Bibliothèque numériqueTargoum NéofitiBereshitShemotVayiqra ► BamidbarDevarim

Targoum Néofiti / Parashat Shemot

Targoum Néofiti traduit par Roger Le Déaut (1968-1978) accompagné du texte hébraïque traduit par le Rabbinat français dir. Zadoc Kahn (1899-1906)

En noir, traduction française de la Torah à partir de l’hébreu par le Rabbinat français (1899-1906). En violet, traduction du Targoum Néofiti (TN) à partir de l’araméen par Roger Le Déaut (1968-1978). Pour cette édition en ligne, le Nom divin est transcrit *YYY* suivant le manuscrit araméen.

1:1

Voici les noms des fils d’Israël, venus en Égypte ; ils y accompagnèrent Jacob, chacun avec sa famille :

TN

Voici les noms des fils d’Israël qui entrèrent en Égypte avec Jacob ; ils entrèrent chacun avec les hommes de sa maison :

 
1:2

Ruben, Siméon, Lévi et Juda ;

TN

Ruben, Siméon, Lévi et Juda,

 
1:3

Issachar, Zabulon et Benjamin ;

TN

Issachar, Zabulon et Benjamin,

 
1:4

Dan et Nephtali, Gad et Aser.

TN

Dan et Nephtali, Gad et Aser.

 
1:5

Toutes les personnes composant la lignée de Jacob étaient au nombre de soixante-dix. Pour Joseph, il était déjà en Égypte.

TN

Le total des personnes issues des reins de Jacob fut de soixante-dix personnes avec Joseph qui était en Égypte.

 
1:6

Joseph mourut, ainsi que tous ses frères, ainsi que toute cette génération.

TN

Joseph mourut, puis tous ses frères et toute cette génération.

 
1:7

Or, les enfants d’Israël avaient augmenté, pullulé, étaient devenus prodigieusement nombreux, et ils remplissaient la contrée.

TN

Les enfants d’Israël devinrent puissants, eurent des enfants et se multiplièrent.

 
1:8

Un roi nouveau s’éleva sur l’Égypte, lequel n’avait point connu Joseph.

TN

Alors se leva sur l’Égypte un nouveau roi qui ne connaissait pas Joseph et il ne marcha point selon ses lois.

 
1:9

Il dit à son peuple : « Voyez, la population des enfants d’Israël surpasse et domine la nôtre.

TN

Il dit à son peuple : « Voici que le peuple des enfants d’Israël est plus nombreux et plus fort que nous ;

 
1:10

Eh bien ! usons d’expédients contre elle ; autrement, elle s’accroîtra encore, et alors, survienne une guerre, ils pourraient se joindre à nos ennemis, nous combattre et sortir de la province. »

TN

venez, prenons contre eux des mesures malfaisantes ; décrétons des lois (par lesquelles) nous les réduirons avant qu’ils ne se multiplient et qu’il n’arrive, au cas où surviendrait la guerre, qu’ils aillent se joindre eux aussi à nos ennemis, fassent la guerre contre nous, mettent un roi à leur tête et remontent du pays. »

 
1:11

Et l’on imposa à ce peuple des officiers de corvée pour l’accabler de labeurs ; et il bâtit pour Pharaon des villes d’approvisionnement, Pithom et Ramessès.

TN

Ils leur imposèrent donc des chefs de corvée pour les tourmenter par leurs corvées. Ils construisirent ainsi des cités fortifiées pour Pharaon, Tanis et Pelusium.

 
1:12

Mais, plus on l’opprimait, plus sa population grossissait et débordait ; et ils conçurent de l’aversion pour les enfants d’Israël.

TN

Mais tandis qu’on les tourmentait, ils devenaient de plus en plus nombreux et de plus en plus forts et les Égyptiens éprouvèrent de l’inquiétude devant le peuple des enfants d’Israël.

 
1:13

Les Égyptiens accablèrent les enfants d’Israël de rudes besognes.

TN

Et les Égyptiens réduisirent les enfants d’Israël en servitude, avec dureté,

 
1:14

Ils leur rendirent la vie amère par des travaux pénibles sur l’argile et la brique, par des corvées rurales, outre les autres labeurs qu’ils leur imposèrent tyranniquement.

TN

et ils leur rendirent la vie amère dans un dur travail, dans l’argile et la brique et toutes sortes de travaux dans la campagne, toutes sortes de travaux auxquels ils étaient soumis avec dureté.

 
1:15

Le roi d’Égypte s’adressa aux sages-femmes hébreues, qui se nommaient, l’une Chifra, l’autre Poûa ;

TN

Et le roi d’Égypte dit aux accoucheuses des Hébreux — l’une avait nom Shiphrah et le nom de la seconde était Puʿah —,

 
1:16

et il dit : « Lorsque vous accoucherez les femmes hébreues, vous examinerez les attributs du sexe : si c’est un garçon, faites-le périr ; une fille, qu’elle vive. »

TN

il dit : « Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux, vous regarderez les sièges : si c’est un enfant mâle, vous le mettrez à mort et si c’est une fille, vous (la) laisserez vivre. »

 
1:17

Mais les sages-femmes craignaient Dieu : elles ne firent point ce que leur avait dit le roi d’Égypte, elles laissèrent vivre les garçons.

TN

Mais les accoucheuses craignirent *YYY* et elles ne firent point comme le leur avait dit le roi d’Égypte et elles laissèrent les enfants en vie.

 
 

Deuxième portion (1:18–2:10)

1:18

Le roi d’Égypte manda les sages-femmes et leur dit : « Pourquoi avez-vous agi ainsi, avez-vous laissé vivre les garçons ? »

TN

Le roi d’Égypte appela les accoucheuses et leur dit : « Pourquoi avez-vous fait cette chose et avez-vous laissé les enfants en vie ? »

 
1:19

Les sages-femmes répondirent à Pharaon : « C’est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme celles des Égyptiens : elles sont vigoureuses, et avant que la sage-femme soit arrivée près d’elles, elles sont délivrées. »

TN

Les accoucheuses dirent à Pharaon : « C’est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme les femmes égyptiennes, elles sont vigoureuses. Avant que l’accoucheuse n’arrive près d’elles, elles supplient leur Père qui est dans les cieux, celui-ci leur répond et elles mettent au monde. »

 
1:20

Le Seigneur bénit les sages-femmes ; et le peuple multiplia et s’accrut considérablement.

