Bibliothèque numérique  ► Tafsir RasagTorah Nakh (Nevi’im et Ketouvim) 

Tafsir Rasag | תפסיר רס”ג

Version arabe d’Isaïe (chapitres 11-20)

Traduction Joseph Derenbourg dir. (1893-1899)


En noir, édition hébraïque et traduction français du Rabbinat français. En vert, édition arabe du Tafsir Rasag (TR) et traduction française éditée par Joseph Derenbourg.

11:1

Or, un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton poussera de ses racines.

TR

Il sortira un rameau du tronc de Yischay et un rejeton poussera de ses racines.

 
11:2

Et sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de science et de crainte de Dieu.

TR

Sur lui descendra l’esprit de Dieu, qui est l’esprit de la sagesse, de l’intelligence, de la prudence, de la force, de la connaissance et de la crainte de Dieu.

 
11:3

Animé ainsi de la crainte de Dieu, il ne jugera point selon ce que ses yeux croiront voir, il ne décidera pas selon ce que ses oreilles auront entendu.

TR

Dieu lui inspirera son obéissance, et il ne jugera pas seulement d’après ce que voit son œil, ni d’après ce qu’entend son oreille.

 
11:4

Mais il jugera les faibles avec justice, il rendra des arrêts équitables en faveur des humbles du pays ; du sceptre de sa parole il frappera les violents29 et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant.

TR

Il jugera avec équité en faveur des faibles et il réprimandera avec droiture au sujet du vulgaire du pays ; c’est par l’ordre (de Dieu) qu’il frappera les habitants avec la verge et c’est avec sa permission qu’il tuera le coupable.

 
11:5

La justice sera la ceinture de ses reins, et la loyauté l’écharpe de ses flancs.

TR

La justice lui sera comme la ceinture des reins, et la fidélité comme ce qui serre les flancs.

 
11:6

Alors le loup habitera avec la brebis, et le tigre reposera avec le chevreau ; veau, lionceau et bélier vivront ensemble, et un jeune enfant les conduira.

TR

Le loup habitera avec la brebis, et la panthère sera accroupie à côté du chevreau ; on verra réunis le veau, le lion et le buffle, conduits par un petit enfant.

 
11:7

Génisse et ourse paîtront côte à côte, ensemble s’ébattront leurs petits ; et le lion, comme le bœuf, se nourrira de paille.

TR

La vache et l’ours paîtront, et leurs petits seront accroupis ensemble, et le lion mangera de la paille comme le bœuf.

 
11:8

Le nourrisson jouera près du nid de la vipère, et le nouveau-sevré avancera la main dans le repaire de l’aspic.

TR

Même l’enfant s’amusera avec le trou des yeux du plus fort d’entre les serpents, et dans l’orbite des yeux des vipères même le (nourrisson à peine) sevré étendra sa main.

 
11:9

Plus de méfaits, plus de violences sur toute ma sainte montagne ; car la terre sera pleine de la connaissance de Dieu, comme l’eau abonde dans le lit des mers.

TR

(Ces animaux) ne causeront ni mal ni dommage dans toute la région de ma sainteté, puisque la terre sera remplie de la connaissance de Dieu et de son obéissance, comme l’eau couvre la mer.

 
11:10

En ce jour-là, il y aura un rejeton de Jessé, qui se dressera comme la bannière des peuples ; les nations se tourneront vers lui, et sa résidence sera entourée de gloire.

TR

Et à cette époque la souche de Yischay sera debout comme un étendard pour les nations ; elles la rechercheront et sa résidence sera honorée.

 
11:11

Et en ce jour-là, le Seigneur étendra une seconde fois la main pour reprendre possession du reste de son peuple, qui aura échappé à l’Assyrie, à l’Égypte, à Patros, à Kouch, à Elâm, à Sennaar ; à Hamat et aux îles de la mer.

TR

Et à cette époque aussi Dieu renouvellera pour la seconde fois son ordre pour réunir les restes de son peuple qui aura échappé dans l’Assyrie, l’Égypte, Bîmâ, l’Abyssinie, le Khoûzistân, Schînour, Antioche et les îles de la mer.

 
11:12

Il lèvera l’étendard vers les nations pour recueillir les exilés d’Israël et rassembler les débris épars de Juda des quatre coins de la terre.

TR

Il lèvera un étendard pour les nations, afin de réunir les exilés des gens d’Israël ; et les dispersés des gens de Juda, il les rassemblera des quatre coins de la terre.

 
11:13

Alors cessera la rivalité d’Éphraïm et les haineux dans Juda disparaîtront : Éphraïm ne jalousera plus Juda, et Juda ne sera plus hostile à Éphraïm.

TR

Alors cessera la jalousie des gens d’Ephraïm, et les ennemis des gens de Juda seront retranchés ; les gens d’Ephraïm ne jalouseront plus Juda et les gens de Juda ne seront plus hostiles à Ephraïm.

 
11:14

Mais ils fondront de concert sur les Philistins, au couchant ; ensemble ils dépouilleront les fils de l’Orient. Ils feront main basse sur Édom et Moab, et les enfants d’Ammon recevront leurs ordres.

TR

Et ils marcheront sur les frontières des Philistins à l’occident et ils pilleront tous les habitants de l’orient ; ils étendront leurs mains sur Édom et Moab et les enfants d’Ammon leur seront soumis.

 
11:15

Et l’Éternel imprimera l’anathème au Golfe égyptien ; de sa main, de son souffle impétueux, il frappera le grand fleuve, et il le divisera en sept ruisseaux, où l’on marchera à pied sec.

TR

Dieu détruira la langue du golfe d’Égypte, il dirigera par son ordre un de ses vents brûlants contre l’Euphrate et le divisera en sept ruisseaux qu’on pourra traverser en sandales.

 
11:16

Et ce sera une chaussée pour le reste de son peuple, échappé à l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël le jour où il sortit du pays d’Égypte.

TR

II y aura ainsi une route pour le reste de son peuple qui aura survécu en Aschoûr, comme il y en a eu une pour les enfants d’Israël au jour où ils montèrent du pays d’Égypte.

 
 

Chapitre 12

12:1

Et tu diras en ce jour : « Je te remercie, ô Seigneur, d’avoir fait éclater sur moi ta colère ! Car ta colère s’apaise, et tu me consoles.

TR

Tu diras dans ce temps : Je te rends grâce, ô mon Maître, de ce que tu as été irrité contre moi, et je te demande que ta colère se relire de moi et que tu me consoles.

 
12:2

Oui ! Dieu est mon salut ; j’espère et ne crains point ; car ma force et ma gloire, c’est Dieu, l’Éternel ! C’est lui qui m’a sauvé ! »

TR

Alors je dirai : Le voici le maître de ma délivrance ; j’ai confiance en lui et je ne crains pas, comme l’Éternel Dieu a été ma force et ma gloire, et est devenu pour moi un salut9*.

 
12:3

Vous puiserez avec allégresse les eaux de cette source salutaire

TR

Et lorsque vous puiserez de l’eau avec joie aux sources du salut,

 
12:4

et vous direz en ce jour : « Rendez hommage à l’Éternel, invoquez son nom, célébrez ses œuvres parmi les peuples ; proclamez que son nom est grand !

TR

vous direz en ce jour : Rendez grâce à Dieu, invoquez son nom, racontez parmi les peuples ses exploits et faites savoir que son nom est l’Inaccessible.

 
12:5

Chantez l’Éternel, il a fait des choses glorieuses ; qu’elles soient divulguées par toute la terre !

