Bibliothèque numérique‘HoumashParasha/HaftaraLectures des jours solennelsLes Cinq Méguilot

Office de Sha’harit des jours de Jeûne public (Taanit tzibour) / תַּעֲנִית צִּבּוּר (שַׁחֲרִית)

(traduction Samuel Cahen, 1832)

Les jours de jeûne public (taanit tzibour) sont les suivants : le jeûne de Guedalia (צוֹם גְּדַלְיָה), le 10 Tevet (עֲשָׂרָה בְּטֵבֵת), le jeûne d’Esther (תַּעֲנִית אֶסְתֵּר) et le 17 Tamouz (צוֹם תָּמוּז). Les mêmes lectures lors des offices de Sha’harit et de Min’ah ont lieu. Les lectures concernant le jeûne du 9 Av sont différentes (voir : Tisha beAv).

Première portion (32:11-14)

 

וַיְחַ֣ל מֹשֶׁ֔ה אֶת־פְּנֵ֖י יְהֹוָ֣ה אֱלֹהָ֑יו וַיֹּ֗אמֶר לָמָ֤ה יְהֹוָה֙ יֶחֱרֶ֤ה אַפְּךָ֙ בְּעַמֶּ֔ךָ אֲשֶׁ֤ר הוֹצֵ֙אתָ֙ מֵאֶ֣רֶץ מִצְרַ֔יִם בְּכֹ֥חַ גָּד֖וֹל וּבְיָ֥ד חֲזָקָֽה׃

32:11

Mosché implora l’Éternel son Dieu, et dit : pourquoi, ô Éternel ! ta colère s’enflammera-t-elle contre ton peuple que tu as fait sortir du pays d’Égypte avec une grande force et une main puissante ?

 

לָ֩מָּה֩ יֹאמְר֨וּ מִצְרַ֜יִם לֵאמֹ֗ר בְּרָעָ֤ה הֽוֹצִיאָם֙ לַהֲרֹ֤ג אֹתָם֙ בֶּֽהָרִ֔ים וּ֨לְכַלֹּתָ֔ם מֵעַ֖ל פְּנֵ֣י הָֽאֲדָמָ֑ה שׁ֚וּב מֵחֲר֣וֹן אַפֶּ֔ךָ וְהִנָּחֵ֥ם עַל־הָרָעָ֖ה לְעַמֶּֽךָ׃

32:12

Pourquoi les Égyptiens diraient-ils : « Il les a retirés pour le malheur, pour les tuer dans les montagnes, et pour les exterminer de dessus la terre ? » Reviens de l’ardeur de ta colère, et reviens sur le mal (annoncé) pour ton peuple.

 

זְכֹ֡ר לְאַבְרָהָם֩ לְיִצְחָ֨ק וּלְיִשְׂרָאֵ֜ל עֲבָדֶ֗יךָ אֲשֶׁ֨ר נִשְׁבַּ֣עְתָּ לָהֶם֮ בָּךְ֒ וַתְּדַבֵּ֣ר אֲלֵהֶ֔ם אַרְבֶּה֙ אֶֽת־זַרְעֲכֶ֔ם כְּכוֹכְבֵ֖י הַשָּׁמָ֑יִם וְכׇל־הָאָ֨רֶץ הַזֹּ֜את אֲשֶׁ֣ר אָמַ֗רְתִּי אֶתֵּן֙ לְזַרְעֲכֶ֔ם וְנָחֲל֖וּ לְעֹלָֽם׃

32:13

Souviens-toi d’Abrahame, de Iits’hak et d’Israël, tes serviteurs, à qui tu as fait serment par toi (même) en leur disant : je multiplierai votre postérité comme les étoiles du ciel, et je donnerai à votre postérité tout ce pays dont j’ai parlé ; ils l’hériteront à jamais.

 

וַיִּנָּ֖חֶם יְהֹוָ֑ה עַל־הָ֣רָעָ֔ה אֲשֶׁ֥ר דִּבֶּ֖ר לַעֲשׂ֥וֹת לְעַמּֽוֹ׃ {פ}

32:14

L’Éternel revint sur le mal qu’il avait résolu de faire à son peuple.

