Bibliothèque numérique  ► Tafsir RasagTorah Nakh (Nevi’im et Ketouvim) 

Tafsir Rasag | תפסיר רס”ג

Version arabe d’Isaïe (chapitres 41-50)

Traduction Joseph Derenbourg dir. (1893-1899)


En noir, édition hébraïque et traduction français du Rabbinat français. En vert, édition arabe du Tafsir Rasag (TR) et traduction française éditée par Joseph Derenbourg.

41:1

Îles, faites silence pour m’entendre ! Que les peuples renouvellent leurs forces, qu’ils approchent et ensuite prennent la parole ! Ensemble, nous allons comparaître en justice.

TR

Prêtez-moi l’oreille, ô gens des îles, et que les peuples renouvellent leurs forces pour écouter attentivement ; qu’ils approchent maintenant en disant : Avançons tous vers le jugement.

 
41:2

Qui l’a suscité de l’Orient, celui qui appelle le droit à suivre ses pas115 ? Qui lui livre les nations ? Qui lui soumet les rois ? Son glaive réduit les choses en poussière, son arc fait de tout une paille qui s’envole.

TR

Qui a fait paraître de l’orient un juste qu’il fera marcher dans son obéissance, à qui il a soumis les peuples, à qui il donne la domination sur les rois, dont il rend l’épée pareille à la poussière, et l’arc semblable à la paille disséminée,

 
41:3

Il les poursuit116, il avance sain et sauf sur une route que ses pieds n’avaient point foulée.

TR

qui poursuit les rois et passe sain et sauf, sans poser les pieds sur aucune route ?

 
41:4

Qui a fait, qui a exécuté tout cela ? — Celui qui, dès le commencement, appelle les générations [à l’être], moi, l’Éternel, qui suis le Premier et demeure encore avec les derniers117.

TR

C’est celui qui a créé, puis façonné, qui appelle les générations depuis les plus anciennes, moi Dieu qui ai été le premier, moi qui serai avec les derniers.

 
41:5

Les îles le voient et prennent peur, les confins de la terre tremblent. On se rapproche, on accourt.

TR

Les habitants des îles ont vu cet (événement) et en ont eu peur ; ils en tremblent depuis les extrémités de la terre ; ils se sont donc approchés et sont venus.

 
41:6

L’un prête assistance à l’autre et chacun dit à son frère : « Courage ! »

TR

Chacun d’entre eux vient en aide à son prochain et dit à son frère : Prends courage.

 
41:7

Le sculpteur encourage l’orfèvre, celui qui polit au marteau réconforte l’ouvrier qui frappe l’enclume et dit de la soudure : « C’est bien ! » Puis on consolide [l’idole] avec des clous, pour qu’elle ne branle pas118.

TR

C’est ainsi que s’entraident bien des fois le charpentier et le fondeur, celui qui frappe avec le marteau et le lamineur, au point qu’on déclare la soudure parfaite ; c’est ainsi qu’on fortifie (l’œuvre) avec les clous pour qu’elle ne bronche pas.

 
41:8

Mais toi, Israël, mon serviteur, Jacob, mon élu, postérité d’Abraham qui m’aimait,

TR

Et toi tu es Israël mon serviteur, ô Jacob que j’ai élu, race d’Abraham mon bien-aimé

 
41:9

toi que j’ai ramené comme par la main des extrémités de la terre, que j’ai rappelé de ses zones les plus lointaines, toi à qui j’ai dit : « Tu es mon serviteur, je t’ai choisi et je ne te rejette plus, »

TR

dont j’ai saisi la main depuis les extrémités de la terre et que j’ai appelé de ses (diverses) contrées, et à qui j’ai dit : Tu es mon serviteur, je t’ai élu, je ne te rejetterai pas.

 
41:10

eh bien ! Ne crains rien, car je suis avec toi ; ne sois point affolé, car je suis ton Dieu. Je t’affermis, je t’assiste et te soutiens par ma droite, armée de justice.

TR

Ne crains pas ; car je suis avec toi ; ne te trouble pas ; je suis ton maître, je t’appuierai comme autrefois je t’ai aidé, et comme aussi je t’ai soutenu par la droite de ma justice.

 
41:11

En vérité, ils connaîtront la honte et la confusion, tous ceux qui sont enflammés contre toi ; ils seront réduits à néant, ils périront, tous ceux qui te cherchent querelle.

TR

Et tous ceux qui se sont acharnés contre toi seront confondus et honteux ; tes adversaires seront réduits à néant et détruits.

 
41:12

Tu les chercheras et tu ne les trouveras plus les gens qui se déclarent tes adversaires ; ils seront comme le néant et le vide, les gens qui te font la guerre.

TR

Ceux qui luttaient avec toi, tu les chercheras et ne les trouveras pas ; ceux qui te combattaient deviendront comme s’ils n’étaient pas, comme s’ils n’existaient pas,

 
41:13

Car moi, l’Éternel, ton Dieu, je soutiens ta droite et je te dis : « Ne crains pas, je viens à ton secours. »

TR

puisque je suis Dieu, ton Maître, qui saisis ta droite, qui te dit : Ne crains pas, je viens à ton secours.

 
41:14

Ne crains rien, vermisseau de Jacob, faible reste d’Israël ! C’est moi qui te prête secours, dit le Seigneur, le Saint d’Israël est ton libérateur.

TR

Ne craignez pas, ô partisans de Jacob, et ô peuplade d’Israël, je suis ton aide, dit Dieu ton protecteur, le Saint d’Israël.

 
41:15

Voici, je fais de toi une herse à dents, toute neuve, et garnie de tranchants : tu fouleras les montagnes à les broyer, et les coteaux, tu les réduiras en menue paille.

TR

Je ferai de toi une herse tranchante, neuve, garnie de dents ; tu broieras les montagnes et tu les réduiras en poussière ; tu transformeras les collines en balle.

 
41:16

Tu les vanneras et le vent les emportera, la tempête les dispersera, tandis que toi, tu te réjouiras en l’Éternel, tu te glorifieras par le Saint d’Israël.

TR

C’est ainsi que tu les disperseras, le vent les emportera et l’ouragan les disséminera. Et toi, tu te réjouiras en Dieu, et tu te glorifieras du Saint d’Israël.

 
41:17

Les affligés et les malheureux réclament de l’eau et n’en trouvent pas ; leur langue est desséchée par la soif. Eh bien ! Moi, l’Éternel, je les exaucerai ; Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.

TR

Quant aux malheureux et aux pauvres qui cherchent de l’eau sans qu’il y en ait, dont les langues ont été desséchées par la soif, moi, Dieu, je les exaucerai, moi, Saint d’Israël, je ne les abandonnerai pas.

 
41:18

Je ferai sourdre des rivières sur les hauteurs dénudées, des fontaines dans les vallons ; du désert je ferai un lac, de la terre aride des sources d’eau jaillissantes.

TR

Je leur ouvrirai sur les collines les fleuves et au milieu des plaines les sources ; je transformerai les déserts en lacs d’eau et dans les terres arides je ferai jaillir l’eau.

 
41:19

Dans le désert je ferai croître le cèdre, l’acacia, le myrte et l’olivier, dans la campagne stérile je planterai, avec le cyprès, l’orme et le buis119,

TR

Je ferai pousser dans le désert des cèdres, des acacias, des myrthes, des arbres donnant l’huile et je planterai dans la lande les cyprès, les platanes et les pins tous ensemble,

 
41:20

pour qu’ils voient et sachent, réfléchissent et comprennent tous ensemble que c’est la main de l’Éternel qui l’a fait, que c’est le Saint d’Israël qui en est l’auteur.

TR

afin que les êtres raisonnables voient et sachent, examinent et comprennent eux tous que la puissance de Dieu l’a fait et que le Saint d’Israël l’a créé.

 
41:21

Présentez votre cause120, dit l’Éternel, produisez vos arguments, dit le Roi de Jacob.

TR

Faites approcher vos plaideurs, dit Dieu, et faites avancer vos querelleurs dit le roi de la famille de Jacob.

 
41:22

Qu’ils les produisent donc et qu’ils nous exposent ce qui doit arriver ! Dites seulement les choses du passé dans leur réalité, pour que nous examinions et en apprenions les suites, ou faites-nous connaître les événements futurs.

TR

Qu’ils approchent, afin de nous apprendre les événements qui sont arrivés. Informez-nous des origines, afin que nous y réfléchissions et que nous en connaissions les conséquences ; ou bien faites-nous entendre ce qui arrivera.

 
41:23

Racontez ce qui va se passer dans l’avenir, pour que nous sachions que vous êtes des dieux ; agissez donc en bien ou en mal, et tous nous admirerons en regardant.

TR

Puis, lorsque vous nous aurez informés de ce qui viendra par la suite, nous saurons que vous êtes des êtres supérieurs, et de même, si vous faites du bien ou du mal, nous discuterons, et nous examinerons cela ensemble.

 
41:24

Allons ! Vous êtes néant, et votre œuvre est néant. Qui s’attache à vous est un objet d’horreur !

TR

Or, comme vous êtes nuls, que vos actions sont du néant, c’est une chose abominable que le choix tombe sur vous.

 
41:25

Je l’ai suscité du Nord et il est venu ; depuis le Levant, il proclame mon nom. Il marche sur les princes comme sur de la boue, tel le potier foule l’argile.

TR

Mais moi je susciterai quelqu’un du côté où souffle le vent du nord et il viendra, du côté où le soleil se lève et il invoquera mon nom ; il passera au milieu des princes, comme l’artiste manie l’argile, comme le potier presse la terre glaise.

 
41:26

Qui a annoncé tout cela dès le premier jour, pour que nous sachions ? Dès les temps passés, pour que nous disions : « C’est juste ! » Mais nul ne l’a annoncé, nul ne l’a proclamé, personne n’a même entendu une parole de vous !

TR

Celui-là, lorsqu’il annoncera quelque chose, d’avance nous l’admettrons et dès l’abord nous dirons que c’est juste. Alors même que personne ne l’annonce, ne le proclame, bien plus, sans qu’il ait entendu vos paroles,

 
41:27

Moi, le premier, j’ai dit à Sion : « Les voici, les voici ! » Et à Jérusalem j’ai envoyé un messager de bonnes nouvelles.

TR

c’est lui qui est le premier pour les gens de Sion ; le voici et les voici, et c’est lui que je donnerai aux gens de Jérusalem comme messager de la bonne nouvelle ;

 
41:28

J’avais regardé — pas un homme ! Parmi tous ceux-là, pas un conseiller ! Comment les consulter pour qu’ils donnent un avis ?

TR

au point que mes regards ne verront personne qui conteste ; parmi eux aucun ne donnera un conseil. Lorsque je les interrogerai, ils répondront

 
41:29

Vraiment, tous ils sont mensonge, et vaine est leur œuvre ; leurs idoles ne sont que vent et néant.

TR

qu’eux tous sont vanité et leurs actions néant, et que leurs chefs sont semblables au vent et au désert.