TR

Glorifiez Dieu, puisqu’il a fait des choses puissantes qui sont connues dans le monde entier.

 
12:6

Triomphe et chante, toi qui habites Sion, car il s’est montré grand en toi, le Saint d’Israël !

TR

Proclame-le et chante, ô habitante de Sion ; car le Saint d’Israël est puissant au milieu de ton peuple.

 
 

Chapitre 13

13:1

Oracle contre Babylone, que prononça Isaïe, fils d’Amoc.

TR

Prophétie sur Babel, qui a été révélée à Isaïe, fils d’Amôṣ :

 
13:2

Sur une montagne dénudée élevez un étendard, appelez-les à grands cris, faites signe de la main, qu’ils franchissent les portes des triomphateurs !

TR

Sur la montagne des ténèbres élevez l’étendard, faites retentir votre voix pour eux10* faites-leur signe de la main, pour qu’ils entrent dans les portes des nobles.

 
13:3

J’ai commandé ma troupe sainte, j’ai appelé, pour servir ma colère, mes guerriers, champions enthousiastes de ma grandeur.

TR

Je l’ai ordonné à mes délégués, et j’y ai convié mes braves dans ma colère, ainsi que les héros de ma puissance.

 
13:4

Une bruyante rumeur éclate sur les montagnes, on dirait la rumeur d’un peuple immense. C’est le bruit tumultueux d’empires, de nations rassemblées : l’Éternel-Cebaot passe en revue l’armée du combat.

TR

La voix de leur foule (s’entend) sur les montagnes comme (celle d’)un peuple nombreux, la voix tumultueuse des royaumes de peuples réunis, puisque le Maître des armées a préposé une armée pour la guerre11*.

 
13:5

ils arrivent d’une terre lointaine, des confins du ciel, l’Éternel et les instruments de sa fureur, pour ravager toute la terre.

TR

Ils s’avancent d’un pays lointain comme si des extrémités du ciel Dieu avait envoyé les instruments de sa colère pour faire périr tout le pays (des Babyloniens),

 
13:6

Lamentez-vous, car le jour du Seigneur est proche ; c’est comme un fléau déchaîné par le Tout-Puissant.

TR

en disant : Gémissez, car combien est proche le jour de Dieu ; il viendra comme un pillage de la part de Celui qui se suffit.

 
13:7

Aussi toutes les mains sont défaillantes, tout cœur d’homme se liquéfie.

TR

C’est pourquoi toutes leurs mains se relâchent et tous les cœurs de leurs hommes fondent.

 
13:8

Ils sont frappés d’épouvante30 les maux, les douleurs s’emparent d’eux ; ils se tordent comme une femme en travail, ils se regardent l’un l’autre avec stupeur, leur visage est comme en feu.

TR

Ils restent stupéfaits, au point qu’ils sont saisis comme par les douleurs des entrailles et les maux de l’enfantement ; et ils souffrent comme la mère au moment d’accoucher ; chaque homme regarde avec terreur son prochain ; leurs visages sont comme enflammés.

 
13:9

Oui, il arrive implacable, le jour du Seigneur, jour d’emportement et de violente colère, qui réduira la terre en solitude et en exterminera les criminels.

TR

Voici que le jour de Dieu leur arrive, un jour cruel avec une fureur et une violente colère, pour transformer leur terre en désert et en exterminer les pécheurs.

 
13:10

Les étoiles du ciel et ses constellations ne feront plus briller leur lumière, le soleil sera obscurci dès son lever, la lune ne jettera plus de clarté.

TR

Même les astres de leur ciel et leurs constellations ne feront plus briller leur lumière, leur soleil sera obscurci à son lever et leur lune ne répandra pas d’éclat.

 
13:11

Car je vais punir le globe de ses méfaits et les méchants de leur crime ; je vais faire cesser l’orgueil des insolents, humilier l’arrogance des puissants.

TR

Et je demanderai compte aux habitants de leur contrée de leur méchanceté et aux coupables de leurs péchés ; je ferai cesser l’orgueil des impudents ; et l’insolence des tyrans je l’abaisserai.

 
13:12

Je rendrai les hommes plus rares que l’or pur, les mortels que le métal fin d’Ophir.

TR

Je rendrai leurs hommes plus rares que l’or fin, et les humains d”entre eux plus que les chatons d’Ofir.

 
13:13

Pour cela, je ferai trembler les cieux, et la terre sera ébranlée sur ses bases, par le courroux de l’Éternel-Cebaot, le jour où éclatera sa colère.

TR

C’est pourquoi j’ébranlerai le ciel contre eux, et leur terre sera soulevée de la place qu’elle occupait par la fureur du Maître des armées au jour de sa violente colère.

 
13:14

On sera alors comme le cerf pourchassé, comme un troupeau que personne ne rassemble. Chacun se dirigera vers son peuple, chacun fuira dans son pays31.

TR

Alors ils seront comme les gazelles pourchassées et comme des brebis que personne n’assemble. Chacun se tournera vers son peuple et chaque fraction fuira vers son pays.

 
13:15

Quiconque y sera découvert sera poignardé, quiconque s’y laissera prendre tombera par le glaive.

TR

Quiconque aura été rencontré sera transpercé et quiconque se sera joint (aux habitants) tombera sous l’épée.

 
13:16

Leurs nourrissons seront écrasés sous leurs yeux, leurs maisons pillées, leurs femmes violées.

TR

Leurs enfants seront hachés en leur présence, leurs maisons seront saccagées et leurs femmes violées.

 
13:17

Voici que j’excite contre eux les Mèdes, qui n’estiment point l’argent et ne font aucun cas de l’or.

TR

Et voici que moi je vais susciter contre eux les gens de Hamadân qui n’estiment pour rien l’argent et qui ne recherchent pas l’or.

 
13:18

De leurs arcs ils abattront les jeunes gens ; ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles, sans miséricorde pour les enfants.

TR

Bien plus leurs arcs lancent les jeunes garçons, ils n’ont pas pitié du fruit des entrailles, et leurs yeux ne s’attendrissent pas sur les enfants.

 
13:19

Et Babylone, la perle des royaumes, la gloire, l’orgueil des Chaldéens sera, comme Sodome et Gomorrhe, bouleversée par l’Éternel.

TR

Il en sera de Babel, l’éclat des royaumes, la gloire de la puissance des Chaldéens, comme de Sodome et de Gomorrhe que Dieu a bouleversées.

 
13:20

Elle ne sera plus jamais habitée, et ne servira plus de résidence jusqu’à la fin des générations ; l’Arabe n’y dressera pas sa tente, les pâtres n’y feront pas reposer leurs troupeaux.

TR

Elle ne sera plus jamais habitée et on n’y demeurera plus jusqu’à la fin des générations ; aucun Arabe n’y dressera plus sa tente et les bergers n’y camperont plus ;

 
13:21

Mais les bêtes sauvages y auront leur gîte, ses maisons seront pleines de hiboux ; les autruches y éliront domicile et les boucs32 y prendront leurs ébats.

TR

mais le hibou y campera, les maisons seront remplies d’ichneumons ; les autruches y séjourneront et les chèvres sauvages y joueront,

 
13:22

Les chiens sauvages hurleront dans ses palais et les chacals dans ses châteaux de plaisance. Le temps de sa fin avance rapidement, ses jours ne se prolongeront pas.

TR

les chacals hurleront dans les portiques, les vipères dans les palais de plaisance. Bientôt viendra le temps (de Babel) et sa durée ne sera pas prolongée.