 

Deuxième portion (34:1-3)

 

וַיֹּ֤אמֶר יְהֹוָה֙ אֶל־מֹשֶׁ֔ה פְּסׇל־לְךָ֛ שְׁנֵֽי־לֻחֹ֥ת אֲבָנִ֖ים כָּרִאשֹׁנִ֑ים וְכָתַבְתִּי֙ עַל־הַלֻּחֹ֔ת אֶ֨ת־הַדְּבָרִ֔ים אֲשֶׁ֥ר הָי֛וּ עַל־הַלֻּחֹ֥ת הָרִאשֹׁנִ֖ים אֲשֶׁ֥ר שִׁבַּֽרְתָּ׃

34:1

L’Éternel dit à Mosché : taille-toi deux tables de pierre, comme les premières ; j’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées.

 

וֶהְיֵ֥ה נָכ֖וֹן לַבֹּ֑קֶר וְעָלִ֤יתָ בַבֹּ֙קֶר֙ אֶל־הַ֣ר סִינַ֔י וְנִצַּבְתָּ֥ לִ֛י שָׁ֖ם עַל־רֹ֥אשׁ הָהָֽר׃

34:2

Sois prêt au matin ; tu monteras au matin sur la montagne de Sinaï ; attends-moi là sur le haut de la montagne.

 

וְאִישׁ֙ לֹֽא־יַעֲלֶ֣ה עִמָּ֔ךְ וְגַם־אִ֥ישׁ אַל־יֵרָ֖א בְּכׇל־הָהָ֑ר גַּם־הַצֹּ֤אן וְהַבָּקָר֙ אַל־יִרְע֔וּ אֶל־מ֖וּל הָהָ֥ר הַהֽוּא׃

34:3

Que personne ne monte avec toi, que personne non plus ne soit vu sur toute la montagne ; que ni les brebis, ni les bœufs ne paissent du côté de cette montagne.

 

Troisième portion (34:4-10)

 

וַיִּפְסֹ֡ל שְׁנֵֽי־לֻחֹ֨ת אֲבָנִ֜ים כָּרִאשֹׁנִ֗ים וַיַּשְׁכֵּ֨ם מֹשֶׁ֤ה בַבֹּ֙קֶר֙ וַיַּ֙עַל֙ אֶל־הַ֣ר סִינַ֔י כַּאֲשֶׁ֛ר צִוָּ֥ה יְהֹוָ֖ה אֹת֑וֹ וַיִּקַּ֣ח בְּיָד֔וֹ שְׁנֵ֖י לֻחֹ֥ת אֲבָנִֽים׃

34:4

Il (Mosché) tailla deux tables de pierre comme les premières, se leva de bon matin, monta sur la montagne de Sinaï, comme l’Éternel lui avait ordonné, et prit dans sa main les deux tables de pierre.

 

וַיֵּ֤רֶד יְהֹוָה֙ בֶּֽעָנָ֔ן וַיִּתְיַצֵּ֥ב עִמּ֖וֹ שָׁ֑ם וַיִּקְרָ֥א בְשֵׁ֖ם יְהֹוָֽה׃

34:5

L’Éternel descendit dans une nuée, se plaça là avec lui, et proclama le nom de l’Éternel.

 

וַיַּעֲבֹ֨ר יְהֹוָ֥ה ׀ עַל־פָּנָיו֮ וַיִּקְרָא֒ יְהֹוָ֣ה ׀ יְהֹוָ֔ה אֵ֥ל רַח֖וּם וְחַנּ֑וּן אֶ֥רֶךְ אַפַּ֖יִם וְרַב־חֶ֥סֶד וֶאֱמֶֽת׃

34:6

L’Éternel passa devant la face (de Mosché), et cria : Éternel, Éternel ! Dieu miséricordieux et compatissant, long (à se mettre) en colère, abondant en grâce et en vérité ;

 

