֶן שְׁלֹשָׁ֤ה עֶשְׂרֹנִים֙ לַפָּ֔ר שְׁנֵ֥י עֶשְׂרֹנִ֖ים לָאָֽיִל׃

29:3

Leur offrande ; trois dixièmes de fine farine pétrie à l’huile, pour un taureau, deux dixièmes pour un bélier ;

 

וְעִשָּׂר֣וֹן אֶחָ֔ד לַכֶּ֖בֶשׂ הָאֶחָ֑ד לְשִׁבְעַ֖ת הַכְּבָשִֽׂים׃

29:4

Un dixième pour un agneau des sept agneaux.

 

וּשְׂעִיר־עִזִּ֥ים אֶחָ֖ד חַטָּ֑את לְכַפֵּ֖ר עֲלֵיכֶֽם׃

29:5

Et un jeune bouc pour le péché, pour rédimer sur vous

 

מִלְּבַד֩ עֹלַ֨ת הַחֹ֜דֶשׁ וּמִנְחָתָ֗הּ וְעֹלַ֤ת הַתָּמִיד֙ וּמִנְחָתָ֔הּ וְנִסְכֵּיהֶ֖ם כְּמִשְׁפָּטָ֑ם לְרֵ֣יחַ נִיחֹ֔חַ אִשֶּׁ֖ה לַיהֹוָֽה׃ {ס}

29:6

Sans l’holocauste du mois avec son offrande, et l’holocauste perpétuel avec son offrande, et leurs libations, selon leur ordonnance, pour une odeur agréable par feu, à l’Éternel.

 

Haftara : rites ashkénazes, séfarades et ‘Habad (I Samuel 1:1–2:10)

 

וַיְהִי֩ אִ֨ישׁ אֶחָ֜ד מִן־הָרָמָתַ֛יִם צוֹפִ֖ים מֵהַ֣ר אֶפְרָ֑יִם וּשְׁמ֡וֹ אֶ֠לְקָנָ֠ה בֶּן־יְרֹחָ֧ם בֶּן־אֱלִיה֛וּא בֶּן־תֹּ֥חוּ בֶן־צ֖וּף אֶפְרָתִֽי׃

1:1

Il y avait un homme de Ramataïme-Tsophime, de la montagne d’Éphraïme ; son nom était Elkana, fils de Jero’hame, fils d’Élihou, fils de Tô’hou, fils de Tsouph, Éphratite.

 

וְלוֹ֙ שְׁתֵּ֣י נָשִׁ֔ים שֵׁ֤ם אַחַת֙ חַנָּ֔ה וְשֵׁ֥ם הַשֵּׁנִ֖ית פְּנִנָּ֑ה וַיְהִ֤י לִפְנִנָּה֙ יְלָדִ֔ים וּלְחַנָּ֖ה אֵ֥ין יְלָדִֽים׃

1:2

Il avait deux femmes ; le nom de l’une était ’Hanna, celui de l’autre, Péninna. Péninna avait des enfants, mais ’Hanna n’avait pas d’enfants.

 

וְעָלָה֩ הָאִ֨ישׁ הַה֤וּא מֵֽעִירוֹ֙ מִיָּמִ֣ים ׀ יָמִ֔ימָה לְהִֽשְׁתַּחֲוֺ֧ת וְלִזְבֹּ֛חַ לַיהֹוָ֥ה צְבָא֖וֹת בְּשִׁלֹ֑ה וְשָׁ֞ם שְׁנֵ֣י בְנֵֽי־עֵלִ֗י חׇפְנִי֙ וּפִ֣נְחָ֔ס כֹּהֲנִ֖ים לַיהֹוָֽה׃

1:3

Cet homme montait de sa ville d’année en année, pour se prosterner et faire des sacrifices à l’Éternel Tsebaoth, à Schilô. Là les deux fils d’Éli, ’Hophni et Phin’has (Phinées), étaient cohenime de l’Éternel.