 
 

Chapitre 14

14:1

Certes, l’Éternel aura pitié de Jacob, et il fera encore d’Israël son élu ; il les rétablira sur leur sol. L’étranger, alors, se ralliera à eux et s’annexera à la maison de Jacob.

TR

Et Dieu aura pitié du peuple de Jacob, il choisira de nouveau les gens d’Israël et les rétablira dans leur pays ; l’étranger s’attachera à eux et se joindra à la maison de Jacob.

 
14:2

Les peuples viendront les prendre pour les ramener en leur pays, et la maison d’Israël les possédera comme esclaves et comme servantes sur la terre du Seigneur. Ainsi ils retiendront captifs ceux qui les avaient faits captifs et auront la haute main sur leurs oppresseurs.

TR

Les peuples les prendront et les ramèneront à leurs demeures ; les enfants d’Israël les posséderont dans le pays de Dieu comme esclaves et comme servantes ; ils feront captifs ceux qui les avaient faits captifs, et ils domineront leurs oppresseurs.

 
14:3

Le jour où l’Éternel aura assuré ton repos, après tes épreuves, tes tourments et la dure servitude qui te fut imposée,

TR

Puis, lorsque sera arrivé le jour où Dieu te fera reposer de ta souffrance, de ton agitation et de la peine si dure qu’il t’a infligée,

 
14:4

tu entonneras le chant que voici sur le roi de Babylone : « Comment a disparu l’oppresseur, cessé la tyrannie !

TR

applique cette allégorie au roi de Babel et dis : Comment les exacteurs ont-ils chômé, comment ont chômé les tributs ?

 
14:5

L’Éternel a brisé le bâton des méchants, le sceptre des despotes,

TR

C’est que Dieu a brisé le bâton des méchants et de même la verge de ceux qui s’arrogeaient le pouvoir.

 
14:6

qui frappait avec fureur les peuples de coups sans trêve, accablait avec rage les nations de persécutions sans merci.

TR

Car il avait frappé ces peuples avec emportement de coups incessants et avait sévi sur eux avec une colère par laquelle il les persécutait sans ménagement.

 
14:7

La terre entière a maintenant retrouvé le calme et la paix : on éclate en cris d’allégresse.

TR

Maintenant tous les habitants du pays ont eu du repos et ont fait entendre des chants d’allégresse.

 
14:8

Même les cyprès et les cèdres du Liban se réjouissent de ta chute : « Depuis que tu es à terre, le bûcheron ne monte plus contre nous. »

TR

Les cyprès mêmes parmi les cèdres du Liban semblent se réjouir à ton sujet et dire : Depuis que tu es mort, nul n’est monté pour nous abattre.

 
14:9

Le Cheol, dans ses profondeurs, s’est ému à ton approche, il a réveillé pour toi les ombres, ceux qui furent jadis les puissants de la terre, il a fait lever de leurs trônes les rois des nations.

TR

La tombe même semble s’agiter à cause de toi pour aller à ta rencontre lors de ton arrivée ; elle a excité pour toi les héros parmi les grands de la terre et elle a fait lever de leurs trônes de nombreux rois des peuples.

 
14:10

Tous ensemble prennent la parole et te disent : « Te voilà donc aussi frappé comme nous ! Te voilà donc pareil à nous ! »

TR

Et tous s’adresseront à toi et te diront : Toi aussi tu as été renversé comme nous et tu es devenu semblable à nous.

 
14:11

Ton faste est descendu dans le Cheol, avec tes harpes retentissantes ; sous toi la vermine forme ta couche et les vers te servent de couverture.

TR

Dans la tombe ont été descendus ton orgueil et le son bruyant de tes luths ; la pourriture est devenue une couche sous toi et la vermine ta couverture.

 
14:12

Comme tu es tombé du ciel, astre brillant, fils de l’aurore ! Comme tu as été renversé jusqu’à terre, dompteur des nations !

TR

Comment se fait-il que tu sois comme tombé du ciel, ô toi qui brillais au matin, et que tu sois comme abattu vers le sol, ô toi qui jetais le sort sur les nations ?

 
14:13

Tu disais en ton cœur : « Je monterai au ciel ; au-dessus des étoiles de Dieu, j’érigerai mon trône ; je m’assiérai sur la montagne du rendez-vous (des dieux), dans les profondeurs du Nord.

TR

C’est que tu avais dit en toi-même : « Je monterai au ciel ; au-dessus des étoiles du Tout-Puissant j’élèverai, pour ainsi dire, mon trône ; et cela en m’asseyant sur la montagne du rendez-vous, sur les assises du nord.

 
14:14

Je monterai sur les hauteurs des nuées, je serai l’égal du Très-Haut. »

TR

Je monterai sur les hauteurs des nues, je serai semblable au Très-Haut ».

 
14:15

Mais non, c’est dans le Cheol que tu es précipité, dans les profondeurs du gouffre.

TR

Puisque tu es précipité vers la tombe et vers les assises de la fosse,

 
14:16

Ceux qui te voient te fixent de leur regard et, pensifs, se disent : « Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, chanceler les empires,

TR

ceux qui te voient t’examinent et réfléchissent en disant : Est-ce là l’homme qui agitait les pays, qui faisait trembler les royaumes,

 
14:17

qui changeait le monde en désert, renversait les villes et jamais n’ouvrait à ses captifs la porte des cachots ? »

TR

qui avait transformé le monde en désert, qui en avait détruit les villes et n’en avait pas délivré les prisonniers ?

 
14:18

Tous les rois des nations sont couchés avec honneur, chacun dans son mausolée ;

TR

Maintenant tous les rois des nations, tous, sont couchés avec honneur, chacun d’eux dans sa demeure ;

 
14:19

mais toi, tu as été expulsé de ta tombe tel qu’un rejeton maudit ; sous un linceul de morts, percés par le glaive et descendus dans les pierres du sépulcre, tu es pareil, toi, à une charogne piétinée.

TR

et toi, tu as été rejeté de ton sépulcre comme un avorton pris en horreur ou comme le vêtement des tués, percés par une épée, ou comme ceux qui descendent vers les pierres du puits, semblables à un cadavre foulé aux pieds,

 
14:20

Tu ne partageras pas avec eux les honneurs de la sépulture, car tu as perdu ton pays, assassiné ton peuple. La race des méchants ne doit pas avoir de nom dans l’éternité.

TR

Tu ne te réuniras pas avec eux dans un sépulcre, puisque tu as dévasté ton pays et que tu as tué ton peuple. Et la race des méchants ne sera jamais appelée à commander ;

 
14:21

Préparez le champ de carnage pour ses fils, à cause des iniquités de leurs pères, de peur qu’ils ne se lèvent pour reconquérir le monde, et que la terre ne soit de nouveau remplie de violences33.

TR

donc préparez pour ses enfants une boucherie parce qu’ils se sont attachés aux péchés de leurs pères, de peur qu’ils ne se lèvent pour hériter du pays et remplir de villes la surface du monde.

 
14:22

« Oui, je me lèverai contre eux, dit l’Éternel-Cebaot et, de Babylone je détruirai le nom et la trace, tout descendant, toute postérité, dit le Seigneur ;

TR

Bien plus je me lèverai contre eux, dit le Maître des armées, afin de faire périr le nom de Babel et sa survivance, sa descendance et sa postérité, dit Dieu.

 
14:23

j’en ferai le domaine du hérisson, le réceptacle des eaux, je le balaierai du balai de la destruction, » dit l’Éternel-Cebaot.