 
 

Chapitre 42

42:1

Voici mon serviteur, que je tiens par la main, mon élu, en qui mon âme se complaît ; sur lui, j’ai répandu mon esprit, pour qu’il révèle aux nations ce qui est juste121.

TR

Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu que mon âme a agréé, en qui je mettrai ma prophétie, pour que mes décisions parviennent aux peuples,

 
42:2

Il ne crie pas, n’élève pas la voix et ne fait pas entendre ses clameurs dans la rue.

TR

sans qu’il pousse de cri ni de clameur, sans qu’il fasse entendre sa voix sur les places publiques.

 
42:3

Il ne brise pas le roseau rompu, il n’éteint pas la mèche qui fume encore ; c’est en toute vérité qu’il proclame le droit.

TR

Même un roseau cassé, il ne le brise pas ; même une mèche fumante, il ne l’éteint pas ; il rend la justice selon la vérité.

 
42:4

Il ne se lassera ni se rebutera qu’il n’ait établi la justice sur la terre : les îles attendent sa doctrine.

TR

Bien plus, il n’y aura ni (mèche) fumante ni (roseau) brisé, puisqu’il répandra la justice dans les contrées, et c’est dans sa loi que les peuples mettront leur espérance.

 
42:5

Ainsi parle le Tout-Puissant, l’Éternel qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étalé la terre avec ses productions, qui donne la vie aux hommes qui l’habitent et le souffle à ceux qui la foulent :

TR

Ainsi a parlé le Tout-Puissant, Dieu, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre et ses fondements, qui a donné le souffle aux êtres qui l’habitent et l’âme à ceux qui y passent :

 
42:6

« Moi, l’Éternel, je t’ai appelé pour la justice et je te prends par la main ; je te protège et je t’établis pour la fédération des peuples et la lumière des nations ;

TR

Je suis Dieu ; je t’ai anobli avec justice ; je te prendrai par la main et je t’affermirai ; je t’établirai pour l’alliance des hommes et pour la lumière des nations ;

 
42:7

pour dessiller les yeux frappés de cécité, pour tirer le captif de la prison, du cachot ceux qui vivent dans les ténèbres.

TR

pour ouvrir des yeux aveugles et pour faire sortir le prisonnier de la captivité et des cachots ceux qui sont assis dans les ténèbres.

 
42:8

Je suis l’Éternel, c’est mon nom ! Je ne prête ma majesté à aucun autre, ni ma gloire à des idoles sculptées.

TR

Mais en même temps, je suis Dieu, tel est mon nom ; ma gloire, je ne la donnerai pas à un autre, ni ma renommée aux idoles.

 
42:9

Les prophéties anciennes, voilà, elles sont accomplies ; j’annonce des événements nouveaux, et avant qu’ils éclosent, je vous les fais connaître. »

TR

Et, de même que les événements passés sont arrivés, de même je vous ferai connaître les nouveaux et je vous les annoncerai avant qu’ils ne se produisent.

 
42:10

Chantez à l’Éternel un chant nouveau, entonnez sa louange aux derniers confins du monde, voyageurs de la mer, êtres qui la peuplez, îles avec vos habitants !

TR

Chantez à Dieu un cantique nouveau et dites sa renommée des extrémités de la terre, ô vous qui descendez sur la mer tout entière, îles et leurs habitants.

 
42:11

Que le désert et ses villes élèvent la voix, ainsi que les bourgades où demeure Kédar ; qu’ils chantent, les habitants des rochers, qu’ils poussent des cris de joie du sommet des montagnes !

TR

Que les gens du continent avec ses villes et les bourgades qu’habite Kêdâr entonnent ce (chant), que les habitants des rochers le fassent retentir, qu’on pousse des cris des sommets des montagnes,

 
42:12

Qu’ils rendent hommage à l’Éternel, qu’ils proclament sa gloire dans les îles !

TR

en rendant honneur à Dieu, en proclamant ses louanges dans les îles,

 
42:13

L’Éternel s’avance comme un héros, comme un guerrier il réveille son ardeur ; il fait éclater sa voix, il pousse le cri de guerre, il déploie sa puissance contre les ennemis.

TR

alors que Dieu paraîtra comme le héros et que, comme le guerrier, il excitera l’ardeur, qu’il poussera une clameur et criera, qu’il triomphera de ses ennemis.

 
42:14

Depuis longtemps je reste calme, je garde le silence, je me contiens ; mais maintenant je vais crier comme une femme en travail et tout détruire d’un souffle.

TR

Et il dira : Je leur ai donné un délai pendant quelque temps, je me suis contenu et j’ai montré de la bienveillance à leur égard ; maintenant je crierai contre eux à haute voix comme la femme qui enfante, je les désolerai et je les viserai tous.

 
42:15

Je vais calciner les montagnes et les coteaux et en flétrir toute la verdure, transformer les cours d’eau en îles et mettre à sec les étangs.

TR

Je rendrai arides leurs montagnes et leurs collines ; toute leur verdure, je la dessécherai ; je transformerai leurs fleuves en îles, et leurs étangs, je les dessécherai.

 
42:16

Et je conduirai les aveugles dans une route à eux inconnue, et je les ferai cheminer dans des sentiers qu’ils ignorent ; je convertirai pour eux les ténèbres en lumière et les aspérités en terrain uni… Ces choses-là, je les accomplis sans en rien omettre.

TR

Je ferai passer des aveugles par un chemin qu’ils n’ont pas connu et je les conduirai par des sentiers qu’ils ont ignorés ; je changerai l’obscurité qui est devant eux en lumière et les aspérités de la route en plaines, de même que j’ai déjà fait de telles choses pour eux et que je ne les ai pas abandonnés.

 
42:17

Reculent maintenant et soient couverts de honte ceux qui se fient aux idoles de pierre, ceux qui disent à des idoles de fonte : « Vous êtes nos dieux ! »

TR

Aussi reculeront-ils en arrière et seront-ils couverts de honte, ceux qui se fient aux idoles, et qui disent à la statue coulée : Tu es notre maître.

 
42:18

Vous qui êtes sourds, entendez ; aveugles, ouvrez les yeux et voyez !

TR

vous qui faites les sourds, écoutez ; et vous qui faites les aveugles tournez les yeux et regardez.

 
42:19

Qui est aveugle, sinon mon serviteur, sourd, sinon le messager que j’envoie ? Qui est aveugle comme le favori (du Seigneur), aveugle comme le serviteur de l’Éternel ?

TR

Qui fait l’aveugle, si ce n’est quand il s’agit d’être mon serviteur ? qui fait le sourd, si ce n’est celui à qui mon messager est envoyé ? Personne ne fait l’aveugle qu’à l’égard du châtiment, et personne ne fait le sourd que pour la rétribution des amis de Dieu.

 
42:20

Tu as vu de grandes choses et tu n’as pas fait attention, tu avais les oreilles ouvertes sans rien entendre !

TR

(L’homme) voit bien des choses sans y faire attention, ses oreilles sont ouvertes sans rien entendre.

 
42:21

L’Éternel s’est complu, pour le triomphe de sa justice, à rendre sa doctrine grande et glorieuse.

TR

Or, la volonté de Dieu a pour but de l’amender, c’est pourquoi il a multiplié et accru les préceptes.

 
42:22

Et pourtant Israël est un peuple pillé et dépouillé : tous, on les a confinés dans des fosses et relégués dans des cachots ; on les a spoliés et nul ne les a protégés, on a fait main basse et nul n’a dit : « Rendez gorge ! »

TR

C’est un peuple de dépouillés, d’opprimés, dont toute la jeunesse a été déçue, qui ont été enfermés dans les prisons, qui sont devenus une proie sans trouver de libérateur, et un objet de spoliation, sans que personne dise : Rendez-leur.

 
42:23

En est-il parmi vous qui veuille prêter son attention à cette leçon et s’appliquer à la comprendre dans l’avenir :

TR

Qui donc parmi vous prêtera l’oreille à cette parole, l’écoutera, en entendra les conséquences,

 
42:24

Qui a livré Jacob au pillage et Israël à l’avidité des ravisseurs, si ce n’est l’Éternel ? C’est que nous avons péché contre lui : l’on a refusé de marcher dans ses voies, et l’on n’a pas obéi à sa doctrine.

TR

et saura qui a livré les gens de Jacob à la spoliation et les gens d’Israël aux pillards ? N’est-ce pas Dieu envers qui nous avons péché, dans les voies de qui notre peuple n’a pas voulu marcher et dont il n’a pas écouté la loi ?

 
42:25

Alors il a lancé sur lui le feu de sa colère et la violence de la guerre. Des flammes l’ont enveloppé de toutes parts, et il n’a pas compris, l’incendie l’a touché, et il n’a pas pris la chose à cœur.

TR

Il a déversé alors sur eux l’ardeur de sa colère et la violence de ses guerres, qui ont allumé la flamme autour d’eux, sans qu’ils le sussent, et mis l’incendie en eux, sans qu’ils y fissent attention.

 
 

Chapitre 43

43:1

Or maintenant, ainsi a parlé l’Éternel, ton Créateur, ô Jacob, ton Auteur, ô Israël ! Ne crains rien car je vais te libérer ; je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi !

TR

Et maintenant ainsi a parlé Dieu, votre auteur, ô gens de Jacob, votre créateur, ô gens d’Israël. Ne crains pas, car je suis ton protecteur et j’ai ennobli ton nom, tu m’appartiens en propre.

 
43:2

Quand tu passeras par les eaux, je serai avec toi ; par les torrents, ils ne te submergeront pas ; quand tu marcheras à travers le feu, tu ne seras pas brûlé ; à travers la flamme, elle n’aura point prise sur toi.

TR

Si même tu passais à travers l’eau, je serais avec toi et les fleuves ne t’engloutiraient pas ; si tu t’avançais dans le feu, tu ne serais pas brûlé et la flamme ne te consumerait pas ;

 
43:3

C’est que je suis l’Éternel, ton Dieu, le Saint d’Israël, ton défenseur. Je donne l’Égypte pour ta rançon, Couch et Seba en échange de toi.

TR

c’est que je suis Dieu ton maître et le Saint d’Israël, ton sauveur ; c’est ainsi que j’ai pris pour ta rançon les Égyptiens et que j’ai mis les Éthiopiens et les Sabéens à ta place.

 
43:4

Parce que tu es cher à mes yeux et digne d’estime, parce que je t’aime, je livre des hommes à ta place, et des peuples pour racheter ta personne.

TR

Plus encore que tu n’as été cher à mes yeux, je t’honorerai, parce que je t’aime ; je mettrai à ta place les autres hommes, et les autres nations au lieu de ta personne.

 
43:5

Ne crains point, je suis avec toi ! Du Levant je ramènerai tes enfants et du Couchant je te rassemblerai.

TR

Ne crains pas non plus, puisque je suis avec toi ; de l’orient j’amènerai ta postérité et de l’occident je te rassemblerai.

 
43:6

Je dirai au Nord : « Donne ! » — au Midi : « Ne les retiens pas ! Ramène des pays lointains mes fils, et des confins de la terre mes filles,

TR

Je dirai au côté du nord : Donne-les ; et au côté du sud : Ne les retiens pas. Amène mes amis de loin et mes amies des extrémités de la terre.