 

וַיְהִ֣י הַיּ֔וֹם וַיִּזְבַּ֖ח אֶלְקָנָ֑ה וְנָתַ֞ן לִפְנִנָּ֣ה אִשְׁתּ֗וֹ וּֽלְכׇל־בָּנֶ֛יהָ וּבְנוֹתֶ֖יהָ מָנֽוֹת׃

1:4

Un jour qu’Elkana fit des sacrifices, il donna des parts à Péninna, sa femme, et à tous ses fils et à toutes ses filles.

 

וּלְחַנָּ֕ה יִתֵּ֛ן מָנָ֥ה אַחַ֖ת אַפָּ֑יִם כִּ֤י אֶת־חַנָּה֙ אָהֵ֔ב וַיהֹוָ֖ה סָגַ֥ר רַחְמָֽהּ׃

1:5

Mais à ’Hanna il donna une part double, car il aimait ’Hanna, mais *YHWH* l’avait rendue stérile.

 

וְכִעֲסַ֤תָּה צָרָתָהּ֙ גַּם־כַּ֔עַס בַּעֲב֖וּר הַרְּעִמָ֑הּ כִּֽי־סָגַ֥ר יְהֹוָ֖ה בְּעַ֥ד רַחְמָֽהּ׃

1:6

Sa rivale l’abreuvait même de chagrin, afin de l’offenser de ce que l’Éternel l’avait rendue stérile.

 

וְכֵ֨ן יַעֲשֶׂ֜ה שָׁנָ֣ה בְשָׁנָ֗ה מִדֵּ֤י עֲלֹתָהּ֙ בְּבֵ֣ית יְהֹוָ֔ה כֵּ֖ן תַּכְעִסֶ֑נָּה וַתִּבְכֶּ֖ה וְלֹ֥א תֹאכַֽל׃

1:7

Et ainsi cela se faisait-il d’année en année. Dès qu’elle (’Hanna) montait à la maison de l’Éternel, l’autre la chagrinait ; celle-ci pleurait et ne mangeait pas.

 

וַיֹּ֨אמֶר לָ֜הּ אֶלְקָנָ֣ה אִישָׁ֗הּ חַנָּה֙ לָ֣מֶה תִבְכִּ֗י וְלָ֙מֶה֙ לֹ֣א תֹֽאכְלִ֔י וְלָ֖מֶה יֵרַ֣ע לְבָבֵ֑ךְ הֲל֤וֹא אָֽנֹכִי֙ ט֣וֹב לָ֔ךְ מֵעֲשָׂרָ֖ה בָּנִֽים׃

1:8

Elkana son mari lui dit : ’Hanna, pourquoi pleures-tu, et pourquoi ne manges-tu pas, et pourquoi ton cœur est-il si attristé ? Est-ce que je ne vaux pas plus pour toi que dix enfants ?

 

וַתָּ֣קׇם חַנָּ֔ה אַחֲרֵ֛י אׇכְלָ֥הֿ בְשִׁלֹ֖ה וְאַחֲרֵ֣י שָׁתֹ֑ה וְעֵלִ֣י הַכֹּהֵ֗ן יֹשֵׁב֙ עַל־הַכִּסֵּ֔א עַל־מְזוּזַ֖ת הֵיכַ֥ל יְהֹוָֽה׃

1:9

’Hanna, après qu’elle eut mangé et bu à Schilô, se leva. [Éli le cohène était assis sur le siège, près d’un poteau du temple de l’Éternel].

 

וְהִ֖יא מָ֣רַת נָ֑פֶשׁ וַתִּתְפַּלֵּ֥ל עַל־יְהֹוָ֖ה וּבָכֹ֥ה תִבְכֶּֽה׃

1:10

Elle était profondément affligée ; elle pria l’Éternel et pleura abondamment.