TN

*YYY* favorisa les accoucheuses ; le peuple se multiplia et devint extrêmement puissant.

 
1:21

Or, comme les sages-femmes avaient craint le Seigneur, et qu’il avait augmenté leurs familles,

TN

Et parce que les accoucheuses avaient craint *YYY*, elles s’acquirent un bon renom au milieu de la maison d’Israël et (*YYY*) leur fit des maisons, la maison de la royauté et la maison du souverain sacerdoce : Miryam prit la couronne de la royauté et Jokébéd prit la couronne du souverain sacerdoce.

 
1:22

Pharaon donna l’ordre suivant à tout son peuple : « Tout mâle nouveau-né, jetez-le dans le fleuve, et toute fille laissez-la vivre. »

TN

Et Pharaon ordonna à tout son peuple, en disant : « Tout enfant mâle qui naîtra aux Juifs, projetez-le dans le fleuve, mais laissez vivre tout enfant de sexe féminin »

 
2:1

Or, il y avait un homme de la famille de Lévi, qui avait épousé une fille de Lévi.

TN

Un homme de la maison de Lévi s’en fut et prit (pour femme) la fille de Lévi.

 
2:2

Cette femme conçut, et enfanta un fils. Elle considéra qu’il était beau, et le tint caché pendant trois mois.

TN

La femme conçut et enfanta un fils. Elle vit qu’il était beau et elle le cacha pendant trois mois.

 
2:3

Ne pouvant le cacher plus longtemps, elle lui prépara un berceau de jonc, qu’elle enduisit de bitume et de poix ; elle y plaça l’enfant, et le déposa dans les roseaux sur la rive du fleuve.

TN

Mais ne pouvant le cacher plus longtemps, elle prit pour lui une corbeille de papyrus, la calfata avec de l’asphalte et de la poix, y déposa l’enfant et elle la plaça dans le pâtis, sur la rive du fleuve.

 
2:4

Sa sœur se tint à distance, pour observer ce qui lui arriverait.

TN

Sa sœur se posta à distance pour savoir ce qui lui adviendrait.

 
2:5

Or, la fille de Pharaon descendit, pour se baigner, vers le fleuve, ses compagnes la suivant sur la rive. Elle aperçut le berceau parmi les roseaux, et envoya sa servante, qui alla le prendre.

TN

Or la fille de Pharaon descendit se rafraîchir au fleuve et ses suivantes marchaient sur la berge du fleuve. Elle vit la corbeille au milieu du pâtis et envoya sa servante pour la prendre.

 
2:6

Elle l’ouvrit, elle y vit l’enfant : c’était un garçon vagissant. Elle eut pitié de lui, et dit : « C’est quelque enfant des Hébreux. »

TN

Elle ouvrit, vit l’enfant et voici que l’enfant était en pleurs. Elle eut compassion pour lui et dit : « Celui-ci est un enfant des Hébreux. »

 
2:7

Sa sœur dit à la fille de Pharaon ; « Faut-il t’aller quérir une nourrice parmi les femmes hébreues, qui t’allaitera cet enfant ?»

TN

Sa sœur dit alors à la fille de Pharaon : « Puis-je aller te quérir une nourrice d’entre les femmes des Hébreux, pour qu’elle allaite l’enfant pour toi ? »

 
2:8

La fille de Pharaon lui répondit : « Va. » Et la jeune fille alla quérir la mère de l’enfant.

TN

La fille de Pharaon lui dit : « Va ! » Et la jeune fille s’en fut et appela la mère de l’enfant.

 
2:9

La fille de Pharaon dit à celle-ci : « Emporte cet enfant et allaite-le-moi », je t’en donnerai le salaire. » Cette femme prit l’enfant et l’allaita.

TN

La fille de Pharaon lui dit : « Emporte cet enfant et allaite-le pour moi et moi je te donnerai ton salaire. » Et la femme prit l’enfant et l’allaita.

 
2:10

L’enfant devenu grand, elle le remit à la fille de Pharaon, et il devint son fils ; elle lui donna le nom de Moïse, disant : « Parce que je l’ai retiré1 des eaux. »

TN

L’enfant grandit et elle l’apporta à la fille de Pharaon. Il fut pour elle comme un fils et elle l’appela du nom de Moïse et dit : « C’est que je l’ai sauvé des eaux ».

 
 

Troisième portion (2:11–25)

2:11

Or, en ce temps-là, Moïse, ayant grandi, alla parmi ses frères et fut témoin de leurs souffrances. Il aperçut un Égyptien frappant un Hébreu, un de ses frères.

TN

Il advint, en ces jours-là, que Moïse grandit et qu’il sortit vers ses frères et vit leurs corvées. Il vit aussi un homme égyptien qui frappait un homme hébreu d’entre ses frères.

 
2:12

Il se tourna de côté et d’autre, et ne voyant paraître personne, il frappa l’Égyptien et l’ensevelit dans le sable.

TN

Il regarda de-ci de-là et vit qu’il n’y avait là personne ; il tua l’Égyptien et le cacha dans le sable.

 
2:13

Étant sorti le jour suivant, il remarqua deux Hébreux qui se querellaient, et il dit au coupable : « Pourquoi frappes-tu ton prochain ? »

TN

Il sortit encore le second jour et voici que deux hommes hébreux se querellaient. Il dit au coupable : « Pourquoi donc frappes-tu ton compagnon ? »

 
2:14

L’autre répondit : « Qui t’a fait notre seigneur et notre juge ? Voudrais-tu me tuer, comme tu as tué l’Égyptien ? » Moïse prit peur et se dit : « En vérité, la chose est connue ! »

TN

(Et il dit) : « Qui t’a établi seigneur et chef sur nous ? Est-ce que tu as décidé de me tuer comme tu as tué l’Égyptien ? » Moïse prit peur et dit : « Voici que maintenant la chose se sait. »

 
2:15

Pharaon fut instruit de ce fait, et voulut faire mourir Moïse. Celui-ci s’enfuit de devant Pharaon, et s’arrêta dans le pays de Madian, où il s’assit près d’un puits.

TN

Pharaon entendit cette chose et il chercha à mettre Moïse à mort. Moïse s’enfuit donc de devant Pharaon et demeura au pays de Madian. Il s’assit auprès du puits.

 
2:16

Le prêtre de Madian avait sept filles. Elles vinrent puiser là et emplir les auges, pour abreuver les brebis de leur père.

TN

Or le seigneur de Madian avait sept filles. Elles vinrent puiser et remplirent les abreuvoirs pour faire boire le petit bétail de leur père.

 
2:17

Les pâtres survinrent et les repoussèrent. Moïse se leva, prit leur défense, et abreuva leur bétail.

TN

Puis survinrent les pasteurs qui les chassèrent. Mais Moïse se leva, les (en) délivra et donna à boire à leur petit bétail.

 
2:18

Elles retournèrent chez Raguël leur père, qui leur dit : « Pourquoi rentrez-vous sitôt aujourd’hui ?»

TN

Elles s’en vinrent vers Raguël, leur père, qui leur dit : « Pourquoi vous êtes-vous dépêchées de revenir aujourd’hui ? »

 
2:19

Elles répondirent : « Un certain Égyptien nous a défendues contre les pâtres ; bien plus, il a même puisé pour nous, et a fait boire le bétail. »

TN

Elles disent : « Un homme égyptien nous a délivrées des mains des pasteurs ; il a même puisé pour nous et fait boire notre petit bétail. »

 
2:20

Il dit à ses filles : « Et où est-il ? Pourquoi avez-vous laissé là cet homme ? Appelez-le, qu’il vienne manger. »

TN

Et il dit à ses filles : « Et où est-il ? Pourquoi donc avez-vous laissé (aller) l’homme ? Appelez-le et qu’il prenne de la nourriture. »

 
2:21

Moïse consentit à demeurer avec cet homme, qui lui donna en mariage Séphora, sa fille.

TN

Et Moïse se mit à demeurer auprès de l’homme. Il donna pour femme à Moïse Séphorah, sa fille.

 
2:22

Elle enfanta un fils, qu’il nomma Gersom, en disant : « Je suis un émigré2 sur une terre étrangère. »

TN

Elle enfanta un fils et l’appela du nom de Gershom, car il dit : « Je suis habitant et résident en terre étrangère. »

 
2:23

Il arriva, dans ce long intervalle, que le roi d’Égypte mourut. Les enfants d’Israël gémirent du sein de l’esclavage, et se lamentèrent ; leur plainte monta vers Dieu du sein de l’esclavage.

TN

Il advint, durant ces nombreux jours, que le roi d’Égypte mourut. Les enfants d’Israël gémirent de la servitude et se mirent à crier et leur clameur monta devant *YYY* (du fond) de la servitude.

 
2:24

Le Seigneur entendit leurs soupirs, et il se ressouvint de son alliance avec Abraham, avec Isaac, avec Jacob.

TN

Leur clameur fut entendue devant *YYY* et *YYY*, dans sa miséricordieuse bonté, se souvint de l’alliance qu’il avait établie avec Abraham, Isaac et Jacob.

 
2:25

Puis, le Seigneur considéra les enfants d’Israël, et il avisa.

TN

L’esclavage des enfants d’Israël fut manifesté devant *YYY* et il décida par sa Parole de les libérer.

 
 

Quatrième portion (3:1–15)

3:1

Or, Moïse faisait paître les brebis de Jéthro son beau-père, prêtre de Madian. Il avait conduit le bétail au fond du désert, et était parvenu à la montagne divine, au mont Horeb.

TN

Moïse faisait paître le petit bétail (de Jéthro, son beau-père, seigneur de Madian et il mena le petit bétail) par-delà le désert et arriva à la montagne sur laquelle apparut la Gloire de la Shekinah de *YYY*, Horeb.

 
3:2

Un ange du Seigneur lui apparut dans un jet de flamme au milieu d’un buisson. Il remarqua que le buisson était en feu et cependant ne se consumait point.

TN

L’Ange de *YYY* lui apparut dans des flammes de feu du milieu d’un buisson. Il regarda et voici que le buisson était embrasé par le feu et le buisson n’était point consumé.

 
3:3

Moïse se dit : « Je veux m’approcher, je veux examiner ce grand phénomène : pourquoi le buisson ne se consume pas. »

TN

Moïse se dit : « Je vais donc faire un détour et voir cette grande vision (et) pourquoi le buisson ne se consume point. »

 
3:4

L’Éternel vit qu’il s’approchait pour regarder ; alors Dieu l’appela du sein du buisson, disant : « Moïse ! Moïse ! » Et il répondit : « Me voici.»

TN

Il fut manifesté devant *YYY* que Moïse avait fait un détour pour voir ; la Parole de *YYY* l’appela du milieu du buisson et lui dit : « Moïse, Moïse ! » Moïse répondit dans la langue du sanctuaire et dit : « Me voici ! »

 
3:5

Il reprit : « N’approche point d’ici ! Ôte ta chaussure, car l’endroit que tu foules est un sol sacré ! »

TN

Il dit : « N’approche point d’ici ! Enlève tes chaussures de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est un lieu saint. »

 
3:6

Il ajouta : « Je suis la Divinité de ton père, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob… » Moïse se couvrit le visage, craignant de regarder le Seigneur.

TN

Puis il dit : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. » Et Moïse se couvrit la face, car il craignait de regarder la Gloire de la Shekinah de *YYY*.é.

 
3:7

L’Éternel poursuivit : « J’ai vu, j’ai vu l’humiliation de mon peuple qui est en Égypte ; j’ai accueilli sa plainte contre ses oppresseurs, car je connais ses souffrances.

TN

*YYY* dit : « J’ai bien vu l’affliction de mon peuple qui est en Égypte et j’ai entendu sa clameur devant ses oppresseurs, car leur esclavage est manifesté devant moi.

 
3:8

Je suis donc intervenu pour le délivrer de la puissance égyptienne, et pour le faire passer de cette contrée-là dans une contrée fertile et spacieuse, dans une terre ruisselante de lait et de miel, où habitent le Cananéen, le Héthéen, l’Amorréen, le Phérézéen, le Hévéen et le Jébuséen.

TN

Je me suis manifesté par ma Parole pour les sauver des mains des Égyptiens et pour (les) faire monter de ce pays au pays beau et spacieux, au pays qui produit des fruits excellents, purs comme le lait et doux comme le miel, au pays des Cananéens, des Hittites, des Amorrhéens, des Perizziens, des Amorrhéens (sic), des Hévéens et des Jébuséens.

 
3:9

Oui, la plainte des enfants d’Israël est venue jusqu’à moi ; oui, j’ai vu la tyrannie dont les Égyptiens les accablent.

TN

Voici donc que maintenant la clameur des enfants d’Israël est montée vers moi et que sont également manifestées devant moi les oppressions dont les Égyptiens les oppriment.

 
3:10

Et maintenant va, je te délègue vers Pharaon ; et fais que mon peuple, les enfants d’Israël, sortent de l’Égypte. »

TN

Et maintenant, va ! Je t’enverrai vers Pharaon et tu feras sortir d’Égypte mon peuple, les enfants d’Israël, pour être libérés. »

 
3:11

Moïse dit au Seigneur : « Qui suis-je, pour aborder Pharaon, et pour faire sortir les enfants d’Israël de l’Égypte ? »

TN

Et Moïse dit devant *YYY* : « Qui suis-je pour que je m’en aille vers Pharaon et que je fasse monter d’Égypte les enfants d’Israël, libérés ? »

 
3:12

Il répondit : « C’est que je serai avec toi, et ceci te servira à prouver que c’est moi qui t’envoie : quand tu auras fait sortir ce peuple de l’Égypte, vous adorerez le Seigneur sur cette montagne même. »

TN

Il dit : « (avec) ma Parole je serai avec toi. Et ceci sera pour toi signe que ma Parole t’a envoyé : quand tu auras fait sortir le peuple d’Égypte, vous rendrez un culte devant *YYY* sur cette montagne. »

 
3:13

Moïse dit à Dieu : « Or, je vais trouver les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous… S’ils me disent : Quel est son nom ? que leur dirai-je ? »

TN

Et (Moïse) dit devant *YYY* : « Voici que je m’en vais vers les enfants d’Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous. S’ils me disent : Quel est son nom ? Que leur dirai-je ? » je ? »

 
3:14

Dieu répondit à Moïse : « Je suis l’Être invariable ! » Et il ajouta : « Ainsi parleras-tu aux enfants d’Israël : C’est l’Être invariable qui m’a délégué auprès de vous. »

TN

*YYY* dit à Moïse : « Je suis qui je suis. » Puis il dit : « Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : Celui qui parla et le monde fut dés le commencement et (Celui) qui doit lui dire : Sois ! et il sera, c’est Lui qui m’a envoyé vers vous. »

 
3:15

Dieu dit encore à Moïse : « Parle ainsi aux enfants d’Israël : « L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’envoie vers vous. » Tel est mon nom à jamais, tel sera mon attribut dans tous les âges.

TN

Et *YYY* dit encore à Moïse : « Ainsi tu parleras aux enfants d’Israël : *YYY*, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham ; le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyé vers vous. C’est là mon nom à jamais et c’est là mon mémorial pour toutes les générations.

 
 

Cinquième portion (3:16–4:17)

3:16

Va rassembler les anciens d’Israël, et dis-leur : « L’Éternel, Dieu de vos mères, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, m’est apparu en disant : J’ai fixé mon attention sur vous, et sur ce qu’on vous fait en Égypte ;

TN

Va, réunis les sages d’Israël et dis-leur : *YYY*, le Dieu de vos pères, m’est apparu, le Dieu d’Abraham, Isaac et Jacob, en disant : *YYY* s’est souvenu de vous et de ce que vous ont fait les Égyptiens,

 
3:17

et j’ai résolu de vous faire monter, du servage de l’Égypte, au territoire du Cananéen, du Héthéen, de l’Amorréen, du Phérézéen, du Hévéen et du Jébuséen, contrée ruisselante de lait et de miel. »

TN

et j’ai décidé, par sa Parole, de vous faire remonter de l’esclavage des Égyptiens au pays des Cananéens, des Hittites, des Amorrhéens, des Perizziens, des Hévéens et des Jébuséens, au pays qui produit des fruits purs comme le lait et doux comme le miel.

 
3:18

Et ils écouteront ta voix ; alors tu iras, avec les anciens d’Israël, trouver le roi d’Égypte, et vous lui direz : « L’Éternel, le Dieu des Hébreux, s’est manifesté à nous. Et maintenant nous voudrions aller à trois journées de chemin, dans le désert, sacrifier à l’Éternel, notre Dieu. »

TN

Ils écouteront ta voix et tu iras, toi et les sages d’Israël, vers le roi d’Égypte et vous lui direz : *YYY*, le Dieu des Hébreux, nous est apparu. Maintenant donc, puissions-nous aller pour une route de trois jours de marche dans le désert et sacrifier en présence de *YYY*, notre Dieu.

 
3:19

Or, je sais que le roi d’Égypte ne vous laissera point partir, pas même en présence d’une puissance supérieure.

TN

Je sais, moi, que le roi d’Égypte ne vous laissera pas partir, pas même par la main qui est puissante.

 
3:20

Mais j’étendrai ma main, et je terrasserai l’Égypte par tous les prodiges que j’accomplirai dans son sein ; alors seulement on vous laissera partir.

TN

Mais j’enverrai la plaie de mes châtiments et je mettrai à mort les Égyptiens par tous les prodiges de ma main que j’opérerai parmi eux ; après quoi, il vous laissera aller.

 
3:21

Et j’inspirerai aux Égyptiens de la bienveillance pour ce peuple ; si bien que, lorsque vous partirez, vous ne partirez point les mains vides.

TN

Je donnerai à ce peuple (de trouver) faveur aux yeux des Égyptiens et il adviendra que, lorsque vous partirez, (vous ne vous en irez point) (les mains) vides.

 
3:22

Chaque femme demandera à sa voisine, à l’habitante de sa maison, des vases d’argent, des vases d’or, des parures ; vous en couvrirez vos fils et vos filles, et vous dépouillerez l’Égypte. »

TN

La femme demandera à son hôtesse et à sa voisine qui habite dans sa maison, des objets d’argent, des objets d’or et des vêtements et vous les mettrez à vos fils et à vos filles et vous dépouillerez les Égyptiens. »

 
4:1

Moïse prit la parole et dit : « Mais certes, ils ne me croiront pas et ils n’écouteront pas ma voix, parce qu’ils diront : L’Éternel ne t’est point apparu. »

TN

Moïse répondit et dit : « Et s’ils ne me croient pas et n’écoutent point ma voix, mais se mettent à dire : *YYY* ne t’est pas apparu ! »

 
4:2

Le Seigneur lui dit : « Qu’as-tu là à la main ? » Il répondit : « Une verge. »

TN

*YYY* lui dit : « Qu’est-ce qu’il y a dans ta main ? » Il dit : « Un bâton. »

 
4:3

Il reprit : « Jette-la à terre ! » Et il la jeta à terre, et elle devint un serpent. Moïse s’enfuit à cette vue.

TN

Il dit : « Jette-le à terre ! » Il le jeta à terre et il devint un serpent. Et Moïse s’enfuit de devant lui.

 
4:4

Le Seigneur dit à Moïse : « Avance la main, et saisis sa queue ! (Il avança la main et le saisit, et il redevint verge dans sa main.)

TN

*YYY* dit à Moïse : « étends ta main et saisis-le par la queue ! »Il étendit sa main et le saisit et, dans la paume de sa main, il redevint un bâton.

 
4:5

Ceci leur prouvera qu’il s’est révélé à toi, l’Éternel, le Dieu de leurs pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. »

TN

« C’est afin qu’ils croient que *YYY* t’est apparu, le Dieu de leurs pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob. »

 
4:6

Le Seigneur lui dit encore : « Mets ta main dans ton sein. » Il mit sa main dans son sein, l’en retira, et voici qu’elle était lépreuse, blanche comme la neige.

TN

Il lui dit encore : « Introduis donc ta main dans ton sein ! » Il introduisit sa main dans son sein, puis la sortit ; et voici que sa main (était) lépreuse, comme la neige.

 
4:7

Il reprit : « Replace ta main dans ton sein. (Il remit sa main dans son sein, puis il l’en retira, et voici qu’elle avait repris sa carnation.)

TN

Il dit : « Remets donc ta main dans ton sein ! » Et il remit sa main dans son sein. Puis il la sortit de son sein et voici qu’elle était redevenue comme (le reste de) sa chair.

 
4:8

Eh bien ! s’ils n’ont pas croyance en toi, s’ils sont sourds à la voix du premier prodige, ils devront céder à la voix du dernier.

TN

« Ainsi s’ils ne te croient pas et n’écoutent pas la voix des premiers prodiges, ils croiront à la voix du dernier prodige.

 
4:9

Que s’ils restent incrédules en présence de ces deux prodiges et s’ils n’écoutent pas ta voix, tu prendras des eaux du fleuve et tu les répandras à terre ; et ces eaux que tu auras prises du fleuve deviendront du sang sur la terre. »

TN

Que s’ils ne croient pas non plus à ces deux prodiges et n’écoutent point ta voix, tu prendras des eaux du fleuve, tu les verseras sur la terre sèche et les eaux que tu auras prises du fleuve deviendront du sang sur la terre sèche. »

 
4:10

Moïse dit à l’Éternel : « De grâce, Seigneur ! je ne suis habile à parler, ni depuis hier, ni depuis avant-hier, ni depuis que tu paries à ton serviteur ; car j’ai la bouche pesante et la langue embarrassée. »

TN

Et Moïse dit devant *YYY* : « Je te prie, par la miséricorde de devant toi, *YYY* ! Moi, je ne suis point homme habile à parler, ni d’hier ni d’auparavant, ni même depuis le moment où tu parles avec ton serviteur, car j’ai la bouche paralysée et le parler difficile. »

 
4:11

L’Éternel lui répondit : « Qui a donné une bouche à l’homme ? qui le fait muet ou sourd, clairvoyant ou aveugle, si ce n’est moi, l’Éternel ?

TN

Mais *YYY* dit à Moïse « Qui a donné (la bouche) au fils de l’homme? Ou qui a fait les muets ou les sourds, les clairvoyants ou les aveugles, sinon moi, *YYY* ?

 
4:12

Va donc : je seconderai ta parole, et je t’inspirerai ce que tu devras dire. »

TN

Maintenant donc, va, et moi, avec ma Parole, je serai avec le discours de ta bouche et je t’enseignerai ce que tu auras à dire. »

 
4:13

Il repartit : « De grâce, Seigneur ! donne cette mission à quelque autre ! »

TN

Il dit : « Je te prie, par la miséricorde de devant toi, *YYY* ! Envoie donc (ton message) par la main de celui à qui il revient d’être envoyé. »

 
4:14

Le courroux de l’Éternel s’alluma contre Moïse et il dit : « Eh bien ! c’est Aaron ton frère, le Lévite, que je désigne ! oui, c’est lui qui parlera ! Déjà même il s’avance à ta rencontre, et à ta vue il se réjouira dans son cœur.

TN

La colère de *YYY* s’enflamma contre Moïse et il dit : « N’y a-t-il pas Aaron, ton frère, le Lévite ? Je sais que lui saura parler. Voici du reste qu’il vient à ta rencontre ; il te verra et se réjouira en son cœur.

 
4:15

Tu lui parleras, et tu transmettras les paroles à sa bouche ; pour moi, j’assisterai ta bouche et la sienne, et je vous apprendrai ce que vous aurez à faire.

TN

Tu lui parleras et mettras les paroles dans sa bouche. Et moi, par ma Parole, je serai avec le discours de ta bouche et avec le discours de sa bouche et je vous enseignerai ce que vous devrez faire.

 
4:16

Lui, il parlera pour toi au peuple ; de sorte qu’il sera pour toi un organe, et que tu seras pour lui un inspirateur.

TN

C’est lui qui parlera pour toi au peuple et te servira d’interprète et toi tu seras pour lui celui qui cherche instruction de (devant) *YYY*.

 
4:17

Cette même verge, tu l’auras à la main, car c’est par elle que tu opéreras les miracles. »

TN

Prends ce bâton dans ta main, avec lequel tu opéreras les signes prodigieux. »

 
 

Sixième portion (4:18–31)

4:18

Là-dessus Moïse s’en retourna chez Jéthro, son beau-père, et lui dit : « Je voudrais partir, retourner près de mes frères qui sont en Égypte, afin de voir s’ils vivent encore. » Jéthro répondit à Moïse : « Va en paix. »

TN

Moïse s’en fut et retourna chez Jéthro, son beau-père, et il lui dit : « Je vais donc m’en aller et retourner vers mes frères qui sont en Égypte pour voir s’ils sont encore en vie. » Et Jéthro dit : « Va-t’en en paix. »

 
4:19

L’Éternel dit à Moïse, en Madian : « Va, retourne en Égypte ; tous ceux-là sont morts qui en voulaient à ta vie. »

TN

*YYY* dit à Moïse, en Madian : « Va-t’en, retourne en Égypte, car ils sont morts tous les hommes qui en voulaient à ta vie. »

 
4:20

Moïse emmena sa femme et ses enfants, les plaça sur un âne, et reprit le chemin du pays d’Égypte. Moïse tenait la verge divine à la main.

TN

Moïse prit donc sa femme et ses fils, les fit monter sur Pane et retourna au pays d’Égypte. Et Moïse prit dans sa main le bâton avec lequel s’étaient opérés les prodiges par-devant *YYY*.

 
4:21

L’Éternel dit à Moïse : « Maintenant que tu te disposes à rentrer en Égypte, sache que tous les miracles dont je t’aurai chargé, tu les accompliras devant Pharaon ; mais moi je laisserai s’endurcir son cœur, et il ne renverra point le peuple.

TN

*YYY* dit à Moïse : « Quand tu t’en iras pour retourner en Égypte, vois tous les signes que j’ai mis en ta main. Tu les accompliras devant Pharaon ; mais moi, j’endurcirai son cœur et il ne laissera point aller le peuple.

 
4:22

Alors tu diras à Pharaon : Ainsi parle l’Éternel : Israël est le premier-né de mes fils ;

TN

Alors tu diras à Pharaon : Ainsi a parlé *YYY* : Israël est mon fils premier-né,

 
4:23

or, je t’avais dit : Laisse partir mon fils, pour qu’il me serve ; et tu as refusé de le laisser partir. Eh bien ! moi, je ferai mourir ton fils premier-né. »

TN

et je t’ai dit : Laisse partir mon fils pour qu’il rende un culte devant moi. Mais tu as refusé de le laisser aller. Voici que, moi, je vais tuer ton fils premier-né ! »

 
4:24

Pendant ce voyage, il s’arrêta dans une hôtellerie ; le Seigneur l’aborda, et voulut le faire mourir.

TN

Il advint qu’en route, dans le caravansérail, un ange de devant *YYY* le rencontra et chercha à le mettre à mort.

 
4:25

Séphora saisit un caillou, retrancha l’excroissance de son fils, et la jeta à ses pieds en disant : « Est-ce donc par le sang que tu es uni à moi ? »

TN

Séphorah prit alors une pierre et trancha le prépuce de son fils, l’approcha des pieds de l’Exterminateur et dit : « (Mon) mari voulait bien (le) circoncire, mais son beau-père ne l’a point laissé. Et maintenant le sang de cette circoncision a expié pour les péchés de ce (son ?) mari que voilà ! »

 
4:26

Le Seigneur le laissa en repos. Elle dit alors : « Oui, tu m’es uni par le sang, grâce à la circoncision ! »

TN

Et l’ange le laissa. Alors Séphorah se mit à louer (Dieu) et dit : « Combien cher est le sang de cette (circoncision) qui a sauvé ce (son ?) mari que voilà de la main de l’ange de la mort ! »

 
4:27

L’Éternel dit à Aaron : « Va au-devant de Moïse, dans le désert. » Il y alla ; il le rencontra sur la montagne, et l’embrassa.

TN

*YYY* dit à Aaron : « Va à la rencontre de Moïse au désert ! » Il s’en alla et le rencontra sur la montagne du Temple de *YYY* et il le baisa.

 
4:28

Moïse fit part à Aaron de toutes les paroles dont l’Éternel l’avait chargé, et de tous les prodiges qu’il lui avait donné mission d’accomplir.

TN

Moïse raconta à Aaron toutes les paroles de *YYY* par lesquelles *YYY* l’avait envoyé (et tous les signes qu’il lui avait commandé d’accomplir).

 
4:29

Alors Moïse et Aaron partirent et assemblèrent tous les anciens des enfants d’Israël.

TN

Et Moïse s’en alla ainsi qu’Aaron et ils réunirent tous les sages des enfants d’Israël.

 
4:30

Et Aaron dit toutes les paroles que l’Éternel avait adressées à Moïse, et il opéra les prodiges à la vue du peuple.

TN

Aaron dit toutes les paroles que *YYY* avait dites à Moïse et accomplit les signes aux yeux du peuple.

 
4:31

Et le peuple y eut foi ; ils comprirent que l’Éternel s’était souvenu des enfants d’Israël, qu’il avait considéré leur misère, et ils courbèrent la tête et se prosternèrent.

TN

Et le peuple crut au nom de la Parole de *YYY* et ils entendirent que *YYY*, dans sa miséricordieuse bonté, s’était souvenu des enfants d’Israël et que leurs souffrances étaient connues devant Lui. Ils se prosternèrent, glorifièrent et louèrent (Dieu).

 
 

Septième portion (5:1–6:1)

5:1

Puis, Moïse et Aaron vinrent trouver Pharaon et lui dirent : « Ainsi a parlé l’Éternel, Dieu d’Israël : Laisse partir mon peuple, pour qu’il célèbre mon culte dans le désert. »

TN

après cela, Moïse et Aaron entrèrent et dirent à Pharaon : « Ainsi a parlé *YYY*, le Dieu d’Israël : Laisse aller le peuple pour qu’ils célèbrent une fête en ma présence dans le désert. »

 
5:2

Pharaon répondit : « Quel est cet Éternel dont je dois écouter la parole en laissant partir Israël ? Je ne connais point l’Éternel, et certes je ne renverrai point Israël. »

TN

Pharaon dit : « Qui est *YYY* que je doive écouter sa voix pour laisser partir Israël ? Pharaon ne sait pas qui est *YYY* et Israël, je ne (le) laisserai point partir. »

 
5:3

Ils reprirent : « Le Dieu des Hébreux s’est manifesté à nous. Nous voudrions donc aller à trois journées de chemin dans le désert et sacrifier à l’Éternel notre Dieu, de peur qu’il ne sévisse sur nous par la peste ou par le glaive. »

TN

Ils disent : « Le Dieu des Hébreux nous est apparu. Puissions-nous donc aller pour une route de trois jours de marche dans le désert pour sacrifier devant *YYY*, notre Dieu, de peur qu’il ne nous atteigne par la peste ou le glaive. »

 
5:4

Le roi d’Égypte leur dit : « Pourquoi, Moïse et Aaron, débauchez-vous le peuple de ses travaux ? Allez à vos affaires ! »

TN

Le roi d’Égypte leur dit : « Pourquoi donc, Moïse et Aaron, distrayez-vous le peuple de ses occupations ? Allez-vous-en à vos corvées ! »

 
5:5

Pharaon ajouta : « Vraiment, cette population est nombreuse à présent dans le pays, et vous leur feriez interrompre leurs corvées ? »

TN

Pharaon dit : « Voici que maintenant la population (du pays) est nombreuse et vous iriez les distraire de leurs corvées ? »

 
5:6

Et Pharaon donna, ce jour même, aux commissaires du peuple et à ses surveillants l’ordre suivant :

TN

En ce jour-là, Pharaon donna des ordres aux préposés du peuple et à ses exacteurs, en disant :

 
5:7

« Vous ne fournirez plus, désormais, de la paille au peuple pour la préparation des briques, comme précédemment ; ils iront eux-mêmes faire leur provision de paille.

TN

« Vous ne continuerez point à donner de la paille au peuple pour fabriquer des briques comme hier et précédemment. Qu’eux-mêmes aillent ramasser de la paille pour eux !

 
5:8

Du reste, la quantité de briques qu’ils faisaient précédemment, imposez-la-leur encore, n’en rabattez rien. Car ils sont désœuvrés, voilà pourquoi ils profèrent ces clameurs : « Allons sacrifier à notre Dieu ! »

TN

Mais vous leur imposerez la même quantité de briques qu’ils faisaient hier et précédemment ; vous ne (la) leur réduirez point, car ce sont des paresseux. C’est pour cela qu’ils sont en train de crier, en disant : Laisse-nous aller et sacrifier devant notre Dieu !

 
5:9

Qu’il y ait donc surcharge de travail pour eux, et qu’ils y soient astreints ; et qu’on n’ait pas égard à des propos mensongers. »

TN

Que l’on impose aux hommes un surcroît de travail et qu’ils l’exécutent et ils ne s’occuperont plus avec des paroles fallacieuses. »

 
5:10

Les commissaires du peuple et ses surveillants sortirent, et parlèrent ainsi au peuple : « Voici ce qu’a dit Pharaon : Je ne vous donnerai plus de paille ;

TN

Les exacteurs du peuple et ses préposés sortirent et parlèrent au peuple en disant : « Ainsi a parlé Pharaon : Moi je ne vous donne plus de paille.

 
5:11

vous-mêmes, allez, fournissez-vous de paille où vous pourrez en trouver, car il n’est rien diminué de votre besogne. »

TN

Allez vous-mêmes, procurez-vous de la paille d’où vous en trouverez, car on ne réduira en rien vos corvées. »

 
5:12

Et le peuple se répandit par tout le pays d’Égypte, pour ramasser du chaume en guise de paille.

TN

Alors le peuple s’égailla dans tout le pays d’Égypte pour ramasser du chaume pour (faire) la paille (hachée).

 
5:13

Les commissaires le harcelaient, disant : « Remplissez votre tâche jour par jour, comme lorsque la paille vous était livrée. »

TN

Et les exacteurs les pressaient, en disant : « Accomplissez votre tâche, la quantité journalière, tout comme lorsque l’on vous donnait de la paille ! »

 
5:14

On frappa les surveillants des enfants d’Israël (que les commissaires de Pharaon leur avaient préposés), en disant : « Pourquoi n’avez-vous pas fait toute votre tâche en livrant les briques comme précédemment, ni hier ni aujourd’hui ? »

TN

Puis les préposés des enfants d’Israël que les exacteurs de Pharaon avaient mis à leur tête furent châtiés, en disant : « Pourquoi n’avez-vous pas achevé la quantité de briques que vous avez à fabriquer, ni hier ni aujourd’hui, comme hier et précédemment ? »

 
5:15

Les surveillants des enfants d’Israël vinrent se plaindre à Pharaon en ces termes : « Pourquoi traites-tu ainsi tes serviteurs ?

TN

Les préposés des enfants d’Israël s’en vinrent crier devant Pharaon, en disant : « Pourquoi donc agis-tu ainsi à l’égard de tes serviteurs ?

 
5:16

La paille, il n’en est pas fourni à tes serviteurs, et pourtant on nous dit : « Faites des briques ! » À présent tes serviteurs sont frappés, et c’est ton peuple qui est coupable. »

TN

On ne donne point de paille à tes serviteurs et toi, tu nous dis, à nous, tes serviteurs : Faites des briques ! Voici que tes serviteurs ont été châtiés ; mais la faute en est à Pharaon et au peuple. »

 
5:17

Il répondit : « Vous êtes des gens désœuvrés, oui, désœuvrés ! c’est pour cela que vous dites : Allons sacrifier à l’Éternel.

TN

Il dit : « Vous êtes des paresseux, des paresseux ! C’est pour cela que vous dites : Puissions-nous aller et sacrifier devant *YYY* !

 
5:18

Et maintenant, allez au travail ! La paille ne vous sera point donnée, et vous fournirez la même quantité de briques. »

TN

Et maintenant, allez travailler ! Mais on ne vous donnera pas de paille et vous aurez à fournir la (même) quantité de briques. »

 
5:19

Les surveillants des enfants d’Israël les traitèrent avec rigueur, en disant : « Vous ne ferez pas moins de briques que précédemment, jour par jour. »

TN

Les préposés des enfants d’Israël les virent abattus quand ils dirent : « Vous ne réduirez point votre quantité journalière de briques. »

 
5:20

Or, ils avaient rencontré Moïse et Aaron, debout devant eux, comme ils sortaient de chez Pharaon ;

TN

Ils rencontrèrent Moïse et Aaron qui se tenaient devant eux lorsqu’ils sortirent de devant Pharaon,

 
5:21

et ils leur avaient dit : « Que l’Éternel vous regarde et vous juge, vous qui nous avez mis en mauvaise odeur auprès de Pharaon et de ses serviteurs ; vous qui avez mis le glaive dans leur main pour nous faire périr ! »

TN

et ils leur dirent : « Que *YYY* vous apparaisse et juge ! Car vous nous avez gratifiés d’un renom détestable aux yeux de Pharaon et aux yeux de ses officiers au point de mettre dans leurs mains l’épée pour nous tuer ! »

 
5:22

Moïse retourna vers le Seigneur, et dit : « Mon Dieu, pourquoi as-tu rendu ce peuple misérable ? Dans quel but m’avais-tu donc envoyé ?

TN

Alors Moïse retourna devant *YYY* et dit : « Je te prie, par la miséricorde de devant toi, *YYY* ! Pourquoi donc as-tu fait du mal à ce peuple et pourquoi donc m’as-tu envoyé ?

 
5:23

Depuis que je me suis présenté à Pharaon pour parler en ton nom, le sort de ce peuple a empiré, bien loin que tu aies sauvé ton peuple ! »

TN

Depuis le moment où je suis venu vers Pharaon pour parler au nom de ta Parole, il maltraite ce peuple et tu n’as aucunement libéré ton peuple ! »

 
6:1

L’Éternel dit à Moïse : « C’est à présent que tu seras témoin de ce que je veux faire à Pharaon. Forcé par une main puissante, il les laissera partir ; d’une main puissante, lui-même les renverra de son pays. »

TN

*YYY* dit à Moïse : « Maintenant tu verras ce que je vais faire à Pharaon. Car (contraint) par une main forte, il devra les laisser partir et (contraint) par une main forte, il les chassera du pays ! »

 
 

Maftir (5:22-6:1)

5:22

Moïse retourna vers le Seigneur, et dit : « Mon Dieu, pourquoi as-tu rendu ce peuple misérable ? Dans quel but m’avais-tu donc envoyé ?

TN

Alors Moïse retourna devant *YYY* et dit : « Je te prie, par la miséricorde de devant toi, *YYY* ! Pourquoi donc as-tu fait du mal à ce peuple et pourquoi donc m’as-tu envoyé ?

 
5:23

Depuis que je me suis présenté à Pharaon pour parler en ton nom, le sort de ce peuple a empiré, bien loin que tu aies sauvé ton peuple ! »

TN

Depuis le moment où je suis venu vers Pharaon pour parler au nom de ta Parole, il maltraite ce peuple et tu n’as aucunement libéré ton peuple ! »

 
6:1

L’Éternel dit à Moïse : « C’est à présent que tu seras témoin de ce que je veux faire à Pharaon. Forcé par une main puissante, il les laissera partir ; d’une main puissante, lui-même les renverra de son pays. »

TN

*YYY* dit à Moïse : « Maintenant tu verras ce que je vais faire à Pharaon. Car (contraint) par une main forte, il devra les laisser partir et (contraint) par une main forte, il les chassera du pays ! »

 

Notes de la traduction du Rabbinat français

1Sens du nom hébreu de Moïse.

2Sens approximatif du nom hébreu de Gersom (qu’il ne faut pas confondre avec Gerson, l’un des fils de Lévi).

Traductions françaises :

Roger Le Déaut dans : Alejandro Díez Macho (dir), Neophyti : Targum Palestinense MS de la Biblioteca Vaticana, Consejo superior de investigaciones cientificas. Tomo 2. Exodo. Madrid, 1970: p.279-403.. [Version numérisée : archive.org].

La Bible – traduite du texte original par les membres du Rabbinat français sous la direction de M. Zadoc Kahn Grand Rabbin. Tome Ier : Pentateuque – Premiers Prophètes. Paris (Durlacher), 1899. [Version numérisée : National Library of Israel].

Retour en haut