 
43:7

tous ceux qui se réclament de mon nom, tous ceux que, pour ma gloire, j’ai créés, formés, organisés. »

TR

Ce sont eux tous qui ont été appelés de mon nom et que j’ai créés pour ma gloire ; il en est de même après que je les ai créés et formés.

 
43:8

Laissez sortir ce peuple qui était aveugle, quoiqu’il eût des yeux, et sourd, quoiqu’il eût des oreilles !

TR

Alors on fera sortir les gens qui font les aveugles, tandis que leurs yeux existent, et ceux qui simulent la surdité et qui ont des oreilles.

 
43:9

Que tous les peuples se réunissent ensemble, que les nations se groupent ! Qui d’entre eux est capable d’annoncer ces choses, de nous communiquer les prédictions de jadis ? Qu’ils produisent leurs témoins et qu’ils se justifient, afin qu’on les entende et qu’on dise : « C’est vrai ! »

TR

Si tous les peuples se réunissent et que les nations se rassemblent, qui parmi eux annoncera ces choses ou nous fera entendre les événements anciens ? Ou bien qu’ils appellent leurs témoins pour leur donner raison, ou qu’ils écoutent et qu’ils disent : C’est la vérité.

 
43:10

Vous, vous êtes mes témoins, dit l’Éternel, et le serviteur choisi par moi pour reconnaître, pour croire en moi et être convaincu que moi je suis ; qu’avant moi, nul Dieu n’a existé, et qu’après moi, il n’y en aura point.

TR

Mais vous, vous êtes mes témoins, dit Dieu, et mon serviteur que j’ai choisi, afin que vous sachiez, que vous croyiez en moi, que vous compreniez que c’est moi ; avant mon action, aucun dieu n’a été établi et après moi il n’y en aura pas ;

 
43:11

C’est moi, moi, l’Éternel, et en dehors de moi il n’est point de sauveur.

TR

que c’est moi qui suis Dieu et qu’il n’y a pas hors moi de sauveur.

 
43:12

C’est moi qui ai fait les révélations, opéré le salut, annoncé les événements, aucun [dieu] étranger ne s’est manifesté parmi vous. Vous êtes donc mes témoins, dit l’Éternel, comme je suis votre Dieu.

TR

De même que je vous ai informés, que je vous ai sauvés et avertis alors qu’il n’y avait point parmi vous d’étranger, de même vous êtes mes témoins, dit Dieu, et je suis le Tout-Puissant.

 
43:13

Oui, dès l’origine des jours, je suis le même, personne ne saurait sauver de ma main ; mon action, qui peut l’entraver ?

TR

Oui, de tout temps, je suis ainsi, personne ne peut sauver de ma main. Je fais ce que je veux ; qui pourrait s’y opposer ?

 
43:14

Ainsi parle l’Éternel, votre libérateur, le Saint d’Israël : « En votre faveur, j’ai envoyé [un mandataire] à Babylone. Je les ai jetés bas122, tous ont recours à la fuite, les Chaldéens gagnent les vaisseaux qu’ils prônaient.

TR

Ainsi a dit Dieu, votre protecteur, le Saint d’Israël : À cause de vous j’ai abandonné les Babyloniens et je les ai fait tous descendre en fuyards, et les Chaldéens ont gémi dans les navires,

 
43:15

Je suis l’Éternel, votre Saint, le Créateur d’Israël, votre roi.

TR

Sachez que je suis Dieu, votre Saint, et le créateur d’Israël, votre roi.

 
43:16

Ainsi parle l’Éternel, qui trace un chemin dans la mer, une route à travers les eaux impétueuses,

TR

Ainsi a dit Dieu, qui a frayé dans la mer une route et dans une eau puissante un passage ;

 
43:17

qui fait sortir chars et coursiers, une armée puissante ; — tous ensemble ils se sont couchés pour ne plus se relever, ils se sont consumés et éteints comme un lumignon — :

TR

qui a fait sortir les chevaux, les cavaliers, l’armée et les chefs ; puis ils sont tous tombés pour ne plus se relever ; bien plus ils ont cessé de flamber et se sont éteints comme une mèche.

 
43:18

« Ne rappelez plus les événements passés, ne méditez pas sur les temps antiques. י

TR

Ne vous rappelez pas les choses anciennes et ne réfléchissez pas aux choses passées.

 
43:19

Voici, je vais créer des choses nouvelles, déjà elles éclosent : ne les remarquez-vous pas ? Oui, je vais établir un chemin dans le désert et des cours d’eau dans l’aride solitude.

TR

Voici que je réalise un nouveau secours ; maintenant il apparaît. Ne le reconnaissez-vous pas ? J’établirai encore dans le désert des chemins et dans les lieux arides des fleuves.

 
43:20

Les bêtes des champs me rendent hommage — chacals et autruches — parce que je mets de l’eau dans le désert, des rivières dans la solitude aride, afin de fournir à boire au peuple de mon choix.

TR

Les bêtes sauvages de la plaine m’honoreront, même les serpents et les autruches, puisque j’ai placé dans les déserts de l’eau, et dans les lieux arides des fleuves, pour abreuver mon peuple, mon élu.

 
43:21

Ce peuple, je l’ai formé pour moi, pour qu’il publie ma gloire.

TR

Le peuple que je me suis créé racontera mes louanges.

 
43:22

Et pourtant ce n’est pas moi que tu as invoqué, Jacob ! Non, tu t’es lassé de moi, Israël !

TR

Et bien que tu ne m’aies pas invoqué, ô descendance de Jacob, et que tu ne te sois pas fatiguée à mon service, ô descendance d’Israël,

 
43:23

Ce n’est pas à moi que tu as apporté l’agneau de tes holocaustes, ni moi que tu as honoré de tes sacrifices ; je ne t’ai point importuné pour des oblations, ni excédé pour de l’encens.

TR

que tu ne m’aies pas apporté de brebis en holocauste et que tu ne m’aies pas honoré par tes sacrifices, parce que je ne t’ai pas importuné par mes demandes de présents ni fatigué en réclamant de l’encens ;

 
43:24

Tu n’as pas, à prix d’argent, acheté pour moi des aromates, tu ne m’as pas saturé de la graisse de tes victimes. En revanche, tu m’as importuné par tes péchés, excédé par tes iniquités.

TR

bien que tu ne m’aies pas acheté d’encens pour ton argent et que tu n’aies pas accumulé devant moi la graisse de tes victimes, mais que tu m’aies importuné partes péchés et fatigué par tes iniquités,

 
43:25

Et c’est moi, moi-même qui efface tes péchés, par égard pour moi, et tes fautes, je ne veux plus m’en souvenir.

TR

sache que je suis celui qui efface tes iniquités, comme j’en suis digne, et tes péchés, je ne m’en souviendrai pas.

 
43:26

Fais appel à ma mémoire, discutons ensemble ! Prends, toi, la parole, afin d’obtenir gain de cause !

TR

Lorsque tu provoqueras mes souvenirs, nous discuterons ensemble et tu exposeras toi-même ce qui peut servir à te justifier.

 
43:27

Déjà ton premier aïeul123 a failli et tes intercesseurs124 m’ont été infidèles.

TR

Tu avoueras que tes premiers pères ont péché et que tes docteurs ont eu des torts envers moi ;

 
43:28

Je devrais donc réprouver ces princes du sanctuaire125, vouer Jacob à l’anathème et Israël aux outrages.

TR

et que moi, avec justice, j’ai profané les chefs du sanctuaire, que j’ai livré à la mort des gens de Jacob, et aux insultes, des gens d’Israël.

 
 

Chapitre 44

44:1

Or, écoute, Jacob, ô mon serviteur ! Israël, toi mon élu !

TR

Écoute maintenant, ô peuple de Jacob, mon serviteur, et peuple d’Israël que j’ai élu !

 
44:2

Ainsi parle l’Éternel, ton auteur, qui t’a formé dès le sein maternel, et qui sera ton appui : « Sois sans crainte, ô mon serviteur Jacob, Yechouroun126, mon élu !

TR

C’est ainsi que Dieu, ton auteur et ton créateur au sein de ta mère, a dit qu’il te secourra. Ne crains donc rien, ô peuple de Jacob, mon serviteur, et peuple d’Israël que j’ai élu !

 
44:3

Car je veux répandre de l’eau sur le sol altéré, des rivières sur la terre aride ; je veux répandre mon esprit sur ta postérité et ma bénédiction sur tes descendants.

TR

Car, de même que l’eau se répand sur l’altéré et les averses sur la terre aride, de même je répandrai abondamment ma prophétie sur ta postérité et ma bénédiction sur tes descendants.

 
44:4

Ils pousseront à travers les herbages comme les saules au bord des eaux courantes.

TR

Ils pousseront du milieu de l’herbe comme les saules sur les ruisseaux,

 
44:5

L’un dira : « Je suis à l’Éternel, » l’autre se réclamera du nom de Jacob ; tel signera de sa main pour le Seigneur et se fera gloire du nom d’Isràël.

TR

ceux dont l’un dira : Je suis à Dieu ; l’autre s’appellera du nom de Jacob ; l’autre enfin s’inscrira devant Dieu et se donnera le surnom d’Israël.

 
44:6

Ainsi parle l’Éternel, roi et libérateur d’Israël, l’Éternel-Cebaot : « Je suis le premier, je suis le dernier, hors moi point de Dieu !

TR

Ainsi a parlé Dieu, le roi d’Israël et son protecteur, le Maître des armées : Je suis le premier et je suis le dernier, et hors moi il n’y a pas de dieu.

 
44:7

Qui est comme moi ? Qu’il proclame, qu’il expose qu’il me déduise les faits, depuis que j’ai fondé les races primitives ; et les faits prochains et ceux de l’avenir, qu’il les annonce !

TR

Et qui, comme moi, provoquera les choses, les annoncera et me les exposera, depuis que j’ai établi une nation dans le monde ? (Qui) rapportera (à ses adorateurs) les événements qui surgiront et qui arriveront ?

 
44:8

Ne craignez rien, ne vous alarmez point : ne vous l’ai-je pas dès longtemps appris et révélé, et n’êtes-vous pas mes témoins ? Est-il un Dieu autre que moi, un Rocher protecteur sans mon aveu ?

TR

Donc ne tremblez pas et ne craignez pas ; est-ce que de tout temps je ne vous ai pas fait entendre et savoir (ce qui arrivera) et vous êtes mes témoins ? Existe-t-il un Dieu autre que moi ? Se peut-il qu’il y ait un soutien que j’ignore ?

 
44:9

Les fabricants d’images sculptées sont tous néant, et leurs beaux ouvrages ne servent de rien ; eux-mêmes en sont témoins, mais ils ne voient ni ne comprennent, aussi seront-ils confondus.

TR

Eux tous ne sont que les fabricants des idoles qui sont néant et qui ne leur servent pas à réaliser leurs désirs ; ils sont témoins qu’elles ne voient pas et ne savent pas, afin que soit confondu

 
44:10

Qui donc va façonner un dieu, mouler une statue, incapables de se rendre utiles ?