 

וַתִּדֹּ֨ר נֶ֜דֶר וַתֹּאמַ֗ר יְהֹוָ֨ה צְבָא֜וֹת אִם־רָאֹ֥ה תִרְאֶ֣ה ׀ בׇּעֳנִ֣י אֲמָתֶ֗ךָ וּזְכַרְתַּ֙נִי֙ וְלֹֽא־תִשְׁכַּ֣ח אֶת־אֲמָתֶ֔ךָ וְנָתַתָּ֥ה לַאֲמָתְךָ֖ זֶ֣רַע אֲנָשִׁ֑ים וּנְתַתִּ֤יו לַֽיהֹוָה֙ כׇּל־יְמֵ֣י חַיָּ֔יו וּמוֹרָ֖ה לֹא־יַעֲלֶ֥ה עַל־רֹאשֽׁוֹ׃

1:11

Elle fit un vœu, et dit : Éternel Tsebaoth ! si tu regardes la misère de ta servante, si tu te souviens de moi, si tu n’oublies point ta servante, si tu donnes à ta servante un enfant mâle, je le donnerai à l’Éternel pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête.

 

וְהָיָה֙ כִּ֣י הִרְבְּתָ֔ה לְהִתְפַּלֵּ֖ל לִפְנֵ֣י יְהֹוָ֑ה וְעֵלִ֖י שֹׁמֵ֥ר אֶת־פִּֽיהָ׃

1:12

Comme elle restait longtemps à prier devant l’Éternel, Éli se mit à observer sa bouche.

 

וְחַנָּ֗ה הִ֚יא מְדַבֶּ֣רֶת עַל־לִבָּ֔הּ רַ֚ק שְׂפָתֶ֣יהָ נָּע֔וֹת וְקוֹלָ֖הּ לֹ֣א יִשָּׁמֵ֑עַ וַיַּחְשְׁבֶ֥הָ עֵלִ֖י לְשִׁכֹּרָֽה׃

1:13

’Hanna parlait en son cœur, ses lèvres seules se remuaient, mais l’on n’entendait point sa voix ; alors Éli la prit pour une (femme) ivre.

 

וַיֹּ֤אמֶר אֵלֶ֙יהָ֙ עֵלִ֔י עַד־מָתַ֖י תִּשְׁתַּכָּרִ֑ין הָסִ֥ירִי אֶת־יֵינֵ֖ךְ מֵֽעָלָֽיִךְ׃

1:14

Et Éli lui dit : jusqu’à quand seras-tu ivre ? dépose donc ton ivresse.

 

וַתַּ֨עַן חַנָּ֤ה וַתֹּ֙אמֶר֙ לֹ֣א אֲדֹנִ֔י אִשָּׁ֤ה קְשַׁת־ר֙וּחַ֙ אָנֹ֔כִי וְיַ֥יִן וְשֵׁכָ֖ר לֹ֣א שָׁתִ֑יתִי וָאֶשְׁפֹּ֥ךְ אֶת־נַפְשִׁ֖י לִפְנֵ֥י יְהֹוָֽה׃

1:15

’Hanna répondit et dit : Non, mon seigneur, je suis une femme qui a le cœur lourd ; je n’ai bu ni vin, ni boisson forte, mais j’ai répandu mon âme devant l’Éternel.

 

אַל־תִּתֵּן֙ אֶת־אֲמָ֣תְךָ֔ לִפְנֵ֖י בַּת־בְּלִיָּ֑עַל כִּֽי־מֵרֹ֥ב שִׂיחִ֛י וְכַעְסִ֖י דִּבַּ֥רְתִּי עַד־הֵֽנָּה׃

1:16

Ne prends pas ton esclave pour une femme dissolue, car c’est de grande tristesse et de chagrin que j’ai parlé jusqu’à présent.

 

וַיַּ֧עַן עֵלִ֛י וַיֹּ֖אמֶר לְכִ֣י לְשָׁל֑וֹם וֵאלֹהֵ֣י יִשְׂרָאֵ֗ל יִתֵּן֙ אֶת־שֵׁ֣לָתֵ֔ךְ אֲשֶׁ֥ר שָׁאַ֖לְתְּ מֵעִמּֽוֹ׃

1:17

Éli répondit et dit : Va en paix, le Dieu d’Israël accordera la demande que tu lui as faite.