TR

Je la transformerai en repaire de hérissons et en marécages d’eau et je la balaierai avec le balai de la destruction, dit le Maître des armées.

 
14:24

L’Éternel-Cebaot a prononcé ce serment : « Certes, ce que j’ai résolu arrivera, ce que j’ai décrété s’accomplira.

TR

Le Maître des armées a juré en disant : Certes, il en sera comme je l’ai décrété, et cela restera fixé comme je l’ai décidé :

 
14:25

Je briserai Achour en ma terre, je le broierai sur mes montagnes ; son joug disparaîtra de dessus les hommes, et son fardeau cessera de peser sur leurs épaules.

TR

Je briserai Aschoûr dans mon pays, je le foulerai aux pieds sur mes montagnes, afin que son joug cesse de peser sur leurs habitants et son fardeau sur leurs épaules.

 
14:26

Voilà le décret préparé contre toute la terre, voilà la main étendue sur toutes les nations.

TR

C’est le destin arrêté pour toute leur région et c’est la main étendue sur toute leur nation.

 
14:27

Oui, quand l’Éternel-Cebaot a décrété, qui peut faire obstacle ? Sa main étendue, qui peut la ramener ? »

TR

Puisque le Maître des armées l’a arrêté, qui le ferait échouer ? Et sa main étendue, qui la détournerait ?

 
14:28

L’année de la mort du roi Achaz fut prononcé cet oracle :

TR

Dans l’année où mourut le roi Aḥaz fut révélé ce qui suit :

 
14:29

« Terre des Philistins, ne te réjouis pas sans mesure de ce qu’elle soit brisée, la verge qui te frappait ; car de la racine d’un serpent sortira un basilic, et son fruit sera un dragon volant.

TR

Ne te réjouis pas, ô Philistée entière, de ce qu’a été brisé le bâton de celui qui te frappait ; car il sortira de la souche du serpent un basilic, et ses fruits deviendront un (dragon) brûlant, ailé12*.

 
14:30

Tandis que les élus des malheureux se nourriront et les humbles gîteront en sécurité34, je ferai mourir de faim ta race ; et ceux des tiens qui survivront, on les égorgera.

TR

Et avec lui paîtront les fils des indigents comme les premiers nés (des animaux), et les pauvres reposeront en sécurité, et je ferai mourir ta race par la famine et elle tuera tes survivants.

 
14:31

Lamente-toi, porte, crie ta plainte, cité ! Tu es toute défaillante, terre des Philistins : c’est qu’une fumée s’avance du Nord35. Personne ne reste en arrière dans ses légions assemblées.

TR

Gémis dans les places publiques, lamente-toi dans la ville. Et la Philistée entière a tressailli, alors que du nord le massacre s’est avancé comme la fumée et personne ne se sépare d’entre ceux qui étaient convoqués13*.

 
14:32

Et quelle réponse sera faite aux députés des nations ? C’est que l’Éternel a fondé Sion et que les humbles de son peuple y trouvent un abri ! »

TR

et que répondront les messagers des nations ? Que Dieu repeuplera Sion et que les malheureux de son peuple s’y mettront à l’abri.

 
 

Chapitre 15

15:1

Oracle contre Moab : Oui, dans la nuit, Ar-Moab est assailli, ruiné ; oui, dans la nuit, Kir-Moab est assailli, ruiné.

TR

Prophétie révélée au sujet de Moab : De même que dans la nuit où a été pillé ʿAr de Moab, il a été réduit en décombres, de même dans la nuit où ont été pillés ses murs, ils ont été réduits en décombres.

 
15:2

On monte au sanctuaire, à Dibôn les Hauts-Lieux, pour pleurer ; sur Nebo et sur Mèdeba, Moab se lamente. Toutes les têtes sont rasées, toutes les barbes sont coupées.

TR

Et Moab est monté sur ses temples et sur ses sanctuaires ainsi que les gens de Dîbôn pour pleurer ; ils gémissent sur Nebô et Mêdbâ ; les cheveux de leurs têtes sont arrachés et le poil de leurs barbes enlevés.

 
15:3

Dans les rues, on ceint le cilice ; sur les terrasses, sur les places, tout le monde sanglote, fond en larmes.

TR

Dans les places publiques ils se sont ceints du cilice ; sur les toits et dans les rues chacun gémit, fondant en larmes.

 
15:4

Hesbon, Elalê poussent des clameurs ; jusqu’à Yahaç leur voix se fait entendre. Aussi les guerriers de Moab éclatent en plaintes, l’âme serrée d’angoisse.

TR

Alors que se sont lamentés les gens de Ḥeschbôn et d’Elʿâlêh, leur voix a été entendue jusqu’à Yahaṣ ; et pour cela les guerriers de Moab crient à cause de l’effroi qu’éprouvent leurs âmes.

 
15:5

Mon cœur gémit sur Moab ; ses fugitifs courent jusqu’à Çoar et Eglat-Chelichiya36 ; ils gravissent en pleurant la montée de Louhit et, sur la route de Horonaïm, font retentir des clameurs de détresse.

TR

Chacun dit : Mon cœur se lamente sur Moab, dont la fuite s’est étendue jusqu’à Ṣôʿar ʿEglat Schelischiyâh ; et sur la cote de Louḥit, on monte en pleurant ; et sur la pente de Ḥôrônayim on est épouvanté par des cris de détresse.

 
15:6

Les eaux de Nimrim sont taries : les plantes sont desséchées, l’herbe a disparu, il n’y a plus de verdure.

TR

L’eau de Nimrîm est devenue un désert, parce que l’herbe a cessé d’y pousser, que les pâturages ont disparu et qu’il n’y a plus eu aucune verdure.

 
15:7

C’est pourquoi les biens qu’ils avaient amassés, leurs objets précieux, ils les transportent au delà du torrent des saules.

TR

Et de plus, le reste de ce qui avait poussé et ce qui avait été mis en dépôt chez les (Moabites) dans la vallée de ʿArâbîm, leur ennemi l’a emporté.

 
15:8

Une clameur fait le tour des frontières de Moab : hurlements jusqu’à Eglaïm, hurlements jusqu’à Beër-Elim !

TR

Et le cri a fait le tour des frontières de Moab, et leurs gémissements sont parvenus à Eglayim et au puits de ʾElîm.

 
15:9

Les eaux de Dimôn sont rouges de sang : voilà comme j’enrichis le cours de Dimôn37 ! Un lion pour les échappés de Moab, pour les survivants du pays !

TR

Et l’eau de Dîmôn a été remplie de leur sang, parce que je ferai dominer sur ses habitants des fléaux et le lion14* sur les échappés de Moab, ainsi que sur les autres habitants de leur pays.

 
 

Chapitre 16

16:1

Le troupeau dû au maître du pays38, envoyez-le de Séla, par le désert, à la montagne de la fille de Sion.

TR

Ils enverront dans la plaine le souverain de leur pays, des montagnes et de la vallée jusqu’au pays de la communauté de Sion ;

 
16:2

Comme des oiseaux errants, comme une nichée dispersée, telles sont les filles de Moab près des gués de l’Arnon.

TR

ils deviendront comme un oiseau qui s’envole ou comme un nid abandonné, et les gens des villages de Moab passeront aussi vers l’Arnôn.

 
16:3

« Apporte un conseil, agis avec équité, étends sur nous, en plein jour, ton ombre épaisse comme la nuit. Cache les expulsés, ne trahis pas les fuyards39.