TR

celui qui a fabriqué l’idole et a fondu l’image qui ne sert pas.

 
44:11

Certes tous ses adeptes seront confondus, les artisans eux-mêmes ne sont que des mortels. Qu’ils s’assemblent tous, qu’ils comparaissent ! Ils seront terrifiés et confondus ensemble.

TR

Alors tous ses compagnons seront confondus et leurs ouvriers se réuniront du milieu des hommes, s’arrêteront, trembleront et seront confondus tous.

 
44:12

L’ouvrier qui travaille le fer [manie] une hache, attise les charbons, façonne [la chose] à coups de marteau ; il y dépense toute la force de son bras, endure et la faim qui l’exténue et la soif qui l’épuise.

TR

Parmi eux le forgeron avec l’enclume qui fabrique l’idole avec les charbons, qui la façonne avec les maillets et qui la travaille avec la force de ses bras ; s’il souffrait de la faim il serait sans forces, et s’il ne buvait pas d’eau, il serait défaillant ;

 
44:13

L’ouvrier qui travaille le bois étend le cordeau, dessine [l’idole] avec la craie, la polit avec le rabot et la proportionne à l’aide du compas ; il la modèle d’après la forme humaine, — magnifique simulacre d’homme, pour être à demeure fixe dans la maison !

TR

le charpentier, qui étend le cordeau, qui pare (l’idole) de henné, qui la travaille avec le rabot, puis la dessine avec le compas et lui donne la forme d’un homme ou la forme d’une belle femme assise dans la maison ;

 
44:14

Il s’est coupé des cèdres, il a pris un rouvre et un chêne, en les choisissant vigoureux parmi les arbres de la forêt ; il a planté des pins, que la pluie fait grandir.

TR

celui qui coupe pour l’idole des cèdres, en prenant les pins, les frênes et ce qui peut la soutenir d’entre les autres arbres de la forêt ; et celui qui plante les chênes que la pluie fait grandir,

 
44:15

Tout cela sert à l’homme de combustible ; il en prend une partie pour se chauffer, une autre pour allumer le feu qui doit faire cuire son pain ; puis encore il fait un dieu et tombe à genoux, en taille une idole et se courbe devant elle !

TR

afin qu’ils deviennent pour les hommes du combustible, dont il prend une partie pour se chauffer ; tantôt il allume avec cela le feu et se cuit du pain, tantôt il en fait l’objet de son culte, devant lequel il se prosterne, ou en fait une idole, devant laquelle il se courbe,

 
44:16

La moitié donc, il la livre au feu ; sur cette moitié il met rôtir sa viande, la mange et s’en rassasie ; ou bien il s’y chauffe et dit : « Ah ! la bonne chaleur ! Je sens la flamme ! »

TR

après qu’il en avait brûlé une certaine quantité par le feu, qu’il avait mangé la viande cuite sur une autre partie, ou rôtie pour s’en rassasier, et qu’il en avait pris pour se chauffer, en disant : Cela s’accorde bien, puisque j’ai chaud et que j’ai senti le feu.

 
44:17

Et puis le reste, il en fait un dieu, son idole ; il l’adore, il se prosterne, il lui adresse des prières et s’écrie : « Protège-moi, car, tu es mon Dieu ! »

TR

De ce qui restait il a fait un objet de culte et une idole ; tu le vois se courber devant elle, se prosterner, prier et dire : Délivre-moi, parce que tu es mon Maître.

 
44:18

Ils ne savent pas, ils ne comprennent pas ! Non, leur œil est trop obtus pour voir, leur cœur pour comprendre.

TR

(Ses pareils) ne connaissent pas leur sottise et ils ne comprennent pas, comme si leurs yeux étaient obscurcis de manière à ne pas voir et leurs cœurs de manière à ne pas saisir.

 
44:19

Pas un ne réfléchit en lui-même, n’a de sens ni de raison pour dire : « J’ai employé la moitié à faire du feu, et sur ses charbons j’ai cuit le pain, rôti la viande dont je me nourris, et du restant je ferais une impure idole, je rendrais hommage à une souche de bois ! »

TR

Il ne fera pas un retour sur lui-même, n’ayant ni connaissance, ni intelligence pour dire : Après que j’en ai brûlé une partie par le feu, que j’ai cuit sur le charbon du pain et que j’ai fait un rôti pour m’en rassasier, je ferai avec le reste ce que Dieu a en abomination et je me prosternerai devant un bois pourri.

 
44:20

Il se repaît de cendres, son cœur abusé l’égare, il ne sait pas s’affranchir lui-même en disant : « N’est-ce pas le mensonge qu’étreint ma main ? »

TR

On le voit se préoccuper des cendres, entraîné qu’il est par un esprit de fascination. Il ne se délivrera pas et ne dira pas : N’est-ce pas le néant qui est dans ma poignée ?

 
44:21

Songe à ceci, Jacob, et toi, ô Israël, car tu es mon serviteur ; je t’ai formé expressément, toi, pour être mon serviteur : Israël, ne m’oublie pas !

TR

Rappelle-le-toi, ô peuple de Jacob et ô peuple d’Israël, parce que tu es mon serviteur ; et, de même que je t’ai créé pour me servir, de même toi aussi, ô peuple d’Israël, ne m’oublie pas.

 
44:22

J’ai dissipé tes méfaits comme un brouillard et tes péchés comme un nuage. Reviens à moi, je suis ton libérateur.

TR

Car moi, j’effacerai tes péchés comme la pluie passagère et je passerai sur tes méfaits comme les nuages. Alors que tu reviendras à moi, je te prendrai en amitié.

 
44:23

Chantez, cieux, car l’Éternel a agi ; résonnez, profondeurs de la terre ; éclatez en cris de joie, montagnes et vous, forêts, avec tous vos arbres ! Car l’Éternel a délivré Jacob, et il s’est rendu glorieux en Israël.

TR

Les habitants du ciel glorifieront Dieu de l’avoir fait ; ceux de la terre jubileront d’en bas ; ceux des montagnes feront entendre des chants, ainsi que ceux des forêts au milieu des arbres qui y sont, puisque Dieu a pris en amitié le peuple de Jacob, s’est glorifié du peuple d’Israël,

 
44:24

Ainsi parle l’Éternel, ton libérateur, qui t’a formé dès le sein maternel : « Je suis l’Éternel, L’auteur de toute chose, je déploie les cieux à moi seul, j’étends la terre, et personne ne me seconde.

TR

Ainsi a dit Dieu, ton protecteur, celui qui t’a formé dans le sein (de ta mère) : Je suis Dieu, le créateur de tout, qui étends le ciel à moi seul, qui déploie la terre par moi-même ;

 
44:25

J’annule les présages des diseurs de mensonges, je frappe de démence les devins, force les sages de reculer et fais taxer de folie leur science.

TR

qui détruis les signes des jongleurs et expose au mépris les exorciseurs ; ainsi il refoule en arrière ceux qui prétendent à la sagesse, et montre l’ignorance de leur science,

 
44:26

J’accomplis la parole de mon serviteur et fais aboutir le dessein de mes mandataires, je dis de Jérusalem « Elle sera habitée ! » et des villes de Juda : « Elles seront rebâties, je relèverai leurs ruines ! »

TR

lui qui confirme la parole de son serviteur et qui ratifie le conseil de ses envoyés, qui dit de Jérusalem : Elle sera repeuplée ; et des villes de Juda : Elles seront rebâties, et qui en relève les ruines ;

 
44:27

Je dis aux eaux profondes : « Desséchez-vous ! » Je tarirai tes fleuves127.

TR

qui dit à l’abîme : Taris, et qui en dessèche les fleuves ;

 
44:28

Je dis à Cyrus : « Tu es mon berger ! » Lui, il exécutera ma volonté tout entière quand il dira à Jérusalem : « Sois rebâtie ! » et au sanctuaire : « Sois fondé ! »

TR

qui dit de Cyrus : Il est mon roi et il accomplira toute ma volonté ; il dira de Jérusalem : Qu’elle soit rebâtie et que le temple soit fondé.

 
 

Chapitre 45

45:1

Ainsi parle l’Éternel à son Oint, à Cyrus — je l’ai pris par la main pour mettre les nations à ses pieds et délier les ceintures des rois, pour ouvrir devant lui les battants et empêcher que les portes lui soient fermées — :

TR

Car ainsi a parlé Dieu à son oint au sujet de Cyrus : Celui dont je saisirai la droite, j’abaisserai devant lui les peuples et je délierai les ceintures des rois ; j’ouvrirai devant lui leurs battants et leurs portes ne seront pas fermées ;

 
45:2

« Je marcherai devant toi, j’aplanirai les hauteurs, je briserai les portes d’airain et abattrai les verrous de fer.

TR

devant lui je ferai avancer ma puissance, pour lui j’aplanirai les chemins tortueux, pour lui je briserai les battants d’airain et je couperai les traverses de fer ;

 
45:3

Je te donnerai des trésors enfouis dans les ténèbres, des richesses cachées dans des lieux secrets, pour que tu saches que je suis l’Éternel, le Dieu d’Israël, qui t’appelle par ton nom.

TR

je te donnerai des trésors cachés et des richesses enfouies, afin que tu saches que je suis Dieu, qui ai ennobli ton nom, le Dieu d’Israël,

 
45:4

C’est en faveur de mon serviteur Jacob, d’Israël mon élu, que je t’ai appelé par ton nom, que je t’ai décerné un titre, bien que tu ne me connusses pas.

TR

et cela à cause de mon serviteur Jacob et d’Israël, mon élu. Je t’ai appelé par ton nom et je t’ai désigné avant que tu me connusses,

 
45:5

C’est moi qui suis l’Éternel et nul autre hors de moi, point de Dieu ! Je te ceins de force, bien que tu ne me connaisses pas,

TR

et parce que je suis Dieu, l’unique, et qu’il n’y a pas de Dieu hors moi, je te ceins de force avant que tu ne me connaisses.

 
45:6

afin qu’on sache, là où se lève le soleil et là où il se couche, que hors de moi il n’y a rien, que moi je suis l’Éternel et nul autre ;

TR

Afin que les hommes de l’Orient et de l’Occident sachent que ce n’est pas un autre que moi, de même que moi Dieu, et non un autre,

 
45:7

Je forme la lumière et crée les ténèbres, j’établis la paix et suis l’auteur du mal : moi l’Éternel, je fais tout cela. »

TR

je suis le créateur de la lumière et des ténèbres, l’auteur du salut et du malheur. Moi, Dieu, je fais tout cela.

 
45:8

Cieux, là-haut, épanchez-vous, et vous, nuées, laissez ruisseler la justice ! Que la terre s’entrouvre pour faire tout ensemble fleurir le salut et germer la vertu ! Moi, l’Éternel, j’accomplis tout cela.

TR

Les cieux font couler des hauteurs et les nuées lancent par ondées la justice ; la terre alors s’ouvre, le secours croît, le bonheur pousse. Moi, Dieu, j’ai créé cela.