 

וַתֹּ֕אמֶר תִּמְצָ֧א שִׁפְחָתְךָ֛ חֵ֖ן בְּעֵינֶ֑יךָ וַתֵּ֨לֶךְ הָֽאִשָּׁ֤ה לְדַרְכָּהּ֙ וַתֹּאכַ֔ל וּפָנֶ֥יהָ לֹא־הָֽיוּ־לָ֖הּ עֽוֹד׃

1:18

Elle dit : Que ta servante trouve grâce à tes yeux ! La femme s’en alla, mangea, et n’eut plus le même aspect.

 

וַיַּשְׁכִּ֣מוּ בַבֹּ֗קֶר וַיִּֽשְׁתַּחֲווּ֙ לִפְנֵ֣י יְהֹוָ֔ה וַיָּשֻׁ֛בוּ וַיָּבֹ֥אוּ אֶל־בֵּיתָ֖ם הָרָמָ֑תָה וַיֵּ֤דַע אֶלְקָנָה֙ אֶת־חַנָּ֣ה אִשְׁתּ֔וֹ וַֽיִּזְכְּרֶ֖הָ יְהֹוָֽה׃

1:19

Ils se levèrent le matin, se prosternèrent devant l’Éternel, s’en retournèrent et revinrent à leur maison, à Rama. Elkana connut sa femme, et l’Éternel se souvint d’elle.

 

וַֽיְהִי֙ לִתְקֻפ֣וֹת הַיָּמִ֔ים וַתַּ֥הַר חַנָּ֖ה וַתֵּ֣לֶד בֵּ֑ן וַתִּקְרָ֤א אֶת־שְׁמוֹ֙ שְׁמוּאֵ֔ל כִּ֥י מֵיְהֹוָ֖ה שְׁאִלְתִּֽיו׃

1:20

Quand le temps fut écoulé, ’Hanna ayant conçu enfanta un fils ; elle le nomma Schemouel (Samuel) : car (dit-elle) je l’ai imploré de l’Éternel.

 

וַיַּ֛עַל הָאִ֥ישׁ אֶלְקָנָ֖ה וְכׇל־בֵּית֑וֹ לִזְבֹּ֧חַ לַיהֹוָ֛ה אֶת־זֶ֥בַח הַיָּמִ֖ים וְאֶת־נִדְרֽוֹ׃

1:21

Cet homme, Elkana, monta avec toute sa maison pour offrir à l’Éternel le sacrifice annuel et (exécuter) son vœu.

 

וְחַנָּ֖ה לֹ֣א עָלָ֑תָה כִּֽי־אָמְרָ֣ה לְאִישָׁ֗הּ עַ֣ד יִגָּמֵ֤ל הַנַּ֙עַר֙ וַהֲבִאֹתִ֗יו וְנִרְאָה֙ אֶת־פְּנֵ֣י יְהֹוָ֔ה וְיָ֥שַׁב שָׁ֖ם עַד־עוֹלָֽם׃

1:22

Mais ’Hanna ne monta pas : car, dit-elle à son mari, quand le garçon sera sevré, je l’amènerai ; alors nous paraîtrons devant la face de l’Éternel, et il y restera pour toujours.

 

וַיֹּ֣אמֶר לָהּ֩ אֶלְקָנָ֨ה אִישָׁ֜הּ עֲשִׂ֧י הַטּ֣וֹב בְּעֵינַ֗יִךְ שְׁבִי֙ עַד־גׇּמְלֵ֣ךְ אֹת֔וֹ אַ֛ךְ יָקֵ֥ם יְהֹוָ֖ה אֶת־דְּבָר֑וֹ וַתֵּ֤שֶׁב הָֽאִשָּׁה֙ וַתֵּ֣ינֶק אֶת־בְּנָ֔הּ עַד־גׇּמְלָ֖הּ אֹתֽוֹ׃

1:23

Elkana, son mari, lui dit : Fais comme bon te semblera ; reste jusqu’à ce que tu l’auras sevré. Pourvu que l’Éternel accomplisse sa parole ! La femme resta, et allaita son fils jusqu’à ce qu’elle l’eut sevré.