TR

Ils demanderont (aux Israélites) : « Donnez-nous un conseil ; inventez pour nous une ruse ; mettez votre ombre sur nous pour qu’elle nous cache en plein midi comme la nuit ; cachez nos exilés, et ne trahissez pas nos fuyards.

 
16:4

Laisse les exilés de Moab demeurer chez toi ; donne-leur un asile contre le dévastateur, jusqu’à ce que l’oppression ait cessé, que les violences aient pris fin, et que l’envahisseur ait quitté le pays.

TR

Nos exilés les Moabites demeureront parmi vous ; soyez-leur une protection contre le pillard. » Car le querelleur n’existe plus et le pillard a disparu, ainsi que celui qui foulait la terre avec violence,

 
16:5

Ainsi un trône sera affermi par la clémence, et sur lui sera assis, en toute vérité, dans la tente de David, un juge cherchant la droiture, passionné pour la justice. »

TR

et le trône sera préparé avec bienveillance et sur lui s’assoira avec justice dans la tente de David un juge qui recherche le bon droit, qui s’applique à l’équité.

 
16:6

« Nous connaissons l’orgueil de Moab40, cet orgueil excessif, sa fierté, son arrogance, sa présomption et ses vantardises sans fondement. »

TR

Puisque nous avons appris que l’orgueil de Moab est un grand orgueil et que son orgueil, sa superbe et sa fierté n’étaient pas en rapport avec sa valeur,

 
16:7

Que Moab se lamente donc sur le sort de Moab, qu’il se lamente à son aise ! Dans votre abattement, donnez un regret aux gâteaux de raisin de Kir-Haresset ;

TR

c’est pour cela que Moab gémit sur lui-même, tout entier, et ceux de Moab qui sont comparés aux vases de vin, les habitants de Ḥaréset, tu les verras murmurer dans leur affliction.

 
16:8

car elles sont dévastées les campagnes de Hesbon, les vignes de Sibma, dont les ceps, brisés maintenant par les chefs des peuples, atteignaient jusqu’à Yazer, débordaient sur le désert, et dont les pampres, se développant, traversaient la mer.

TR

Parce qu’ont été mis au ban ceux de Ḥeschbôn qui ressemblaient aux grappes de raisin et ceux de Sibmâh, qui étaient comparés au raisin de la vigne, et les rois des nations en ont abattu les meilleurs ceps ; et tous sont arrivés jusqu’à Yaʿzer, puis ils ont erré dans le désert, et ceux qui se sont échappés se sont répandus et ont passé jusqu’à la mer.

 
16:9

C’est pourquoi je pleure avec Yazer les vignes de Sibma, je vous baigne de mes larmes, Hesbon et Êlalê : des hourrahs ont été poussés contre tes récoltes et tes vendanges41.

TR

Ils disent tous : C’est pourquoi je pleure, en pleurant Yaʿzer, sur ce qui ressemble à la vigne de Sibmâh et je t’arrose de mes larmes, ô Ḥeschbôn, et toi aussi, ô Elʿâlêh, puisque le (vainqueur) allègre est tombé sur ton peuple, qui te lient lieu de fruits et de semences,

 
16:10

Plus de joie, plus d’allégresse dans les vergers ; dans les vignes, plus de chants, plus de cris ! On ne presse plus de vin dans les cuviers ; c’en est fait des clameurs joyeuses.

TR

au point qu’ont été bannies la joie et la gaîté de tes montagnes et que dans tes vignes on ne chante plus et on ne crie plus, et que celui qui pressait le vin dans tes cuves ne le foule plus, parce que l’allégresse a cessé.

 
16:11

Aussi mes entrailles gémissent sur Moab, comme gémit la harpe, et mon cœur sur Kir-Hérés.

TR

C’est pourquoi mes entrailles frémissent, comme vibre le luth, sur Moab et de même mes viscères sur les habitants de Qîr Ḥérés.

 
16:12

Et dût Moab visiter ses hauts-lieux, ce sera peine perdue ; et dût-il entrer dans son sanctuaire pour prier, il n’y gagnera rien.

TR

Et Moab, lorsqu’il se verra impuissant, se réfugiera vers son sanctuaire, voulant y entrer pour prier, mais il ne le pourra pas.

 
16:13

Telle est la prédiction que l’Éternel fit jadis à Moab

TR

Telle est la parole que Dieu a révélée jadis au sujet de Moab.

 
16:14

Et à présent l’Éternel parle ainsi : « Encore trois ans, comptés comme les années d’un mercenaire, la gloire de Moab sera abaissée, en dépit de sa grande multitude : il n’en restera que quelques rares débris, sans aucune puissance. »

TR

Et maintenant Dieu a dit : Dans trois années comptées comme les années du journalier, la puissance de Moab sera allégée de cette grande multitude et ce qui restera sera petit, mince, sans importance.

 
 

Chapitre 17

17:1

Oracle contre Damas : Voici, Damas va déchoir du rang de cité et devenir un monceau de décombres.

TR

Prophétie sur Damas : Damas cessera d’être une ville et sera changée en pays inculte, plein de ruines.

 
17:2

Les villes d’Aroer seront désertes, livrées aux troupeaux qui y séjourneront sans que personne les inquiète.

TR

Les villes du pays seront abandonnées comme ʿArôʿêr et seront transformées en parcs pour les troupeaux, qui s’y accroupiront sans que personne les effraye.

 
17:3

Les forteresses disparaîtront d’Éphraïm, le pouvoir royal de Damas ; il en sera des débris de la Syrie comme de la gloire des enfants d’Israël, dit l’Éternel-Cebaot.

TR

Les forteresses disparaîtront chez les gens d’Ephraïm, ainsi que la royauté à Damas. Il en sera de ceux qui restent en Aram comme de la puissance des enfants d’Israël, dit le Maître des armées.

 
17:4

En ce jour, elle sera bien chétive, la gloire de Jacob, et la graisse de son corps fera place à la maigreur.

TR

Il arrivera dans ce temps que la puissance des gens de Jacob s’affaiblira et que la graisse de son corps s’amaigrira.

 
17:5

Israël sera comme une brassée de blé que saisit le moissonneur42 pour faucher de sa main les épis ; il sera comme ces épis ramassés par le glaneur dans la vallée de Rephaïm.

TR

Il en sera comme lorsqu’on rassemble les grains des épis sur pied et comme si quelqu’un moissonne les épis avec son bras et comme lorsque le glaneur ramasse des épis dans la Vallée des héros.

 
17:6

Il n’en restera que de la glanure comme, après la récolte des olives, on trouve deux, trois baies au sommet de l’arbre, quatre, cinq aux branches les plus chargées : ainsi parle le Seigneur, le Dieu d’Israël.

TR

Il y restera à grappiller comme après qu’a été dépouillé l’olivier qui conserve deux ou trois baies au sommet d’une branche, ou bien quatre ou cinq aux rameaux de l’arbre fruitier, dit Dieu, le dieu d’Israël.

 
17:7

En ce jour, les hommes se tourneront vers leur Créateur, leurs yeux se dirigeront vers le Saint d’Israël ;

TR

À ce moment l’homme se confiera à son créateur et ses yeux regarderont vers le Saint d’Israël comme regarde celui qui espère.

 
17:8

ils ne se tourneront plus vers les autels, œuvre de leurs mains, ils ne regarderont pas les objets fabriqués par leurs doigts, ni les images d’Astarté, ni les statues du soleil.