 
45:9

Malheur à celui qui entre en lutte avec son Créateur — vase fragile au milieu d’autres vases de terre ! L’argile dira-t-elle au potier qui la pétrit : « Que fais-tu ? Ton œuvre est imparfaite128 ! »

TR

Aussi, malheur à qui lutte avec son créateur, étant comme le tesson d’entre les tessons de la terre. Est-ce que l’argile dira à son potier : Que fais-tu ? Comment alors dis-tu que ton créateur est impuissant ?

 
45:10

Malheur à celui qui dit à son père : « Pourquoi engendres-tu ? » — à la femme : « Pourquoi es-tu en travail d’enfants ? »

TR

Malheur aussi à celui qui dit à son père : Qu’engendres-tu ? et à sa mère : Qu’enfantes-tu ?

 
45:11

Ainsi parle l’Éternel, le Saint d’Israël, son Créateur : « Ils me questionnent sur les événements prochains ! Vous me faites des recommandations au sujet de mes enfants, de l’œuvre de mes mains !

TR

Ainsi a dit Dieu le Saint d’Israël et son créateur : Interrogez-moi sur les choses à venir et consultez-moi sur ce que je produirai et sur ce que mes mains feront,

 
45:12

C’est pourtant moi qui ai fait la terre et créé les hommes qui la peuplent ; c’est moi dont les mains ont déployé les cieux, et qui ai mis en rang toute leur armée.

TR

parce que moi, j’ai fait la terre et créé sur elle les hommes, et parce que ce sont mes mains à moi qui ont étendu les cieux et qui ont commandé à toutes leurs armées.

 
45:13

C’est moi qui l’ai suscité129 selon la justice, j’aplanirai toutes ses voies : il rebâtira ma ville, renverra libres mes exilés, sans rançon et sans présents : c’est l’Éternel-Cebaot qui le dit. »

TR

Car c’est moi qui susciterai (Cyrus) avec justice, qui aplanirai toutes ses voies, et lui, il bâtira ma ville et affranchira mes exilés, non point à prix d’argent, ni par suite d’un présent, a dit le Maître des armées.

 
45:14

Ainsi parle l’Éternel : « Les biens de l’Égypte, le négoce de l’Éthiopie et des Sabéens, à la haute taille, passeront entre tes mains et seront à toi ; ces peuples suivront tes pas, s’avanceront dans les chaînes ; ils se prosterneront devant toi et, suppliants, te diront : “En toi seul il est un Dieu ; hors de lui, il n’y en a pas d’autre !”

TR

Ainsi a dit Dieu : Une part du gain des Égyptiens et du commerce des Abyssins et des Sabéens, gens à la haute stature, passera à toi, puis t’appartiendra. Ils marcheront derrière toi, en passant enchaînés, ils se prosterneront devant toi, ils t’adresseront leurs prières, en disant : « En vérité Dieu est en toi, il n’y en a pas d’autre ; il n’y a pas de Dieu en dehors de lui.

 
45:15

À coup sûr, tu es un Dieu caché, Dieu d’Israël, qui sauves !

TR

Et en vérité, tu es un Maître caché et le Dieu d’Israël, qui le secourt. »

 
45:16

Tous ils sont honteux et humiliés, ils marchent dans la confusion, les fabricants d’idoles130.

TR

Alors ils rougiront, puis seront tous couverts de honte et ils marcheront dans l’opprobre eux tous les plus habiles des ambassadeurs ;

 
45:17

Mais toi, ô Israël, tu seras sauvé par l’Éternel, sauvé pour toujours ; jusque dans l’éternité, vous n’éprouverez ni honte ni confusion.

TR

tant Israël est secouru par Dieu, secouru pour toujours. Vous donc ne rougissez pas et n’ayez pas honte jusqu’à toute éternité.

 
45:18

Car ainsi parle l’Éternel, le Créateur des cieux — ce Dieu qui a formé, façonné la terre, qui l’a affermie, qui l’a créée non pour demeurer déserte mais pour être habitée — : « Je suis l’Éternel, et il n’en est pas d’autre !

TR

Ainsi a dit le Maître, le créateur du ciel et c’est lui Dieu, le créateur et le formateur de la terre, lui qui l’a bien disposée et qui ne l’a pas créée pour être déserte, mais qui l’a créée pour être habitée : Je suis Dieu et il n’y en a pas d’autre.

 
45:19

Ce n’est pas en secret que j’ai parlé, dans un lieu obscur de la terre ; je n’ai point dit aux enfants de Jacob : Recherchez-moi dans la solitude131 ! Moi, l’Éternel, je dis ce qui est juste, j’annonce ce qui est vrai.

TR

Ainsi je ne vous ai pas parlé dans le mystère, ni dans un endroit obscur et je n’ai pas dit à la postérité de Jacob : Cherchez-moi en vain ! Mais je suis Dieu qui vous adresse la parole avec justice, qui vous annonce la vérité.

 
45:20

Assemblez-vous et venez, approchez tous, vous qui vous êtes échappés parmi les nations, vous qui faites preuve d’inintelligence en transportant avec vous vos idoles de bois et en invoquant un dieu incapable de secourir !

TR

Rassemblez-vous, venez et approchez, ô échappés des nations, vous verrez ceux qui portent le bois de leurs statues dans leur ignorance et adressent leur prière à une idole qui ne les sauvera pas.

 
45:21

Faites votre récit, avancez vos raisons, délibérez ensemble : qui a, dans un passé lointain, annoncé tout cela ? Qui l’a révélé dès longtemps ? N’est-ce point moi, l’Éternel, à côté de qui il n’est pas de Dieu, moi, le Dieu juste et secourable, qui n’ai point de rival ?

TR

Informez-les alors, approchez d’eux, puis délibérez ensemble et dites : Qui a fait entendre ces choses autrefois et les a annoncées auparavant ? N’est-ce pas moi, Dieu ? et il n’y a pas d’autre dieu que moi, le Tout-Puissant, le juste, le libérateur et il n’y en a pas hors moi.

 
45:22

Tournez-vous vers moi, et, vous serez sauvés, vous tous qui habitez les confins de la terre ; car moi, je suis Dieu et personne d’autre.

TR

Tournez-vous vers moi, vous serez sauvés, ô habitants de toutes les régions de la terre, parce que je suis le Tout-Puissant, et il n’y en a pas hors moi.

 
45:23

J’ai juré par moi-même — c’est une parole véridique qui est sortie de ma bouche et qui ne sera pas révoquée — j’ai juré qu’en mon honneur tout genou ploiera et toute langue prêtera serment.

TR

J’ai juré par mon nom ; et de ma parole est sortie un ordre bienveillant qui est irrévocable, car tout genou fléchit devant moi et toute langue jure ainsi par mon nom.

 
45:24

En l’Éternel seul, qui m’a parlé132, résident le salut et la force ; vers lui reviendront, couverts de honte, tous ceux qui s’étaient emportés contre lui.

TR

Celui qui dira à mon sujet : Certes mon droit et ma force sont en Dieu, verra arriver auprès de lui, puis rougir tous ceux qui étaient excités contre lui.

 
45:25

En l’Éternel seront justifiés et glorifiés tous les descendants d’Israël. »

TR

Et c’est en Dieu que se justifieront et que se glorifieront tous les descendants des gens d’Israël.

 
 

Chapitre 46

46:1

Bêl a fléchi, Nebo s’est affaissé133 ; leurs statues ont été posées sur des animaux, des bêtes de somme. Vous les portiez jadis, maintenant elles sont chargées, pesant fardeau, sur des montures qu’elles accablent.

TR

Lorsque Bêl a fléchi et que Nebô a été brisé, que leurs images ont été foulées aux pieds par les bêtes féroces et par les animaux domestiques, et que les plus honorées d’entre elles ont été portées comme des fardeaux sur des (hommes) harassés,

 
46:2

Ensemble ils ont fléchi et se sont abattus ; ils n’ont pu sauver la charge134 et sont allés, de leur personne, en captivité.

TR

ceux-ci également ont été brisés et ont tous fléchi ; à plus forte raison ne pouvaient-ils pas sauver leur fardeau, alors que leurs personnes sont parties en captivité.

 
46:3

Écoutez-moi, maison de Jacob, et vous tous, débris de la maison d’Israël, qui êtes soutenus [par moi] depuis le berceau et portés depuis votre naissance.

TR

Écoutez-moi, ô gens de Jacob et vous tous, survivants des gens d’Israël, qui êtes comparés à des enfants portés depuis le sein, tenus dans les bras depuis la naissance.

 
46:4

Jusqu’à votre vieillesse, je resterai le même [pour vous] ; jusqu’à votre âge extrême, je vous porterai. Comme je l’ai fait, je continuerai à vous porter, à vous soutenir, à vous sauver.

TR

Sachez que jusqu’au moment semblable à l’état de vieillesse je serai avec vous et que jusqu’au temps pareil à l’âge des cheveux blancs je vous soulèverai ; et, comme j’ai toujours fait, c’est moi qui vous porterai, c’est moi qui vous délivrerai et qui vous sauverai.

 
46:5

À qui oserez-vous me comparer, m’égaler ? Avec qui me mettrez-vous en parallèle comme étant semblables ?

TR

À qui me comparerez-vous pour m’assimiler à lui, à qui m’égalerez-vous pour que je sois son pareil ?

 
46:6

En voilà qui sortent avec profusion l’or de leur bourse et pèsent de l’argent à la balance ; ils engagent un orfèvre pour qu’il en fasse un dieu, puis se courbent et se prosternent.

TR

Ferez-vous comme ceux qui répandent l’or de leur bourse et qui pèsent l’argent sur la balance, qui engagent un fondeur pour qu’il fabrique une idole, qui s’inclinent et même se prosternent devant elle ;

 
46:7

Ils le chargent sur leur épaule, ils le transportent et le mettent en place : le voilà fixé, il ne bouge plus ! Que si l’on crie vers lui, il ne répond pas, il ne vient en aide à personne dans le malheur.

TR

qui la portent puis la chargent sur leurs épaules ; ils la déposent à un endroit et elle y reste et ne bouge pas de sa place ; lorsque l’un d’eux élève la voix vers elle, elle ne lui répond pas et ne le sauve pas de son infortune.

 
46:8

Souvenez-vous de cela et comportez-vous en hommes135 ; infidèles, prenez-le à cœur.

TR

Pensez à ces choses et soyez-en désespérés, rappelez-les, ô pécheurs, à vos cœurs !

 
46:9

Rappelez-vous le passé, les temps reculés, car je suis le Tout-Puissant, il n’en est pas d’autre, je suis Dieu, et nul n’est comme moi.

TR

Souvenez-vous des événements passés. Car je suis le Tout-Puissant ; il n’y en a pas en dehors de moi. Je suis Dieu, je n’ai pas mon pareil ;

 
46:10

Dès le début, j’annonce les choses futures, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; je parle — ma décision demeure, et tout ce que je veux, je le réalise.