 

וַתַּֽעֲלֵ֨הוּ עִמָּ֜הּ כַּאֲשֶׁ֣ר גְּמָלַ֗תּוּ בְּפָרִ֤ים שְׁלֹשָׁה֙ וְאֵיפָ֨ה אַחַ֥ת קֶ֙מַח֙ וְנֵ֣בֶל יַ֔יִן וַתְּבִאֵ֥הוּ בֵית־יְהֹוָ֖ה שִׁל֑וֹ וְהַנַּ֖עַר נָֽעַר׃

1:24

Et elle l’amena avec elle quand elle l’eut sevré, avec trois bœufs, un épha de farine, une outre de vin, et le présenta à la maison de l’Éternel, à Schilô. Le garçon était encore jeune.

 

וַֽיִּשְׁחֲט֖וּ אֶת־הַפָּ֑ר וַיָּבִ֥אוּ אֶת־הַנַּ֖עַר אֶל־עֵלִֽי׃

1:25

Ayant immolé le bœuf, ils présentèrent le garçon à Éli.

 

וַתֹּ֙אמֶר֙ בִּ֣י אֲדֹנִ֔י חֵ֥י נַפְשְׁךָ֖ אֲדֹנִ֑י אֲנִ֣י הָאִשָּׁ֗ה הַנִּצֶּ֤בֶת עִמְּכָה֙ בָּזֶ֔ה לְהִתְפַּלֵּ֖ל אֶל־יְהֹוָֽה׃

1:26

Elle (’Hanna) dit : De grâce, mon seigneur, aussi vrai que tu vis, mon seigneur ! je suis la femme qui s’est tenue auprès de toi ici pour prier devant l’Éternel.

 

אֶל־הַנַּ֥עַר הַזֶּ֖ה הִתְפַּלָּ֑לְתִּי וַיִּתֵּ֨ן יְהֹוָ֥ה לִי֙ אֶת־שְׁאֵ֣לָתִ֔י אֲשֶׁ֥ר שָׁאַ֖לְתִּי מֵֽעִמּֽוֹ׃

1:27

C’est pour avoir ce garçon que j’ai prié ; Dieu m’a accordé la demande que je lui ai faite.

 

וְגַ֣ם אָנֹכִ֗י הִשְׁאִלְתִּ֙הוּ֙ לַֽיהֹוָ֔ה כׇּל־הַיָּמִים֙ אֲשֶׁ֣ר הָיָ֔ה ה֥וּא שָׁא֖וּל לַיהֹוָ֑ה וַיִּשְׁתַּ֥חוּ שָׁ֖ם לַֽיהֹוָֽה׃ {ס}

1:28

Aussi je l’ai consacré à l’Éternel ; aussi longtemps qu’il existera il sera consacré à l’Éternel. Ils se prosternèrent en cet endroit devant l’Éternel.

 

וַתִּתְפַּלֵּ֤ל חַנָּה֙ וַתֹּאמַ֔ר עָלַ֤ץ לִבִּי֙ בַּֽיהֹוָ֔ה רָ֥מָה קַרְנִ֖י בַּֽיהֹוָ֑ה רָ֤חַב פִּי֙ עַל־א֣וֹיְבַ֔י כִּ֥י שָׂמַ֖חְתִּי בִּישׁוּעָתֶֽךָ׃

2:1

Et ’Hanna pria et dit : Mon cœur a tressailli dans *YHWH* ! Et par *YHWH* ma force s’est relevée ; Ma bouche s’ouvre librement contre mes ennemis ; Car je me réjouis de ton secours.

 

אֵין־קָד֥וֹשׁ כַּיהֹוָ֖ה כִּ֣י אֵ֣ין בִּלְתֶּ֑ךָ וְאֵ֥ין צ֖וּר כֵּאלֹהֵֽינוּ׃

2:2

Nul n’est saint comme *YHWH* ; Nul n’existe hors de toi ! Nul n’est puissant comme notre Dieu.