TR

et il ne se confiera pas aux autels qu’ont fabriqués ses mains, et il ne tournera pas ses regards vers l’œuvre de ses doigts, les bocages et les idoles.

 
17:9

En ce jour, ses villes fortes43 offriront le spectacle de cette solitude des fourrés et des hautes futaies que produisit jadis l’approche des enfants d’Israël44 : ce sera une désolation.

TR

À ce moment, ses villes fortes seront abandonnées, comme l’ont été celles de Ḥôrésch et d’Âmîr que leurs habitants ont quittées à cause des enfants d’Israël et qui sont devenues un désert.

 
17:10

C’est que tu as oublié ton Dieu sauveur, perdu le souvenir du Rocher qui te protégeait ; aussi tu as fait des plantations de délices, mis en terre des sarments exotiques.

TR

Parce que tu as oublié, ô nation, le dieu de ton salut et que tu ne t’es pas souvenu du soutien de ta force, c’est pourquoi tu plantes des plants de nuʿmân15* et tu les fais pousser en ceps étrangers16*.

 
17:11

Le jour même où tu as planté, tu as vu croître les plantes, dès le matin tu as vu fleurir ta culture ; mais c’en était fait45 de la moisson au jour des souffrances et des douleurs poignantes.

TR

Au jour même où tu plantes tu fais germer et le lendemain tu développes la pousse. Mais ce que tu auras développé aboutira au mouvement de la moisson, au jour d’un homme qui se consume, à la douleur d’un homme gravement malade17*.

 
17:12

Oh ! La multitude d’innombrables nations ! Elles mugissent comme mugit la mer ; oh ! La rumeur des peuples, qui éclate, pareille au grondement des flots violents !

TR

Ô multitude de peuples nombreux, qui mugissent comme mugissent les mers, et, ô tumulte des nations, qui sont tumultueuses comme le tumulte de la masse d’eau.

 
17:13

Les peuples grondent comme des eaux puissantes en tumulte. Mais Dieu les menace, et tout fuit au loin, chassé comme le chaume des montagnes au souffle du vent, comme un tourbillon de poussière devant l’ouragan.

TR

Certes, en effet, ils feront du tumulte comme le tumulte de l’eau ; (Dieu) les chassera ; ils s’enfuiront au loin et seront poursuivis comme la paille hachée sur les montagnes en face du vent et comme la poussière sortant du tamis devant l’ouragan.

 
17:14

À l’heure du soir, c’est une consternation ; avant le matin, l’ennemi n’est plus. Tel est le sort de ceux qui nous ont dévastés, la destinée de ceux qui nous ont dépouillés.

TR

Ils serviront le soir d’exemple de châtiment et avant l’aurore ils auront disparu. Tel est le lot de ceux qui nous traitent avec injustice et le sort de ceux qui nous pillent.

 
 

Chapitre 18

18:1

O pays qu’ombragent les ailes (des voiles), situé par-delà les fleuves de l’Éthiopie,

TR

Ô toi, pays aux régions ombragées, qui es du côté des fleuves de l’Abyssinie18*,

 
18:2

qui expédies des messagers par mer et les fais naviguer sur les eaux dans des canots de papyrus ! « Allez, messagers agiles, vers une nation à la taille élancée, au visage glabre, vers un peuple redoutable depuis qu’il existe, peuple marchant droit son chemin, foulant tout aux pieds et dont les fleuves sillonnent le sol ! »

TR

qui envoies par mer des voyageurs et qui leur fais parcourir la surface de l’eau sur des esquifs de jonc, en disant : Allez, ô messagers rapides, vers le peuple tiraillé et au poil arraché, qui sera redouté à partir de maintenant et désormais, vers le peuple, foulé aux pieds, écrasé, dont des gens semblables aux fleuves ont pillé la contrée.

 
18:3

Vous tous qui habitez le globe et qui peuplez la terre, quand la bannière se dressera sur les montagnes, regardez ; quand sonnera la trompette, écoutez !

TR

vous tous qui demeurez dans les régions habitées de toute la terre, comme lorsqu’on élève un étendard sur la montagne, vous le verrez ; comme lorsqu’on sonne de la trompette, vous l’entendrez,

 
18:4

Voici, en effet, ce que m’a dit le Seigneur : « Je demeurerai tranquille, et de ma résidence je contemplerai les événements, calme comme la lumière sereine du soleil matinal, comme le nuage qui apporte la rosée pendant les chaleurs de la moisson. »

TR

parce que Dieu m’a parlé ainsi : « Moi avec mon peuple, je me reposerai ; je tournerai mon regard vers ma demeure et je la trouverai comme une chaleur pure après une pluie et comme un nuage plein de rosée dans la saison chaude de la moisson ».

 
18:5

C’est que, avant le temps de la récolte, la floraison une fois achevée et les fleurs devenues des grappes mûrissantes, Dieu coupera les sarments avec des serpes, il enlèvera, abattra les pampres46.

TR

Et Lui, avant l’approche de la vendange, avant le résultat de la floraison, avant que les fruits ne soient à l’état de verjus, sans être noués et sans être en fleurs, il coupera19* les branches avec les serpes, et les sarments il les arrachera d’un seul coup.

 
18:6

Ils seront abandonnés tous ensemble aux oiseaux de proie des montagnes et aux animaux de la terre : ces oiseaux en feront leur pâture tout le long de l’été, et les bêtes de la plaine tout le long de l’hiver.

TR

L’ensemble en sera abandonné aux oiseaux des montagnes et aux animaux de la terre. Les oiseaux y passeront l’été et les animaux de la terre l’hiver.

 
18:7

En ce temps, des présents seront envoyés à l’Éternel-Cebaot de la part d’une nation à la taille élancée, au visage glabre, d’un peuple redoutable depuis qu’il existe, peuple marchant droit son chemin, foulant tout aux pieds et dont les fleuves sillonnent le sol : ils seront offerts au lieu de résidence du nom de l’Éternel-Cebaot, sur la montagne de Sion.

TR

En ce temps-là, sera amené en cadeau au Maître des armées le peuple tiraillé et au poil arraché, qui sera redouté à partir de maintenant et désormais, le peuple foulé aux pieds et écrasé, dont des gens semblables aux fleuves ont pillé la contrée, vers l’endroit du nom du Maître des armées, vers la montagne de Sion.

 
 

Chapitre 19

19:1

Oracle contre l’Égypte : Voici, le Seigneur, chevauchant sur un nuage rapide, arrive en Égypte : les divinités de l’Égypte tremblent devant lui, et le cœur des Égyptiens se sent défaillir dans leur poitrine.

TR

Prophétie qui a été révélée au sujet des Égyptiens : Voici que Dieu confia à un nuage rapide son ordre pour qu’il parvienne en Égypte ; les idoles de l’Égypte seront frappées devant lui, et les cœurs des Égyptiens fondront dans leurs corps.

 
19:2

« Je vais armer Égyptiens contre Égyptiens ; ils combattront frère contre frère, ami contre ami, ville contre ville et royaume contre royaume.

TR

Et j’agiterai les Égyptiens les uns contre les autres, au point que parmi eux l’homme combattra son frère, à plus forte raison son ami, ou les habitants d’une ville ceux d’une autre, un royaume un autre.

 
19:3

L’esprit qui anime l’Égypte s’évanouira, je détruirai ses projets ; ils consulteront alors idoles et enchanteurs, nécromanciens et magiciens.

TR

Et leurs esprits s’useront dans leurs corps et j’anéantirai leur intelligence ; alors ils consulteront les idoles, les astrologues, les nécromanciens et les devins.