נֹצֵ֥רb חֶ֙סֶד֙ לָאֲלָפִ֔ים נֹשֵׂ֥א עָוֺ֛ן וָפֶ֖שַׁע וְחַטָּאָ֑ה וְנַקֵּה֙ לֹ֣א יְנַקֶּ֔ה פֹּקֵ֣ד ׀ עֲוֺ֣ן אָב֗וֹת עַל־בָּנִים֙ וְעַל־בְּנֵ֣י בָנִ֔ים עַל־שִׁלֵּשִׁ֖ים וְעַל־רִבֵּעִֽים׃

34:7

Gardant la miséricorde jusqu’à mille (générations), supportant l’iniquité, le crime et le péché ; pour innocent il n’innocente pas (le coupable) ; punissant l’iniquité des pères sur les enfants et les enfants des enfants, jusqu’à la troisième et la quatrième (génération).

 

וַיְמַהֵ֖ר מֹשֶׁ֑ה וַיִּקֹּ֥ד אַ֖רְצָה וַיִּשְׁתָּֽחוּ׃

34:8

Mosché se hâta, s’inclina à terre et se prosterna.

 

וַיֹּ֡אמֶר אִם־נָא֩ מָצָ֨אתִי חֵ֤ן בְּעֵינֶ֙יךָ֙ אֲדֹנָ֔י יֵֽלֶךְ־נָ֥א אֲדֹנָ֖י בְּקִרְבֵּ֑נוּ כִּ֤י עַם־קְשֵׁה־עֹ֙רֶף֙ ה֔וּא וְסָלַחְתָּ֛ לַעֲוֺנֵ֥נוּ וּלְחַטָּאתֵ֖נוּ וּנְחַלְתָּֽנוּ׃

34:9

Et dit : ô Seigneur ! je te prie, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, que le Seigneur marche au milieu de nous, car c’est un peuple au cou dur ; tu pardonneras nos iniquités et nos péchés, et prends-nous pour héritage.

 

וַיֹּ֗אמֶר הִנֵּ֣ה אָנֹכִי֮ כֹּרֵ֣ת בְּרִית֒ נֶ֤גֶד כׇּֽל־עַמְּךָ֙ אֶעֱשֶׂ֣ה נִפְלָאֹ֔ת אֲשֶׁ֛ר לֹֽא־נִבְרְא֥וּ בְכׇל־הָאָ֖רֶץ וּבְכׇל־הַגּוֹיִ֑ם וְרָאָ֣ה כׇל־הָ֠עָ֠ם אֲשֶׁר־אַתָּ֨ה בְקִרְבּ֜וֹ אֶת־מַעֲשֵׂ֤ה יְהֹוָה֙ כִּֽי־נוֹרָ֣א ה֔וּא אֲשֶׁ֥ר אֲנִ֖י עֹשֶׂ֥ה עִמָּֽךְ׃

34:10

Il répondit : voilà (que) je fais une alliance ; je ferai en présence de tout ton peuple des miracles qui n’ont point été faits sur toute la terre, dans aucune nation ; le peuple parmi lequel tu te trouves verra l’œuvre de l’Éternel ; terrible est ce que je ferai avec toi.

 

Notes de l’édition du texte massorétique

bבספרי תימן נֹצֵ֥ר בנו״ן רגילה

Traduction française :  La Bible : traduction nouvelle avec l’hébreu en regard, accompagné des points-voyelles et des accents toniques (נגינהות) avec des notes philologiques, géographiques et littéraires et les principales variantes de la version des Septante et du texte samaritain ; dédiée à S. M. Louis-Philippe Ier, roi des Français, par Samuel Cahen. Tome Second – L’Exode / ספר שמות. Paris (chez l’auteur), 1832. [Version numérisée : Bibliothèque municipale de Lyon].

Texte massorétique : Miqra according to the Mesorah (édition digitale du TaNaKh fondée en partie sur le Codex d’Alep). Version adaptée par Sefaria. [Licence : CC-BY-SA].

Police hébraïque : Ezra SIL. [Open Font License].

Retour en haut