TR

qui dès le commencement annonce la fin et, dès l’origine, ce qui n’a pas encore été fait, qui dis : Mes plans subsisteront et toute ma volonté, je l’accomplirai.

 
46:11

Du Levant j’ai appelé un aigle, d’un pays lointain l’homme de mon dessein. Oui, ce que j’ai annoncé, je le fais arriver ; ce que j’ai conçu, je l’exécute.

TR

C’est moi qui l’appelle de l’orient comme l’oiseau et du pays lointain, l’homme de mes plans. Comme je les ai énoncés, je les exécuterai et comme je les ai créés, ainsi je les réaliserai.

 
46:12

Écoutez-moi, hommes au cœur endurci, si éloignés du bien !

TR

Écoutez-moi, ô cœurs endurcis, vous qui êtes loin du salut !

 
46:13

Je hâte la venue de ma justice, elle n’est plus loin ; mon secours ne se fera pas attendre. Dans Sion, je dispenserai le salut à Israël, qui est ma gloire.

TR

Puisque j’ai rapproché mon salut de vous, il ne sera pas éloigné et ma délivrance ne sera pas retardée ; j’établirai dans Sion mon secours et les gens d’Israël seront ma gloire.

 
 

Chapitre 47

47:1

Descends et assieds-toi dans la poussière, vierge, fille de Babel ! Assieds-toi à terre, faute de trône, fille de Chaldée ! Car désormais on ne t’appellera plus la délicate, la voluptueuse.

TR

Descends et assieds-toi dans la poussière, ô communauté des gens de Babel ; assieds-toi à terre sans trône, ô réunion des Chaldéens ; car dorénavant tu ne seras plus nommée la délicate, la choyée.

 
47:2

Saisis les meules et va moudre la farine ; relève ton voile, retrousse la traîne de ta robe, découvre tes jambes pour traverser les rivières.

TR

Deviens comme celle à laquelle on dit : Prends la meule et va moudre de la farine ; ôte ton voile, mets à nu ton bras et découvre ta jambe pour traverser les fleuves.

 
47:3

Ta nudité sera mise à jour et ta honte sera visible ; je vais exercer ma vengeance, sans me heurter contre personne.

TR

Ensuite tes parties honteuses seront découvertes et ta nudité sera aussi révélée. C’est ainsi que je prendrai sur toi ma vengeance ; je n’accepterai pour toi l’intercession de personne.

 
47:4

Quant à nous, notre sauveur s’appelle l’Éternel-Cebaot, le Saint d’Israël.

TR

Ainsi a parlé notre protecteur, le Maître des armées, dont le nom est le Saint d’Israël.

 
47:5

Reste assise en silence et enfoncée dans les ténèbres, fille de Chaldée ! Car désormais on ne t’appellera plus la reine des empires.

TR

Assieds-toi silencieuse et entre dans les ténèbres, ô réunion des Chaldéens ; car tu ne seras plus appelée la maîtresse des rois.

 
47:6

J’étais irrité contre mon peuple, j’avais repoussé mon héritage et les avais livrés entre tes mains : tu ne leur témoignas aucune pitié, même sur les vieillards tu fis peser lourdement ton joug.

TR

Parce que, lorsque je me suis irrité contre mon peuple, que j’ai abandonné mon héritage et que je l’ai livré dans ta main, tu n’as montré aucune pitié pour eux, même sur le vieillard tu as fait peser durement ton joug,

 
47:7

Et tu disais : « À jamais je serai souveraine ! » parce que tu ne prenais rien de tout cela à cœur et ne pensais nullement à la fin.

TR

et tu as dit : « Je serai éternellement maîtresse », n’ayant pas réfléchi à ces choses et n’ayant point songé à leurs conséquences.

 
47:8

Or maintenant, écoute donc ceci, amie des plaisirs, qui trônes en sécurité et dis en toi-même : « Moi et personne hors de moi ! Je ne serai pas réduite au veuvage ni n’éprouverai la privation d’enfants ! »

TR

Et maintenant, prête l’oreille, ô voluptueuse, ô toi qui es assise en sécurité, ô toi qui dis en toi-même : Moi, je suis sans pareille, je ne m’assiérai pas (à terre) comme veuve et je ne connaîtrai pas la perte des enfants.

 
47:9

Eh bien, ces deux coups te frapperont soudain, le même jour : privation d’enfants et veuvage ; dans toute leur étendue ils t’atteindront, malgré la multiplicité de tes magies et le nombre infini de tes sortilèges.

TR

Mais ils t’arriveront tous deux en un clin d’œil dans un même jour, la perte des enfants et le veuvage ; ils t’arriveront dans leur plénitude, malgré le grand nombre de tes sortilèges et la puissance de tes incantations,

 
47:10

Tu avais foi dans ta malfaisance, tu disais : « Personne ne me voit ! » Ta sagesse, ta science t’ont égarée, et ainsi tu pensais en toi-même : « Moi et personne que moi ! »

TR

Et puisque tu te confiais dans ta méchanceté et que tu disais : Personne ne me voit ! tandis que ta sagesse et ta science faisaient ton orgueil, et que tu disais en toi-même : Je n’ai pas mon pareil,

 
47:11

C’est pourquoi, un malheur s’abat sur toi que tu ne sauras prévenir, une catastrophe t’atteint que tu ne pourras conjurer ; la ruine t’accable soudain, sans que tu l’aies prévue.

TR

il fondra sur toi un malheur que tu ne pourras pas réparer, il tombera sur toi un désastre que tu ne sauras repousser, tu seras atteinte à l’improviste par une douleur que tu ne connais pas,

 
47:12

Relève-toi donc au moyen de tes sortilèges et de tes nombreuses magies auxquelles tu as consacré tes forces depuis ta jeunesse ; peut-être réussiras-tu à en tirer profit, peut-être recouvreras-tu ta puissance.

TR

et l’on te dira : Lève-toi maintenant avec tes incantations et le grand nombre de tes sortilèges, comme tu t’y es appliquée depuis tes origines ; peut-être pourras-tu en profiter, peut-être que tu inspireras de la terreur.

 
47:13

Tu t’es épuisée à force de faire des projets ; qu’ils se lèvent donc et te sauvent, ces contemplateurs du ciel qui observent les étoiles, qui pronostiquent à chaque lunaison ce qui doit t’arriver.

TR

Tu seras épuisée par le grand nombre de tes consultations, quand bien même se présenteraient pour te secourir ceux qui choisissent la forme du ciel, qui observent les états des étoiles, qui te prédisent aux époques fixes une partie de l’avenir.

 
47:14

Mais les voilà devenus comme du chaume, que l’incendie a consumé, ils ne peuvent se préserver des atteintes de la flamme ; ce n’est pas du charbon pour se chauffer136, ni un brasier devant lequel on puisse s’asseoir.

TR

Voici qu’ils deviendront comme la paille, le feu les dévorera, ils ne se sauveront pas de la flamme. Ce (feu) n’a rien de commun avec le charbon pour (cuire) leur pain, ni avec le foyer en face duquel ils s’asseyent.

 
47:15

Voilà à quoi te servent ceux pour qui tu t’es mise en frais ; ceux qui trafiquèrent avec toi depuis ta jeunesse errent chacun de son côté, personne ne vient à ton secours.

TR

Voilà où aboutiront toutes tes peines. Ceux qui trafiquaient chez toi depuis tes commencements errent chacun de leur côté, et personne ne te secourra.

 
 

Chapitre 48

48:1

Écoutez ceci, maison de Jacob, vous qui vous réclamez du nom d’Israël, qui êtes issus de la source de Juda, qui jurez par le nom de l’Éternel et invoquez le Dieu d’Israël — non toutefois avec sincérité et droiture !

TR

Écoutez ceci, vous qui faites partie des gens de Jacob, qui êtes appelés du nom d’Israël et qui n’êtes que sortis de l’eau de Juda, qui jurez par le nom de Dieu et qui invoquez le Dieu d’Israël, ni avec vérité ni à bon droit.

 
48:2

Car ils se désignent d’après la Ville sainte et s’appuient sur le Dieu d’Israël, sur Celui qui s’appelle Éternel-Cebaot !

TR

Ils sont seulement appelés du nom de la ville sainte et ils se sont appuyés sur le Dieu d’Israël, dont le nom est le Maître des armées !

 
48:3

Les choses passées, je les ai annoncées longtemps d’avance. Une fois énoncées par ma bouche et prédites par moi, soudain je les ai réalisées et elles se sont accomplies,

TR

Les événements précédents, je vous en ai informés jadis, ils sont sortis de ma parole et je vous les ai fait entendre. Puis, alors que vous ne vous y attendiez pas, je les ai réalisés et ils sont arrivés,

 
48:4

parce que je savais que tu es opiniâtre, que ta nuque est une barre de fer et que ton front est d’airain.

TR

parce que je savais que tu es revêche, que ta nuque est un tendon (résistant) comme le fer et que ton front est semblable à l’airain.

 
48:5

D’avance donc je t’ai informé, instruit des événements non encore arrivés, pour que tu ne dises pas : « Mon idole les a accomplis, mes statues de pierre et de métal les ont ordonnés. »

TR

C’est pourquoi je t’en avais informé jadis ; et, avant qu’ils n’arrivassent, je te les avais fait entendre, de peur que tu ne dises : Mon idole les a faits ; ma statue et mon image fondue les ont ordonnés.

 
48:6

Tu l’as entendu — vois tout cela de tes propres yeux ; et à présent ne parlerez-vous donc pas ? Désormais je te révélerai des faits nouveaux, des faits encore cachés que tu ne connais pas,

TR

Donc, de même que tu les avais appris, considère-les tous, et alors vous, ne serez-vous pas obligés de le déclarer, puisque je t’ai fait entendre les nouveautés dès maintenant, des choses réservées que tu ne connaissais pas,

 
48:7

des faits qui se produisent maintenant, qui n’ont pas existé plus tôt ; avant ce jour tu n’en as rien su, tu ne saurais dire : « Je les connaissais ! »

TR

ce qui a été créé, sans que tu l’aies jamais connu, et ce dont tu n’avais pas entendu parler avant le jour où cela fut ; de peur que tu ne dises : Je le savais déjà.

 
48:8

Non, tu n’en as rien entendu, rien connu ; jamais ton oreille n’en a été frappée, parce que je savais que grande est ta perfidie et que tu as reçu ce nom : Infidèle dès le berceau.

TR

Mais tu n’en as pas entendu parler, tu n’en as même rien su, rien n’en est même venu à tes oreilles, parce que je savais que tu trahirais ton pacte et que tu as été appelée l’Infidèle dès le sein de ta mère.

 
48:9

Pour l’honneur de mon nom je retiens longtemps ma colère, en faveur de ma gloire je la comprime, pour ne pas te perdre.

TR

En raison de ma dignité, j’accorderai un plus long répit, et c’est ma gloire de te l’accorder, pour ne pas t’anéantir.

 
48:10

Certes, je t’ai éprouvée mais non comme on éprouve l’argent, je t’ai fait passer137 par le creuset du malheur.

TR

Mais je te ferai fondre, autrement que l’argent, et je t’éprouverai dans le creuset du châtiment.

 
48:11

C’est pour moi, pour moi que je le fais, car pourquoi mon honneur serait-il terni ? Cet honneur, je ne le prête à nul autre !

TR

Et selon ma dignité j’agirai avec toi et je dirai : Comment (mon nom) serait-il profané ? ma gloire, je ne la céderai à aucun autre ?

 
48:12

Écoute-moi, Jacob, et toi Israël, mon prédestiné ! Je suis toujours le même, je suis le Premier comme je suis le Dernier.

TR

Écoutez-moi, ô gens de Jacob et gens d’Israël, appelés de mon nom : Moi, je suis le premier, et moi aussi, je suis le dernier.

 
48:13

C’est ma main qui a fondé la terre, ma droite qui a étendu les cieux. Je leur adresse mon appel : aussitôt ils se présentent.

TR

C’est aussi ma main qui a fondé la terre, c’est ma droite qui a créé le ciel ; je les ai appelés, ils se sont tous présentés.

 
48:14

Assemblez-vous tous et écoutez ! Qui parmi eux a annoncé ces choses ? Il138 est aimé du Seigneur, il accomplit sa volonté contre Babel et manifeste sa puissance contre la Chaldée.

TR

Donc, assemblez-vous tous et écoulez celui d’entre vous qui annoncera ces choses car Dieu l’aime et lui fait savoir qu’il accomplira sa volonté, comme il l’a dit au sujet de Babel, et son décret, comme il s’est exprimé au sujet des Chaldéens.

 
48:15

Moi, moi j’ai prononcé, je l’ai appelé, je l’ai amené, et il réussira dans son entreprise.

TR

Il reconnaîtra que c’est moi qui l’ai appelé, puis qui lui ai adressé la parole ; qui l’ai amené et qui ai fait réussir sa voie,

 
48:16

Approchez de moi, écoutez ceci ! Dès le début, je n’ai point parlé en secret ; du jour où l’événement s’est réalisé, j’étais présent. — Et maintenant, [dit le prophète], le Seigneur, l’Éternel m’envoie, et son inspiration est en moi.

TR

et il dira : Avancez vers moi, écoutez ceci. Car dès l’abord ce n’est point en secret que j’en ai parlé et j’étais là depuis que ces événements existent ; et maintenant Dieu mon Maître, m’a envoyé apporter sa prophétie.

 
48:17

Ainsi parle l’Éternel, ton libérateur, le Saint d’Israël : « Je suis l’Éternel, ton Dieu, qui t’instruis pour ton bien, qui te dirige dans la voie que tu dois suivre.

TR

Ainsi a dit Dieu, ton protecteur, le Saint d’Israël : Je suis Dieu ton maître qui t’enseigne ce qui te profitera, qui te dirige dans la voie où tu dois marcher.

 
48:18

Ah ! Si seulement tu obéissais à mes ordres, ta prospérité serait comme le fleuve, et ton bonheur comme les flots de la mer ;

TR

Si tu avais écouté mes préceptes, ton salut déborderait comme le fleuve et tes bonnes œuvres comme les vagues de la mer ;

 
48:19

ta postérité serait nombreuse comme le sable, le fruit de tes entrailles comme les galets, et ton nom139 ne serait ni effacé ni aboli devant moi. »

TR

et ta postérité serait comme le sable et tes descendants comme les dunes de la mer. Leur nom ne sera ni retranché ni détruit de devant moi.

 
48:20

Sortez de Babel, échappez-vous de Chaldée ! Avec des accents joyeux, annoncez, proclamez la nouvelle, propagez-la jusqu’aux extrémités de la terre ! Dites : L’Éternel a délivré son serviteur Jacob !

TR

Oui sortez de Babel ! Fuyez les Chaldéens ! et avec un cri d’allégresse annoncez ces choses, faites-les entendre, publiez-les jusqu’aux extrémités de la terre et dites : Dieu a délivré son serviteur Jacob.

 
48:21

Et ils n’ont pas souffert de la soif dans les lieux arides où il les a conduits ; il a fait pour eux ruisseler l’eau du rocher, il a fendu le granit et les sources ont jailli ! »

TR

Et ils n’ont pas eu soif, alors même qu’il les a conduits dans les endroits secs, puisqu’il a fait couler de l’eau pour eux du rocher, de même qu’il a (jadis) fendu le rocher et qu’il en a coulé de l’eau.

 
48:22

Point de paix, dit l’Éternel, pour les méchants !

TR

De même, point de paix, a dit Dieu, pour les pervers !

 
 

Chapitre 49

49:1

Iles, écoutez-moi, et vous, peuples des contrées lointaines, soyez attentifs ! L’Éternel m’a désigné dès le berceau ; il a énoncé mon nom dès le sein de ma mère.

TR

Écoutez-moi, ô habitants des îles, et prêtez l’oreille, ô peuples du lointain : Dieu m’a appelé prophète depuis le sein de ma mère et, depuis les entrailles de ma mère, il m’a désigné de ce nom.

 
49:2

Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant et m’a abrité à l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche reluisante et m’a serré dans son carquois.

TR

Il a fait ma bouche semblable à une épée tranchante, il m’a mis à couvert à l’ombre de sa main, il m’a fait ressembler à une flèche polie et il m’a caché dans son carquois.

 
49:3

Et il m’a dit : « Tu es mon serviteur ; Israël, c’est par toi que je me couvre de gloire. »

TR

Il m’a dit : Tu es mon envoyé, ô Israël, dont je tire gloire.

 
49:4

Cependant moi je pensais : « En vain je me suis fatigué, c’est pour le vide et le néant que j’ai dépensé ma force. » Mais non, mon droit est auprès de l’Éternel, et ma récompense auprès de mon Dieu.

TR

Et si je dis : C’est inutilement que je me suis fatigué ; c’est pour la vanité et pour le néant que j’ai épuisé ma force ; alors je trouverai la justice en Dieu et mon salaire auprès de mon Maître.

 
49:5

Et maintenant, s’adressant à moi, l’Éternel qui m’a créé pour être son serviteur, pour lui ramener Jacob et grouper Israël autour de lui — car grand est mon prix aux yeux de l’Éternel et mon Dieu est ma force,

TR

Maintenant Dieu a parlé, lui qui m’a créé depuis le sein de ma mère comme son envoyé, pour que je ramène vers lui les gens de Jacob et que les gens d’Israël se réunissent à lui. Je serai ainsi honoré auprès de lui et il deviendra mon Dieu qui me fortifie.

 
49:6

— l’Éternel me dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur, pour relever les tribus de Jacob et rétablir les ruines d’Israël140 ; je veux faire de toi la lumière des nations, mon instrument de salut jusqu’aux confins de la terre. »

TR

Il a dit : C’est peu à mes yeux que tu sois mon envoyé pour maintenir les gens de Jacob et ramener les branches principales des gens d’Israël ; mais je ferai de toi une lumière pour les peuples, afin que mon secours parvienne aux extrémités de la terre.

 
49:7

Ainsi parle l’Éternel, le libérateur d’Israël, son Saint, à celui qui est un objet de mépris pour les hommes, de répulsion pour les peuples, à l’esclave des puissants : « Des rois, en le voyant, se lèveront, des princes se prosterneront, par égard pour l’Éternel, qui est fidèle à ses promesses, du Saint d’Israël qui t’a élu. »

TR

Ainsi a dit Dieu, le protecteur et le Saint d’Israël, à celui dont la personne est méprisée et qui est délesté des peuples, au serviteur des princes. Les rois le verront, les chefs se lèveront devant lui et se prosterneront à cause de la parole de Dieu, pour qu’elle se confirme, et du Saint d’Israël qui t’a choisi.

 
49:8

Ainsi parle l’Éternel : « À l’heure de la clémence, je t’exauce ; au jour du salut, je viens à ton secours. Je veille sur toi, je fais de toi un gage d’alliance parmi les nations, pour restaurer la terre et restituer les patrimoines en ruines,

TR

Et ainsi a dit Dieu : Au temps de la faveur je t’exaucerai, au jour du salut je t’aiderai, je te fortifierai, je te mettrai comme un pacte de sécurité pour le peuple et comme soutien des contrées et tu hériteras de champs qui étaient dévastés ;

 
49:9

pour dire aux prisonniers : Sortez ! — à ceux qui sont retenus dans les ténèbres : Paraissez au grand jour ! Ils se nourriront sur les routes et trouveront une pâture sur toutes les hauteurs dénudées.

TR

et tu diras aux captifs : « Sortez » ; et à ceux qui sont dans les ténèbres : « Paraissez » ; ils viendront paître sur les chemins et sur toutes les collines.

 
49:10

Ils n’éprouveront ni faim ni soif ; ni sécheresse ni soleil brûlant ne les feront souffrir, car Celui qui les a pris en pitié les dirigera et les mènera près des sources d’eau.

TR

Ils n’auront ni faim ni soif ; ils ne seront frappés ni par le vent brûlant ni par le soleil, puisque leur Miséricordieux les conduira et les amènera vers les sources d’eau.

 
49:11

Je transformerai toutes mes montagnes en chemins faciles, et mes routes seront rehaussées.

TR

Et (Dieu) dit : Je transformerai toutes mes montagnes en chemins, et mes grandes routes seront élevées.

 
49:12

Voici venir les uns de pays éloignés, voici venir les autres du Septentrion et du Couchant, d’autres arrivent du pays de Sinnîm.

TR

Voici que ceux-ci viendront de loin, d’autres aussi du nord et de l’occident et d’autres encore de la région de Sîn.

 
49:13

Cieux, jubilez, terre, sois dans l’allégresse, et vous, montagnes, entonnez des chants joyeux ! Car Dieu console son peuple, il prend en pitié ses humbles. »

TR

Les habitants du ciel se réjouiront et les habitants de la terre seront dans l’allégresse ; les habitants des montagnes feront retentir des chants, alors que Dieu consolera son peuple et aura pitié des faibles d’entre eux.

 
49:14

Sion avait dit : « L’Éternel m’a délaissée, le Seigneur m’a oubliée. »

TR

Sion a dit : « Certes Dieu m’a abandonnée il semble m’avoir oubliée. »

 
49:15

Est-ce qu’une femme peut oublier son nourrisson, ne plus aimer le fruit de ses entrailles ? Fût-elle capable d’oublier, moi je ne t’oublie point !

TR

Est-il possible qu’une femme oublie son nourrisson et qu’elle n’ait pas pitié de son fils ? Alors même qu’elle pourrait oublier, moi, je ne t’oublierais pas.

 
49:16

Oui, j’ai gravé ton nom sur la paume de mes mains, tes remparts sont constamment devant mes yeux.

TR

C’est comme si j’avais tracé ton plan sur mes mains et comme si tes murs étaient toujours en face de moi !

 
49:17

Tes enfants s’empressent d’accourir ; tes destructeurs et les auteurs de ta ruine s’éloignent de toi.

TR

Tes constructeurs s’empresseront, et tes destructeurs et tes dévastateurs s’en iront de toi.

 
49:18

Porte tes regards à l’entour et vois : tous en masse ils te reviennent ! Vrai comme je suis vivant, dit l’Éternel, tu les revêtiras tous comme une parure, tu te ceindras d’eux comme une fiancée.

TR

Lève les yeux autour de toi et regarde-les, tous se sont réunis pour venir vers toi : Par ma durée éternelle, dit Dieu, tu te revêtiras d’eux tous comme de couronnes et tu te ceindras d’eux comme la fiancée.

 
49:19

Oui, tes ruines, tes solitudes, cette terre couverte de tes décombres, elles seront trop étroites141 pour leurs habitants ; mais tes exploiteurs auront fui loin de toi.

TR

Certes tes ruines, tes solitudes et ton pays ravagé seront trop étroits, tant ils seront peuplés, et ceux qui sont acharnés à ta perte s’éloigneront.

 
49:20

Un jour, ces enfants que tu croyais perdus, tu les entendras dire : « Je suis à l’étroit en ces lieux, fais-moi place pour que je m’établisse. »

TR

Les gens de ta famille que tu croyais avoir perdus diront en ta présence, l’un à l’autre : La place m’est trop étroite, range-toi pour moi, afin que je m’asseye.

 
49:21

Et tu diras en ton cœur : « Qui me les a enfantés, tous ceux-là, à moi qui étais privée d’enfants et solitaire ? J’étais proscrite et délaissée, ceux-là, qui les a élevés ? J’étais demeurée seule, ceux-là, où étaient-ils ? »

TR

Et tu te diras en toi-même : Qui m’a enfanté ceux-ci à moi qui avais perdu les miens et qui étais malheureuse ? Alors que j’étais exilée et écartée, ceux-ci, qui les a élevés ? puisque je suis restée seule, ceux-ci, où étaient-ils ?

 
49:22

Ainsi parle le Seigneur-Éternel : « Voici, j’étendrai ma main sur les nations, et du côté des peuples je dresserai ma bannière ; et ils apporteront tes fils dans leur giron, et ils chargeront tes filles sur leurs épaules.

TR

Ainsi a dit Dieu : Je ferai un signe aux nations avec ma main et vers les peuples je lèverai mon drapeau ; ils t’apporteront tes fils sur leur sein et tes filles seront chargées sur leurs épaules.

 
49:23

Des rois seront tes nourriciers, et leurs princesses tes nourrices ; leur front jusqu’à terre se courbera devant toi, et ils baiseront la poussière de tes pieds. Et tu reconnaîtras que je suis l’Éternel, qui ne trompe jamais l’attente de ceux qui espèrent en moi. »

TR

Tes nourriciers seront pris parmi leurs rois, tes nourrices parmi leurs princesses ; ils se prosterneront sur leur face à terre devant toi, ils lécheront la poussière de tes pieds et tu reconnaîtras que je suis Dieu et que ceux qui mettent leur espoir en moi ne sont pas déçus.

 
49:24

Quoi! Arrachera-t-on au fort son butin ? La capture faite aux dépens du juste142 sera-t-elle reprise ?

TR

Enlève-t-on au puissant un butin, ou bien le captif du vainqueur échappe-t-il ?

 
49:25

Or, ainsi parle l’Éternel : « Oui, le butin du fort lui sera arraché ; oui, la capture du tyran lui échappera ! Car moi-même je serai ton champion contre tes adversaires, et je porterai secours à tes enfants.

TR

Ainsi a dit Dieu : Même le captif des puissants je le prendrai ; le butin des redoutables, je le délivrerai ; ton adversaire, je le combattrai, et tes fils, je les secourrai.

 
49:26

Et je ferai dévorer à tes persécuteurs leur propre chair, et ils s’enivreront de leur sang comme d’un vin exquis ; et toute créature saura que c’est moi, l’Éternel, qui te protège, que ton libérateur est le Puissant de Jacob. »

TR

Je ferai manger à tes oppresseurs leurs chairs et, comme du vin doux, ils seront enivrés de leur sang ; et tous les humains sauront que je suis Dieu, ton sauveur et ton protecteur, le Grand de Jacob.

 
 

Chapitre 50

50:1

Ainsi parle l’Éternel : « Où est l’acte de divorce de votre mère, par lequel je l’aurais répudiée ? Auquel de mes créanciers vous ai-je vendus ? Ah ! Si vous avez été vendus, c’est à cause de vos fautes ; si votre mère a été chassée, c’est à cause de vos péchés.

TR

Ainsi a dit Dieu : Quel est l’acte de divorce de votre mère, s’il est vrai que je l’aie répudiée ? Ou quel est celui de mes créanciers à qui je vous ai vendus ? Vous n’avez été vendus qu’à cause de vos péchés et votre mère n’a été répudiée qu’à cause de vos méfaits.

 
50:2

Pourquoi suis-je venu et n’ai-je trouvé personne ? Pourquoi ai-je appelé et nul n’a répondu ? Mon bras est-il trop court pour la délivrance, et ne suis-je pas assez fort pour sauver ? Par ma seule menace, je dessèche la mer, je change les fleuves en un sol aride, et les poissons pourrissent par manque d’eau, meurent par la sécheresse.

TR

Pourquoi donc vous ai-je interpellés sans que personne m’ait écouté, après que je vous avais appelés sans que personne ne répondît ? Était-ce parce que ma main était impuissante à vous racheter ou parce que je n’avais pas la force de vous délivrer ? Voici que par ma menace je dessèche les mers et je change Ies fleuves en déserts, au point que leurs poissons pourrissent faute d’eau après être morts de soif.

 
50:3

Je revêts les cieux d’un crêpe et je les drape du sombre cilice.

TR

Je revêts au-dessus d’eux le ciel de ténèbres et je fais ressembler leur enveloppe au cilice.

 
50:4

Le Seigneur, l’Éternel, m’a doté du langage de ses disciples, pour que je sache relever par la parole les cœurs découragés ; il dispose, matin après matin, il dispose mon oreille à écouter comme ses disciples.

TR

Dieu m’a accordé le langage de l’enseignement, afin que je sache une chose dont j’instruirai l’homme harassé ; il m’apparaît chaque matin et il excite en ma faveur les oreilles pour qu’elles écoutent mon enseignement.

 
50:5

Le Seigneur, l’Éternel, a ouvert mon oreille [à sa parole] ; et moi je n’ai point regimbé, ni reculé d’un pas.

TR

Dieu m’a communiqué des choses pour lesquelles je ne lui ai pas désobéi et devant lesquelles je n’ai pas reculé en arrière.

 
50:6

J’ai livré mon dos aux coups et mes joues aux violences ; je n’ai point dérobé mon visage aux insultes et aux crachats.

TR

Bien plus, j’ai présenté mon dos à ceux qui frappaient et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe, je n’ai pas caché mon visage devant l’outrage et le crachat.

 
50:7

Protégé par le Seigneur, l’Éternel, la honte ne pouvait m’atteindre ! C’est pourquoi, je me suis fait un visage dur comme le roc, je savais que je n’aurais point à rougir.

TR

Dieu m’aidera ; aussi n’ai-je pas été confus ; j’ai rendu ma face semblable à la pierre dure et j’ai su que je n’aurais pas honte de ma parole.

 
50:8

Celui qui défend mon droit est proche, qui osera plaider contre moi ? Comparaissons ensemble : qui est ma partie adverse ? Qu’elle s’avance contre moi !

TR

Combien est proche mon triomphe ! Qui donc osera me combattre ? Présentons-nous ensemble au tribunal. Qui est mon adversaire ? qu’il s’avance vers moi ?

 
50:9

Oui, le Seigneur, l’Éternel, est mon soutien, qui osera m’inculper ? Certes, ils seront tous comme un vêtement usé, que la mite dévore.

TR

Et lorsque Dieu m’aide, qui donc me vaincra ? Mais tous seront usés comme le vêtement, et la teigne les mangera.

 
50:10

Qui, parmi vous, révère l’Éternel, est attentif à la voix de son serviteur ? Dût-il marcher dans les ténèbres, ne voir luire aucune lumière, qu’il se repose sur le nom du Seigneur, qu’il s’abandonne à son Dieu!

TR

Celui qui parmi vous craint Dieu et écoute la parole de son envoyé, quand même il serait dans les ténèbres et n’aurait point de lueur, qu’il se confie dans le nom de Dieu et qu’il s’appuie sur son Maître !

 
50:11

Mais vous tous qui attisez la flamme, qui vous armez de torches incendiaires, allez dans le feu de votre propre brasier, sous les torches allumées par vous-mêmes ; c’est ma, main qui vous réserve ce sort, vous serez étendus sur une couche de douleurs.

TR

Et si vous tous, vous allumez du feu et répandez des étincelles, vous irez dans la flamme de votre feu, et dans les étincelles que vous avez fait jaillir. C’est par ma puissance que cela vous arrivera et, comme vous l’avez mérité, vous serez étendus à terre.

 

Notes de la traduction du Rabbinat français

115 Il s’agit de Cyrus.

116 Les adversaires

117 C’est-à-dire : qui suis immuable.

118 Image des vains efforts opposés à Cyrus.

119 Traduction douteuse.

120 Cette apostrophe vise les idoles.

121 Mission d’Israël.

122 Les Babyloniens.

123 Pour « tes premiers aïeux ».

124 et

125Les prêtres et les prophètes.

126 Synonyme d’Israël.

127 Allusion aux circonstances qui marquèrent la prise de Babylone.

128 Littéralement : « n’a pas de mains ». Il y a d’autres interprétations.

129 Cyrus.

130 Selon d’autres : « les artisans des maux ».

131 Ou bien : « vainement vous me rechercherez ».

132לי אמר . Cette incidence est diversement interprétée. Certains exégètes rapportent לי à Dieu: « En l’Éternel seul (dit-on de moi) résident… »

133 Noms de divinités de Babylone,

134 C’est-à-dire : se sauver eux-mêmes.

135 Doués de raison ; de איש.

136 Selon d’autres : « Il n’en restera même pas de charbon pour se chauffer, etc.»

137בחנתיך = בחרתיך.

138 Cyrus.

139 Dans le texte : « Son nom ».

140 Selon d’autres : « Pour ramener ceux d’Israël qui ont été préservés ».

141 Litt. « tu seras ».

142 D’autres lisent עדיץ pour צדיק.

Tafsir Rasag  : Version arabe d’Isaïe dans : Œuvres complètes de R. Saadia ben Iosef al-Fayyoûmî, publication commencée sous la direction de Joseph Derenbourg continuée sous la direction de MM. Hartwig Derenbourg et Mayer Lambert. Volume Troisième. Paris : E. Leroux, 1896. [Version numérisée : archive.org].

Traduction du texte hébraïque : La Bible – traduite du texte original par les membres du Rabbinat français sous la direction de M. Zadoc Kahn Grand Rabbin. Tome II : Derniers Prophètes – Hagiographes. Paris (Durlacher), 1906. [Version numérisée : National Library of Israel].

Retour en haut