 
19:4

Et je livrerai les Égyptiens au pouvoir d’un maître sévère, ils seront gouvernés par, un roi cruel, » dit le Seigneur, l’Éternel-Cebaot.

TR

Je livrerai les Égyptiens entre les mains d’un maître dur, et un roi puissant les dominera ; ainsi a dit le Seigneur, le Maître des armées.

 
19:5

Les eaux de la mer47 tarissent, et le fleuve est totalement à sec.

TR

L’eau de leur mer sera absorbée et leur fleuve tarira et se desséchera.

 
19:6

Les bras du Nil répandent une odeur infecte, les canaux de l’Égypte baissent et se dessèchent, joncs et roseaux languissent.

TR

Leurs fleuves s’épuiseront, les canaux endigués s’appauvriront et se dessécheront ; les joncs et les roseaux cesseront de pousser ;

 
19:7

Tout est dénudé le long du Nil, aux bouches du Nil ; tout ce qui est semé près du Nil se flétrit, est emporté par le vent, disparaît.

TR

de même les écluses qui sont sur le canal et sur son rivage. Toute sa semence se desséchera au point qu’elle sera emportée et deviendra introuvable.

 
19:8

Les pêcheurs gémissent et sont en deuil ; ils sont dans la consternation, tous ceux qui jettent l’hameçon dans le fleuve, tous ceux qui déploient leurs filets sur les eaux.

TR

Les pêcheurs seront affligés, tous ceux qui jettent leur hameçon dans le canal s’attristeront et ceux qui tendent leurs filets sur la surface de l’eau seront réduits à chômer.

 
19:9

Ils sont couverts de confusion, ceux qui travaillent le chanvre peigné48, comme ceux qui tissent le lin blanc49.

TR

Et seront déçus ceux qui travaillent le lin et ceux qui le peignent, ainsi que les tisseurs de kartas.

 
19:10

Les piliers de l’Égypte50 sont abattus, tous ses travailleurs salariés ont l’âme navrée.

TR

Ainsi les marais où il pousse seront appauvris, et tous ceux qui travaillaient aux digues se feront chacun un étang à part.

 
19:11

Ah ! ils sont frappés de démence, les chefs de Çoân, les plus avisés des conseillers de Pharaon sont dénués de raison. Comment osez-vous dire à Pharaon : « Je suis fils d’hommes sages, descendant des rois antiques ? »51

TR

Puisque les chefs du pays de Ṣôʿan ont été des sols, eux les sages qui avaient donné à Pharaon un conseil absurde, comment lui diriez-vous : Nous sommes les fils des sages, et toi ta es le fils des rois de l’antiquité ?

 
19:12

Où sont donc tes sages ? Qu’ils t’exposent donc, s’ils le savent, ce que l’Éternel-Cebaot a résolu contre l’Égypte !

TR

Où sont tes sages maintenant, pour qu’ils t’informent ? Savent-ils ce qu’a décrété le Maître des armées sur l’Égypte ?

 
19:13

Mais les princes de Çoân sont fous, les grands de Nof sont en proie aux illusions ; ainsi ils égarent l’Égypte, eux, la pierre angulaire de ses castes.

TR

Les chefs de Ṣôʿan ont été des sots, les chefs de Nôf se sont laissés tromper, et les soutiens de leurs tribus ont égaré les Égyptiens.

 
19:14

L’Éternel a répandu en eux un esprit de vertige, pour qu’ils fassent trébucher l’Égypte dans toutes ses entreprises, tel un ivrogne trébuchant dans ses vomissements.

TR

Dieu a répandu20* en eux un esprit de trouble, au point qu’ils ont égaré les Égyptiens dans tous leurs actes, comme l’ivrogne s’égare dans son vomissement.

 
19:15

L’Égypte ne fait plus œuvre qui vaille, rien qui ait tête ou queue, qui soit palme ou roseau52.

TR

Il n’y aura pas pour eux d’œuvre que puisse accomplir celui qui est comparé à la tête ou à la queue, au cœur (de l’arbre) ou au rameau.

 
19:16

En ce jour, les Égyptiens seront comme des femmes ; ils seront pris de trouble et de crainte devant le geste menaçant de la main de l’Éternel-Cebaot, dirigée contre eux.

TR

Et dans ce jour, les Égyptiens seront comme les femmes ; ils s’effraieront et ils trembleront devant le mouvement de la puissance que le Maître des armées agitera sur eux.

 
19:17

Et la terre de Juda sera un sujet d’effroi pour l’Égypte ; celle-ci, rien qu’à la mention de ce nom, sera dans l’anxiété, en raison des desseins que l’Éternel-Cebaot a conçus contre elle.

TR

Les régions de Juda donneront aux Égyptiens le vertige, tous ceux à qui elles seront mentionnées trembleront à cause de l’arrêt que le Maître des armées prononcera sur eux.

 
19:18

En ce jour, il y aura dans le pays d’Égypte cinq villes parlant la langue de Canaan et jurant fidélité à l’Éternel-Cebaot l’une d’elles sera appelée ville du Soleil53.

TR

À ce moment, il y aura cinq villes dans le pays d’Égypte qui s’entretiendront dans la langue de Canaan, qui jureront par le nom du Maître des armées et dont l’une s’appellera la ville d’Al-Hars21*.

 
19:19

En ce jour, un autel sera consacré à l’Éternel en plein pays d’Égypte, et près de sa frontière, se dressera une stèle en l’honneur de l’Éternel.

TR

Et à ce moment il y aura un autel pour Dieu au milieu du pays d’Égypte et une stèle sur ses frontières en l’honneur de Dieu.

 
19:20

Ce sera, dans le pays d’Égypte, un signe et un témoignage pour l’Éternel-Cebaot : lorsqu’ils élèveront leurs cris vers l’Éternel, à cause des oppresseurs, il leur enverra un sauveur, un défenseur qui les délivrera.

TR

Ils seront tous deux un signe et un témoignage pour le Maître des armées dans le pays des Égyptiens ; et lorsqu’ils crieront vers Dieu à cause des oppresseurs, il leur enverra un sauveur et un défenseur, et les délivrera.

 
19:21

Et l’Éternel se manifestera aux Égyptiens, qui le reconnaîtront en ce jour et lui voueront un culte de sacrifices et d’oblations ; ils feront des vœux en l’honneur de l’Éternel et s’en acquitteront.

TR

C’est ainsi que Dieu se fera connaître à eux ; ils le connaîtront donc à ce moment, lui rendront hommage au moyen de sacrifices et d’offrandes, ils feront des vœux à Dieu et les accompliront.

 
19:22

Ainsi l’Éternel frappera les Égyptiens, mais il les guérira aussi ; car ils retourneront vers l’Éternel, et lui, se laissant fléchir par eux, assurera leur guérison.

TR

Dieu guérira alors les Égyptiens après les avoir frappés ; puisqu’ils seront revenus à lui, il les prendra en pitié et leur pardonnera.

 
19:23

En ce jour, une chaussée conduira d’Égypte en Assyrie. Les Assyriens iront en Égypte, les Égyptiens en Assyrie ; l’Égypte et l’Assyrie pratiqueront le même culte54.

TR

Et à ce moment il y aura une grande route d’Égypte en Mésopotamie. Ils entreront les uns chez les autres et les Égyptiens obéiront aux Mésopotamiens.