 

אַל־תַּרְבּ֤וּ תְדַבְּרוּ֙ גְּבֹהָ֣ה גְבֹהָ֔ה יֵצֵ֥א עָתָ֖ק מִפִּיכֶ֑ם כִּ֣י אֵ֤ל דֵּעוֹת֙ יְהֹוָ֔ה (ולא) [וְל֥וֹ] נִתְכְּנ֖וּ עֲלִלֽוֹת׃

2:3

Ne continuez pas de proférer des paroles hautaines, altières ; Que la violence ne s’échappe plus de votre bouche ; car il est le Dieu de l’intelligence, *YHWH*, Devant lui les actions sont pesées.

 

קֶ֥שֶׁת גִּבֹּרִ֖ים חַתִּ֑ים וְנִכְשָׁלִ֖ים אָ֥זְרוּ חָֽיִל׃

2:4

L’arc des héros est brisé, et les faibles sont armés de force.

 

שְׂבֵעִ֤ים בַּלֶּ֙חֶם֙ נִשְׂכָּ֔רוּ וּרְעֵבִ֖ים חָדֵ֑לּוּ עַד־עֲקָרָה֙ יָלְדָ֣ה שִׁבְעָ֔ה וְרַבַּ֥ת בָּנִ֖ים אֻמְלָֽלָה׃

2:5

Ceux qui étaient rassasiés se sont engagés pour du pain ; ceux qui étaient affamés ont cessé de l’être ; Même la femme stérile enfante sept enfants, Et celle qui en avait beaucoup dépérit.

 

יְהֹוָ֖ה מֵמִ֣ית וּמְחַיֶּ֑ה מוֹרִ֥יד שְׁא֖וֹל וַיָּֽעַל׃

2:6

*YHWH* fait mourir et vivre, fait descendre dans le scheol, et en fait remonter.

 

יְהֹוָ֖ה מוֹרִ֣ישׁ וּמַעֲשִׁ֑יר מַשְׁפִּ֖יל אַף־מְרוֹמֵֽם׃

2:7

*YHWH* appauvrit et enrichit, Abaisse et relève.

 

מֵקִ֨ים מֵעָפָ֜ר דָּ֗ל מֵֽאַשְׁפֹּת֙ יָרִ֣ים אֶבְי֔וֹן לְהוֹשִׁיב֙ עִם־נְדִיבִ֔ים וְכִסֵּ֥א כָב֖וֹד יַנְחִלֵ֑ם כִּ֤י לַֽיהֹוָה֙ מְצֻ֣קֵי אֶ֔רֶץ וַיָּ֥שֶׁת עֲלֵיהֶ֖ם תֵּבֵֽל׃

2:8

Il tire de la poussière l’indigent, Du fumier il relève le nécessiteux, Pour le faire asseoir parmi les princes ; Et leur donne en partage un trône de gloire ; Car à *YHWH* sont les fondements de la terre, Sur eux il a placé le monde.

 

רַגְלֵ֤י חֲסִידָו֙ יִשְׁמֹ֔ר וּרְשָׁעִ֖ים בַּחֹ֣שֶׁךְ יִדָּ֑מּוּ כִּי־לֹ֥א בְכֹ֖חַ יִגְבַּר־אִֽישׁ׃

2:9

Il préserve les pas de ses saints, Les méchants sont anéantis dans les ténèbres ; Car ce n’est pas par la force que peut vaincre l’homme.

 

יְהֹוָ֞ה יֵחַ֣תּוּ מְרִיבָ֗ו עָלָו֙ בַּשָּׁמַ֣יִם יַרְעֵ֔ם יְהֹוָ֖ה יָדִ֣ין אַפְסֵי־אָ֑רֶץ וְיִתֶּן־עֹ֣ז לְמַלְכּ֔וֹ וְיָרֵ֖ם קֶ֥רֶן מְשִׁיחֽוֹ׃ {פ}

2:10

*YHWH* ! Ses adversaires tremblent devant lui ; du ciel il tonne sur eux. *YHWH* juge les extrémités de la terre ; Il donnera la victoire à son roi, et relèvera la gloire de son oint.

 

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Paris (chez l’auteur) : Tome Premier. ספר בראשית / La Genèse [1831],  Tome Quatrième. ספר במדבר / Les Nombres [1833] et Tome Septième. ספר שמואל א׳ וב׳ / Schemouel (Samuel) I et II [1836]. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut