Bibliothèque numérique  ► Fondement de la Foi de Don Isaac AbravanelPrésentation et sommairePréface du traducteurIntroduction d’AbravanelCantique de Juda AbravanelChap. 1Chap. 2Chap. 3Chap. 4Chap. 5Chap. 6Chap. 7 ► Chap. 8Chap. 9Chap. 10Chap. 11Chap. 12Chap. 13Chap. 14Chap. 15Chap. 16Chap. 17Chap. 18Chap. 19Chap. 20Chap. 21Chap. 22Chap. 23Chap. 24

Fondement de la Foi d’Abravanel

Chapitre 2. Opinion d’autres rabbins, postérieurs à Maïmonide, touchant les principes de la foi

Traduction R. Benjamin Mossé (1884)


Hasdaï, fils d’Abraham Kreskas (fin du XVe siècle), dans son livre intitulé Or Adonaï : Lumière de l’Éternel, pose à son tour les principes fondamentaux de la croyance israélite ; mais il diffère de Maïmonide en ce qu’il enseigne qu’il y a dans la Loi :

I. Trois croyances qui sont les pierres angulaires, les fondements de tous les préceptes, les bases de toutes les croyances, à savoir :

1° L’Existence de Dieu : (principe qui implique les deux suivants) :

2° L’Unité de Dieu ;

3° L’Immatérialité de Dieu : (ni corps, ni force dans un corps).

II. Six pierres angulaires de la Loi, fondements de la doctrine, conditions essentielles de la Loi, laquelle serait ruinée par la ruine d’un seul de ces principes, qui sont :

1° L’Omniscience de Dieu ;

2° Sa Providence ;

3° Sa Toute Puissance infinie ;

4° La Prophétie ;

5° Le Libre arbitre ;

6° La Destinée humaine ;

III. Huit croyances véridiques, dont on ne saurait nier une seule sans mériter le nom d’hérétique, car ce sont des croyances de la Loi, bien qu’elles ne soient pas formulées en préceptes, à savoir :

1° La Création du monde ;

2° La Survivance de l’âme ;

3° La Rémunération ;

4° La Résurrection ;

5° L’Éternité de la Loi (immutabilité) ;

6° L’Excellence de la mission de Moïse ;

7° L’Efficacité de la consultation par le grand Prêtre des Ourim et Toumim ;

8° Le Messie.

IV. Enfin, trois autres croyances véridiques que l’on ne saurait non plus nier sans hérésie, car elles font l’objet de préceptes spéciaux, à savoir :

1° La Prière et la Bénédiction pontificale ;

2° L’Utilité du Repentir ;

3° La Célébration du Premier de l’an et des quatre autres fêtes de l’année.

Le rabbin Joseph Albo, dans son Livre des Principes, s’est livré à de profondes recherches sur les principes fondamentaux du Judaïsme, et les a réduits à trois généraux, qui embrassent les autres croyances, et qui sont :

1° L’Existence de Dieu, impliquant son Unité et son Immatérialité ;

2° La Divinité de la Loi, impliquant la Prophétie et la Supériorité prophétique de Moïse ;

3° La Rémunération, impliquant l’Omniscience de Dieu, sa Providence, le Messie et la Résurrection.

Ces hommes, d’accord, d’ailleurs, avec nous par leurs opinions au sujet des principes fondamentaux de la Loi, se sont écartés des principes posés par le grand Docteur, à la suite des objections qui, à leur avis, s’élèvent contre sa théorie.

Leurs objections, communes à tous les deux, nous paraissent être au nombre de vingt, soit qu’ils les aient formulées, explicitement, soit qu’elles se déduisent de leurs paroles.

Nous allons les rapporter, une à une, en exposant d’abord celles qui portent d’une manière absolue contre les principes de Maïmonide, ensuite celles qui portent contre l’énumération des principes que Maïmonide a faite parmi les préceptes.

Nous nous dispenserons de désigner si elles appartiennent particulièrement à Hasdaï ou à Albo.

Nous ajouterons à ce nombre huit autres objections, que nous avons faites nous-même et auxquelles ces docteurs n’avaient point songé.

En tout, vingt-huit objections.

Le principe de la foi ou la discussion des croyances fondamentales du Judaïsme par Don Isaac Abarbanel. Traduit par M. le Grand Rabbin Benjamin Mossé. Impr. Amédée Gros (Avignon), 1884. [Version numérisée : Google].

Retour en haut