 
19:24

En ce jour-là, Israël uni, lui troisième, à l’Égypte et à l’Assyrie, sera un sujet de bénédiction dans l’étendue de ces pays,

TR

Et à ce moment les hommes d’Israël seront en tiers avec les Égyptiens et les Mésopotamiens, et par eux sera la bénédiction sur la terre,

 
19:25

car l’Éternel-Cebaot lui aura conféré sa bénédiction en ces termes : « Bénis soient mon peuple d’Égypte, l’Assyrie, œuvre de mes mains, et Israël, mon bien propre ! »

TR

comme les a bénis le Maître des armées en disant : Bénis soient ceux des Égyptiens qui sont mon peuple, ceux des Mésopotamiens qui se reconnaissent comme mes créatures, et mes élus, tous les Israélites.

 
 

Chapitre 20

20:1

L’année où Tartân arriva à Asdod, envoyé par le roi Sargôn, mit le siège devant cette ville et s’en empara,

TR

Dans l’année où Tartân entra à Aschdôd, alors que, envoyé par Sargôn, roi de la Mésopotamie, il l’avait attaquée et conquise,

 
20:2

à cette époque, le Seigneur, s’adressant à Isaïe, fils d’Amoç, lui parla ainsi : « Va, dénoue le cilice qui couvre tes reins et ôte les souliers de tes pieds. » Se conformant à cet ordre, le prophète alla dévêtu et déchaussé.

TR

en ce temps. Dieu parla à Isaïe, fils d’Amôṣ en ces termes : « Va, délie pour un temps le sac de tes reins et retire la bottine pour un moment de ton pied. » Il agit ainsi et marcha nu, déchaussé.

 
20:3

Le Seigneur dit alors : « De même que mon serviteur Isaïe est allé dévêtu et déchaussé pour servir, pendant trois ans, de signe et de présage à l’Égypte et à l’Éthiopie,

TR

Dieu dit : De même que mon serviteur Isaïe a marché un certain temps nu et déchaussé, de même il y aura pendant trois années des signes et des prodiges au sujet des Égyptiens et des Abyssins.

 
20:4

de même les captifs d’Égypte et les exilés d’Éthiopie — jeunes et vieux —, le roi d’Assyrie les emmènera dévêtus et déchaussés, découverts jusqu’au bas des reins, à la honte de l’Égypte.

TR

C’est ainsi que le roi de la Mésopotamie emmènera leurs captifs et leurs exilés, jeunes et vieux, nus, déchaussés et ayant découvertes les parties naturelles et honteuses.

 
20:5

Ils55 seront terrorisés alors et pleins de confusion à cause de l’Éthiopie, qui était leur espoir, et de, l’Égypte, dont ils s’étaient glorifiés ;

TR

Alors seront broyés et déçus ceux qui avaient mis leur espérance dans l’Abyssinie, leur gloire dans les Égyptiens.

 
20:6

et les habitants de ces côtes diront en ce jour : « Voilà où en est celui qui fut notre espoir et chez qui nous courûmes chercher une protection efficace contre le roi d’Assyrie ! Comment pourrons-nous échapper maintenant ? »

TR

Et les gens de cette île22* diront en ce temps : Voilà donc ce qu’est devenu notre appui vers lequel nous nous étions réfugiés pour être secourus, afin d’échapper à la puissance du roi de la Mésopotamie. Comment donc échapperons-nous nous-mêmes

 

Notes de la traduction du Rabbinat français

29 Lire ariç pour éréç.

30 Les Babyloniens.

31 Les captifs entassés à Babylone.

32 « Les animaux velus. » Selon d’autres : « les satyres ».

33 Ou « de tyrans » ; selon d’autres : « de villes ».

34 Sans doute en Israël. Le verset est obscur,

35 Image de l’armée ennemie.

36 Selon d’autres : « Çoar, génisse de trois ans. »

37 Selon d’autres : « J’amènerai de nouveaux maux sur Dimôn. » — Ce verset est obscur.

38 Au roi de Juda. — Voir II Rois III, 4.

39 C’est Moab qui s’adresse ainsi à Israël.

40 Réponse d’Israël.

41 Par l’ennemi.

42 קָצִיר = קוֹצִיר .

43 Celles d’Israël.

44 Quand ils firent la conquête du pays de Canaan.

45 נֵד= נָד .

46 Image du désastre qui attend l’armée assyrienne.

47 Sans doute le Nil.

48 et 49 Les mots hébraïques comportent diverses traductions.

50 Les grands ?

51 D’autres traduisent : « Je suis fils d’hommes sages, ô descendant… »

52 Voir ci-dessus, IX, 13.

53 Héliopolis : הרס = חרס. Selon d’autres : « Ville de la Destruction. »

54 Le culte de l’Éternel.

55 Les Israélites.

Notes de l’édition française dirigée par J. Derenbourg

9*La fin du verset paraît faire allusion, pour Saadya, à la sortie d’Égypte et au cantique de Moïse.

10*C’est-à-dire pour les ennemis des Babyloniens, à savoir les Mèdes et les Perses.

11*Ou bien : il a préposé des chefs à l’armée.

12*Après Achaz viendra Ézéchias.

13*Pour suivre l’armée d’Ézéchias contre les Philistins (v. II Rois, xviii, 8).

14*D’après le commentaire, le lion, c’est Nabuchodonosor, ou bien il s’agit réellement de bêtes sauvages.

15*C’est le nom arabe d’une sorte de pavot, qui d’après Ibn Ezra, pousse très vite.

16*Saadia donne de ce verset deux explications : D’après la première, les plants de nuʿmân désignent le roi d’Aram, et les ceps étrangers les autres nations dont Israël a imploré le secours. D’après la seconde, les plants de nuʿmân et les ceps étrangers représentent les mœurs étrangères adoptées par Israël. Peut-être, dans la première exégèse, les plants de nuʿmân rappellent-ils le nom du général du roi d’Aram, Naʿaman (Il Rois, v, 1).

17*D’après le commentaire, le résultat des fautes des Israélites sera un massacre rapide comparé à la moisson, une défaite et un état de santé désespéré.

18*D’après Alamanat, p. 244, qu’il faut compléter par le commentaire de David Kamchi, cette prophétie se rapporte aux temps messianiques : Les Abyssiniens, comme les autres nations, renverront à Jérusalem avec des cadeaux Israël, le peuple opprimé et torturé dont le pays avait été dévasté par les invasions (v. 1-3, 7). Dieu alors se reposera dans son sanctuaire (v. 4). Gog et Magog, qui attaqueront Israël, seront détruits. Le prophète les compare à une vigne qui sera arrachée avant la maturité du raisin (v. 5-6).

19*Litt. : Il leur coupera, c’est-à-dire à Gog et à Magog.

20*Litt. : « a mélangé », comme on coupe le vin par l’eau.

21*Saadia a-t-il seulement reproduit le mot du texte hébreu, ou bien faut-il lire al-hadm = de la destruction ?

22*C’est-à-dire Israël.

Tafsir Rasag  : Version arabe d’Isaïe dans : Œuvres complètes de R. Saadia ben Iosef al-Fayyoûmî, publication commencée sous la direction de Joseph Derenbourg continuée sous la direction de MM. Hartwig Derenbourg et Mayer Lambert. Volume Troisième. Paris : E. Leroux, 1896. [Version numérisée : archive.org].

Traduction du texte hébraïque : La Bible – traduite du texte original par les membres du Rabbinat français sous la direction de M. Zadoc Kahn Grand Rabbin. Tome II : Derniers Prophètes – Hagiographes. Paris (Durlacher), 1906. [Version numérisée : National Library of Israel].

Retour en haut